background preloader

Boîte à Outils du Village Global

Boîte à Outils du Village Global
Related:  Ville durable - eco-quartier

La Ruche dit oui à tous ceux qui disent merci ! Dans la famille du financement participatif, KissKissBankBank vient d’inventer le prêt solidaire entre particuliers. Sa nouvelle plateforme hellomerci.com (en ligne depuis aujourd’hui) permet d’emprunter à des gens qui vous veulent du bien. La Ruche qui dit Oui ! est partenaire et incite les agriculteurs de son réseau à emprunter cette piste de financement pour se développer. Paulo, si vous faites partie d’une ruche parisienne, vous le connaissez forcément. Cheveux blancs, accent du Nord, visage buriné, c’est un peu le VRP des produits du Pas-de-Calais et de Picardie. L’oeil des mentorsLa Ruche qui dit Oui ! Communauté d’intérêtsMentor d’accord mais est-ce une garantie d’être remboursé ? Allez, un dernier argument pour vous convaincre de placer autrement vos deniers. Vous êtes fournisseur ou responsable de Ruche, et vous aimeriez financer un projet de nature agricole ou bénéfique pour le réseau dans son ensemble ?

Appropedia Rewindy. Raconter et partager des histoires en images. Rewindy fait partie de ces outils en ligne simples et gratuits qui offrent une approche nouvelle de l’editing d’une série d’images. Ce service met l’accent sur la personnalisation et la parole donnée à l’auteur. En vous inscrivant au service avec votre email ou à partir de vos identifiants Facebook, Rewindy va vous permettre de créer de manière ludique des diaporamas personnalisés que vous pourrez ensuite partager par mail ou sur les réseaux sociaux. Rewindy vous propose tout d’abord d’uploader les images que vous avez choisies pour raconter votre histoire. Vous devrez aussi uploader une image de vous, une sorte d’avatar. Une fois terminée, vous n’avez plus qu’à publier puis partager votre histoire en images avec votre famille ou amis ou plus largement sur les réseaux sociaux. Rewindy offre un service intéressant avec une ergonomie sans failles. Vous pouvez tester Rewindy sur le Web ici.

InnovCity | Tout savoir sur l'innovation urbaine dans le monde, pour une ville durable et intelligente SavoirsCom1 Creating an open database of public art in Sweden Statue of Gustav II Adolph in Stockholm. Photo by: Lars (Lon) Olsson. When we first looked at organising Wiki Loves Public Art (WLPA) in Sweden, together with Europeana , we figured that it wouldn’t be much different from how we had organized Wiki Loves Monuments in previous years. We would just need to get lists of all the public artworks in Sweden. We soon found out that the situation was quite different. Sjöormsfontänen by Axel Ebbe. After receiving a grant from Sweden’s Innovation Agency ( Vinnova ), we set out to build a database that could hold all of the information we were going to collect. The project has also had the added benefit of making any municipality we contact aware of open data and the PSI legislation. If we were going to run Wiki Loves Public Art 2014 the way we had originally envisioned running it in 2013, we need a centralised source of standardised information. And these are just a few of the use cases we quickly thought of.

Vers un design libre Christophe André est designer militant. Au cours de ses études en école d’ingénieur, on lui demande un jour de concevoir un objet ayant une durée de vie limitée. Cette confrontation à l’obsolescence programmée, au cœur du système de production, axera par la suite sa recherche artistique. Il quitte le monde des ingénieurs pour celui des Beaux-Arts, où il entame une réflexion sur l’autoproduction et ce nouveau mode de diffusion des objets : le “design libre”. Une pratique et une pensée à contre-courant. Je me suis interrogé sur la conception des objets telle qu’elle prévaut dans notre société consumériste, et sur ce que j’aimerais qu’elle soit dans l’idéal. J’ai appris à forger. Pour lever cette abstraction, j’ai décidé de fabriquer les objets dont j’ai besoin plutôt que de les acheter. Production autonome, production hétéronome : un équilibre à atteindre Il n’y a pas d’opposition entre les modes de production hétéronome et autonome mais une complémentarité. Du consommateur au prosommateur

Biblio.Gironde - Journal Transformons nos villes grâce aux espaces publics et au Placemaking ! Par calidris dans le 12 Février 2013 à 15:24 Depuis plus de deux ans, il est question ici de sociotopes, de Placemaking, d'espaces publics, d'urbanisme participatif, de Stockholm, de PPS, de New-York, d'Alexander Ståhle, de trames vertes urbaines... Tous ces thèmes et toutes ces personnes, parmi bien d'autres, vont converger à Stockholm du 24 au 26 juin dans le cadre d'une conférence internationale organisée par l'ONU et... Environ 200 personnes pourront participer à cet événement, qui est entièrement gratuit. - La première conférence mettra l'accent sur la nécessité urgente et le potentiel des "lieux" ("places") dans les années à venir, aussi bien dans les pays développés que dans ceux en développement. D'autres thèmes seront abordés, notamment les outils et processus qui ont été utilisés dans des situations variées et ont prouvé leur efficacité pour mobiliser des communautés. Il est également prévu d'apprendre aux participants à : - reconnaître un endroit qui marche bien

“Incroyables comestibles”: des légumes gratuits en plein Paris > Cette initiative figure dans notre dossier "Les 10 initiatives solidaires de 2012 à retenir" Le rendez-vous est donné non loin de la gare Montparnasse. Il est 14h00 ce samedi et c’est bientôt la fin du marché au métro Edgar Quinet, où quelques Parisiens se promènent avec des sacs remplis de fruits et légumes. Au milieu des passants, Amélie Anache est un peu moins discrète avec son cageot garni de toutes sortes de légumes à planter et ses pancartes estampillées “Nourriture à partager” qui lui tombent des bras. La jeune femme fait partie de la communauté des "Incroyables comestibles". L'idée de ce mouvement baptisé "Incredible Edible" en anglais, a germé en 2008 en Angleterre dans la tête de Pam Warhurst. > Regardez le reportage réalisé à Todmorden Depuis, tous les habitants ou presque de cette petite ville s'y sont mis et le mouvement a progressivement essaimé un peu partout dans le monde. Se réapproprier les espaces verts De l'autre côté de la Manche le mouvement prend peu à peu.

Les acteurs du crowdfunding demandent un cadre européen plus favorable Dans un plaidoyer au crowdfunding, l‘association European Crowdfunding Network lance un appel auprès des instances européennes afin de créer un cadre plus favorable au crowdfunding dans l’Union Européenne. Les initiateurs dévoilent des propositions concrètes pour y arriver. Alors que la stratégie de sortie de crise a pour le moment été axée sur les politiques fiscales et le système bancaire, le poids de la charge financière a été placée sur les épaules des petites entreprises et les entrepreneurs. C’est par ce constat inquiétant et sans appel que commence le document intitulé “Un cadre pour le crowdfunding en Europe” publié lundi 29 octobre par l’association de lobbyisme pour le crowdfunding en Europe sur un site dédié. Mieux qu’une poignée d’institutions financières : la foule Et c’est pourquoi les auteurs détaillent un certain nombre de propositions en ce sens. Pour un cadre juridique européen pour le crowdfunding Télécharger le document en cliquant sur cette image Crédit image: kevbo1983

Related: