background preloader

La lutte contre les inégalités scolaires

La lutte contre les inégalités scolaires
La réforme de l'allocation des moyens pour tous Au-delà des réseaux de l’éducation prioritaire, j’ai voulu que les critères sociaux et territoriaux soient désormais pris en compte dans l’attribution des moyens à l’ensemble des écoles et collèges de France. Ce changement de philosophie va, rentrée après rentrée, permettre de rendre l’école plus juste. Et ainsi, réduire les inégalités de départ. Les déterminismes sociaux pèsent trop fortement sur la réussite scolaire des élèves. Ce nouveau modèle plus fin et objectif prend mieux en compte la difficulté sociale des publics scolaires. À partir de la rentrée 2015, rentrée après rentrée, ce modèle va permettre d’adapter le nombre d’élèves par classes en fonction des besoins spécifiques des écoles. La réforme de l'éducation prioritaire La nouvelle éducation prioritaire, c’est plus de moyens humains et financiers au service de la réussite de tous les élèves, une pédagogie repensée, une école plus accueillante pour les parents. Related:  Lutte contre le décrochage scolaireEcole et mobilité

E2C - L'école de la deuxième chance Le CNESCO aux sources d'une école championne des inégalités Comment l'école française est-elle devenue la plus inégalitaire des pays développés ? Le Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO) a publié le 26 septembre un passionnant rapport sur le sujet. Il en ressort que les premières responsables du creusement des inégalités sont les politiques scolaires elles-mêmes avec, notamment, une politique d'éducation prioritaire qui enfonce aujourd'hui plus qu'elle n'aide les élèves défavorisés. Nathalie Mons, la présidente du CNESCO, et Georges Felouzis, professeur à l'université de Genève, ont présenté ce rapport à deux voix. Au centre de leurs recherches, l'aggravation des inégalités à l'école française entre 2000 et 2012, ce qui a impliqué de remonter aux sources et de travailler sur les trente dernières années. Inégalités de traitement Il y a d'abord les inégalités sociales de départ, c'est-à-dire le milieu social de l'élève (la CSP de ses parents). " Nous avons voulu travailler sans tabous ", a assuré Nathalie Mons. Coup de grâce

Lien action des pouvoirs publics et lutte contre les inégalités Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire - 2014 Comment le système éducatif français aggrave les inégalités sociales Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) dévoile, mardi, deux ans de travaux sur l’école. Le bilan est désastreux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Aurélie Collas Des inégalités sociales à l’école, produites par l’école elle-même… C’est la démonstration que fait le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), en rendant publiques, mardi 27 septembre, les conclusions d’une vingtaine de rapports. Tout un spectre de la recherche – des sociologues aux économistes, des didacticiens aux psychologues, français et étrangers – a été mobilisé deux années durant, pour interroger ce mythe de l’égalité des chances dans notre système éducatif. Et rendre plus transparente la fabrique de l’injustice scolaire. Ce n’est pas la faute de l’enseignement privé, dont la responsabilité a encore été pointée du doigt, récemment, dans nos colonnes, par l’économiste Thomas Piketty, en tout cas concernant Paris. La politique des ZEP en cause Réquisitoire sévère

Revenus-Salaires - La Mayenne n'échappe pas à la hausse de la pauvreté Imprimer la page Nicole GICQUAUD (Insee) Résumé À l’instar des autres départements de la région, la Mayenne a été touchée par l’augmentation de la précarité induite par la crise économique. La dégradation du marché du travail, en lien avec les nombreuses destructions d’emplois, a pesé sur l’insertion et le maintien en emploi des actifs, notamment des jeunes. L’aggravation de la précarité a davantage concerné les personnes dont la situation est déjà fragile, parmi lesquelles les familles monoparentales. Sommaire Publication Une hausse de la pauvreté, en lien avec les destructions d’emplois En 2011, en Mayenne, 12,2 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire dans un ménage qui dispose d’un revenu mensuel par unité de consommation inférieur à 977 euros (Définitions). L’augmentation de la précarité est à mettre au regard des 2 000 emplois détruits entre 2008 et 2011 (- 0,5 % en moyenne chaque année contre 0,0 % au niveau national). Haut de page Définitions Pour en savoir plus

MLDS : Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (ex-MGI : Mission Générale d'Insertion) La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) a deux finalités : réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme ;avec l'aide des responsables des plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD), prendre en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d'une rescolarisation et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable. La MLDS travaille maintenant en étroite collaboration avec le responsable du réseau FOQUALE (FOrmation QUAlification Emploi) qui doit mettre en œuvre un projet collectif de lutte contre le décrochage. Il s'agit aussi de développer la pertinence des actions au regard des besoins, la mutualisation des pratiques et créer des structures ou dispositifs innovants. La MLDS a un rôle de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation. Ce sont les établissements qui se chargent de la mise en œuvre des actions. 1 – Repérer - prévenir 1.1 – Les élèves en difficulté 3 – Former - qualifier

Quelles inégalités l'école doit-elle combattre ? Emission en partenariat avec le journal La Croix, co-animée avec Guillaume Goubert. La réforme du collège est encore sur les braises que François Hollande en promet une autre, sans doute aussi passionnelle, pour les prochaines années: celle du lycée. Le chef de l’Etat était à Orléans ce jeudi pour la rentrée scolaire. ‘’Nous devons mieux assurer la transition entre le lycée et l’enseignement supérieur’’ a-t-il expliqué. Et de fixer cet objectif : 60% d’une classe d’âge titulaire d’une licence dans 10 ans. Pourtant, le système scolaire français est largement décrié aujourd’hui pour son incapacité à réduire les inégalités, sociales notamment. « Quelles inégalités l’Ecole doit-elle combattre ? Blog de François-Xavier Bellamy (Pensées pour le jour qui vient)

SITE OFFICIEL - MAIRIE DE LAVAL CCAS (Centre communal action sociale) 10 place de Hercé Tél : 02 43 49 47 47 ccas@laval.fr du lundi au vendredi sauf jours fériés de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30 La Ville de Laval se fixe une ambition simple : que chacun quels que soient ses difficultés, son âge et son degré de dépendance puisse bien vivre à Laval. Aux personnes fragilisées par des difficultés, par une perte d'autonomie, en situation de handicap, le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) propose un accompagnement adapté et personnalisé. A Laval, le CCAS gère : L'accompagnement des personnes en situation de handicap L'aide à domicile Les soins infirmiers à domicileL'équipe mobile d'accompagnement des personnes présentant des troublesL'hébergement en établissement pour Personnes Agées Dépendantes : Port-Val, L'Epine et Hestia L'insertion L'aide sociale L'épicerie sociale haut de page

Comment faire pour refaire ? Les décrocheurs scolaires qui raccrochent Droits de reproduction des documents publics ou officiels Depuis la publication de l'ordonnance n° 2005-650 du 6 juin 2005 relative à la liberté d'accès aux documents administratifs et à la réutilisation des informations publiques, ces informations peuvent être réutilisées à d'autres fins que celles pour lesquelles elles ont été produites, et particulièrement les informations faisant l'objet d'une diffusion publique. Les documents publics ou officiels ne sont couverts par aucun droit d'auteur et peuvent donc être reproduits librement. Le graphisme, l'iconographie ainsi que le contenu éditorial demeurent la propriété de l'État, et, à ce titre, font l'objet des protections prévues par le Code de la propriété intellectuelle.

Education : la France manque-t-elle à ses devoirs ? (2ème partie) Ces dernières semaines, la parution des classements TIMSS, puis PISA ont rappelé le faible niveau de la France en mathématiques, et la progression de la part de ses élèves qui rencontrent des difficultés. Pourtant, l’éducation représente le premier budget de l’Etat. Et depuis 35 ans, on expérimente des dispositifs d’éducation prioritaire, on change les programmes, on introduit de nouvelles pratiques… Autant de réformes qui se révèlent en général peu concluantes. A-t-on raison de parler de faillite de l’enseignement à la française ? Nous recevons ce matin Nathalie Mons, sociologue et présidente du Conseil national du système d’évaluation scolaire. Intervenants Nathalie Mons : professeur de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise et spécialiste de l’analyse des politiques éducatives françaises et étrangères Jean-Michel Blanquer : Directeur de l'ESSEC

Qu'est-ce qu'une Constitution ?  - Qu'est-ce qu'une Constitution <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> La Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions composant l’État et qui organise leurs relations. Une Constitution écrite est généralement organisée en plusieurs parties appelées titres, eux-mêmes divisés en articles et alinéas. Quelle que soit sa présentation et son contenu, la Constitution est considérée comme la règle la plus élevée de l’ordre juridique de chaque pays. Certains États, comme le Royaume-Uni, n’ont pas de Constitution écrite ; c’est la coutume qui prévaut pour organiser les relations entre les institutions. À la différence des États-Unis, qui disposent de la même Constitution depuis 1787, la France a connu des constitutions très différentes dans leur contenu et dans leur présentation.

Les motifs de décrochage par les élèves : un révélateur de leur expérience scolaire Droits de reproduction des documents publics ou officiels Depuis la publication de l'ordonnance n° 2005-650 du 6 juin 2005 relative à la liberté d'accès aux documents administratifs et à la réutilisation des informations publiques, ces informations peuvent être réutilisées à d'autres fins que celles pour lesquelles elles ont été produites, et particulièrement les informations faisant l'objet d'une diffusion publique. Les documents publics ou officiels ne sont couverts par aucun droit d'auteur et peuvent donc être reproduits librement. Le graphisme, l'iconographie ainsi que le contenu éditorial demeurent la propriété de l'État, et, à ce titre, font l'objet des protections prévues par le Code de la propriété intellectuelle.

La réussite à l’école ne dépend pas que de l’école: voici la preuve en chiffres Temps de lecture: 8 min On savait que la journée type d’un élève de Clichy-sous-Bois n’était pas vraiment la même que celle d’un élève du centre de Paris, notamment à cause de conditions de vie différentes: parents plus souvent absents, famille plus nombreuse, niveau d’études des parents moins élevé, etc. Une étude de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), rendue publique ce mercredi 24 septembre, et qui porte sur plus de 600 enfants de CM1 et CM2 scolarisés en réseau d’éducation prioritaire et dans des établissements de centre-ville, nous renseigne précisément sur l’étendue du gouffre qui sépare ces deux mondes. Moins de vacances et moins d’activités culturelles Les enfants qui vont à l’école dans les établissements du réseau d’éducation prioritaire fréquentent ainsi beaucoup moins les musées (35% contre 76%) et sont aussi beaucoup moins nombreux à se voir offrir des livres par leurs parents (44% contre 67%). Des parents moins présents dans le soutien scolaire

Related: