background preloader

Jeunes et addictions

Facebook Twitter

396 - "Tout objet de plaisir peut devenir une addiction " Entretien avec Michael Stora1, psychologue, psychanalyste, thérapeute auprès des personnes dépendantes aux jeux. La Santé de l'homme : Comme psychologue et psychanalyste, vous accompagnez des personnes, surtout adolescentes, victimes de l'usage abusif des jeux vidéo. Et pourtant vous aimez l'univers des images. Est-ce paradoxal ? Michael Stora : Cela fait pas mal d'années que dans mon parcours, autant personnel que professionnel, je côtoie l'image. Avant d'être psychologue, j'ai eu une formation de cinéaste. Je suis un amoureux des images. Et, comme dans toute relation amoureuse, ce qui est intéressant pour se dépassionner, c'est d'avoir des formes d'exigence pour mieux saisir ce qui se passe dans ces images. S. Oui. S. Complètement. S. Tout d'abord, il faut préciser que tous les jeux ne sont pas addictogènes.

S. Très clairement : la totale dépendance à la vidéo entraîne une rupture progressive du lien social, familial, scolaire, amoureux. S. Oui. S. S. S. S. S. Bien sûr. S. Addiction à l’héroïne et aux opiacés : Le mésusage des traitements est-il un problème? RB Pharmaceutical, le 20 sept. 2013 (Industries pharmaceutiques et du matériel médical) Soyez le premier à réagir A l’occasion du prochain congrès THS (Toxicomanie, Hépatites, Sida) qui se déroulera à Biarritz du 8 au 11 octobre, seront présentés les résultats d’une étude sur l’acceptabilité et la sécurité des traitements.

Cette étude ouvre le débat sur l’efficacité des stratégies thérapeutiques contre le mésusage. • En France, environ 500 000 personnes auraient déjà consommé de l’héroïne au moins une fois dans leur vie et on compte 180 000 usagers réguliers (1). 170 000 bénéficient actuellement d’un traitement substitutif aux opiacés (TSO). Cette prise en charge médicale visant à réduire les risques liés à l’usage de la drogue a fait la preuve de son efficacité sur le plan socio-sanitaire depuis 1995. • Toutefois, il subsiste et se développe différentes formes de mésusage : auto-substitution, toxicomanie, marché parallèle, qui font courir à l’usager des risques sanitaires graves.

Www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/921.pdf.

Cannabis

La santé chez les jeunes. Alcool, cannabis et conduite, Education routière collège lycée, Support pédagogique jeunes. Un CD-Rom, un DVD et un espace web pour animer un débat sur les dangers et les risques routiers liés à la consommation d’alcool et de cannabis. Objectif : Prévenir les comportements à risque consécutifs à la prise d’alcool et/ou de cannabis notamment sur la conduite. Contenu : un livret pédagogiqueun CD-Rom et un DVD composés de modules courts à projeter en classe au cours d’un débat (témoignages de jeunes accidentés, séquences animées, interviews de spécialistes, activités interactives…) Alcool, cannabis et conduite est "reconnu d’intérêt pédagogique" (label RIP) par le ministère de l’Éducation nationale et a été validé par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les toxicomanies (MILDT). Alcool, cannabis et conduite existe aussi en version élève accessible directement sur cette page.

Se procurer ce support : Vous êtes enseignant : demandez Alcool, cannabis et conduite au comité de l’association Prévention Routière de votre département. Un plan de lutte contre les addictions centré sur les jeunes. « Rares sont les jeunes de 17 ans qui n'ont pas expérimenté un des trois principaux produits que sont l'alcool, le tabac et le cannabis », souligne Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt). C'est pour cette raison que le nouveau Plan de lutte contre la drogue et les conduites addictives présenté par le gouvernement pour cinq ans (2013-2017) donne la priorité aux actions de prévention et de suivi auprès des jeunes, des femmes enceintes et des personnes isolées, tout en renforçant la lutte contre les trafics.

Pour rappel, en 2010, 3,8 millions de Français ont eu une consommation à risques d'alcool, 11,8 millions ont fumé du tabac quotidiennement, 1,2 million de personnes ont consommé régulièrement du cannabis (au moins dix fois par mois) et 400 000 ont pris de la cocaïne au moins une fois dans l'année. Globalement, ce nouveau plan préparé par la Mildt repose sur trois priorités : Des associations déçues. Mildt - Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie - Cannabis. Le cannabis ou chanvre indien est une plante. Le principe actif du cannabis responsable des effets psychoactifs est le THC ( tétrahydrocannabinol ), inscrit sur la liste des stupéfiants. Sa concentration est très variable selon les préparations et la provenance du produit. herbe marijuana ganja , beuh, etc.).

Tabac , roulées en cigarette souvent de forme conique (" joint ", "pétard"...). La résine ( haschisch , hasch, shit , chichon, etc.). Quelque soit sa forme, résine ou herbe, le haschich peut être coupé avec des substances plus ou moins toxiques, on peut trouver par exemple : du henné, du cirage, de la paraffine mais aussi du sable, de la farine, de la silice ou des microbilles de verre. L'huile C’est une préparation plus concentrée en principe actif, consommée généralement au moyen d'une pipe. Drogues : les risques pour l'ado. Novembre 2014 Dangers de la drogue Quels que soient les contextes socio-culturels, l'adolescence est une période privilégiée de quête et d'expérimentations nouvelles propices à l'adoption de comportements à risque. La consommation de drogue appartient à cette panoplie de comportements dont les adolescents sont particulièrement friands. Ritualisation de la prise de risque, transgression de l'interdit à caractère initiatique, la drogue véhicule une double dimension : négative, par le risque et les conséquences graves que peut entraîner sa consommation ; mais aussi positive, en raison de la puissance symbolique de l'interdit qu'elle peut exercer chez certains jeunes.

Deux questions sont cependant centrales et obsèdent les parents confrontés à ce fléau : pourquoi mon enfant se drogue-t-il ? Que dois-je faire pour le sortir de là ? Causes Moins le jeune dispose en effet de moyen de construire ses propres repères, plus les risques de consommation de drogues sont grands. Drogue-chez-les-jeunes.pdf. Guide d'intervention en milieu scolaire - guide_intervention_112711. 806.