background preloader

Web sémantique

Web sémantique
Logo du W3C pour le Web sémantique Le Web sémantique, ou toile sémantique[1], est une extension du Web standardisée par le World Wide Web Consortium (W3C)[2]. Ces standards encouragent l'utilisation de formats de données et de protocoles d'échange normés sur le Web, en s'appuyant sur le modèle Resource Description Framework (RDF). Le web sémantique est par certains qualifié de web 3.0 . Alors que ses détracteurs ont mis en doute sa faisabilité, ses promoteurs font valoir que les applications réalisées par les chercheurs dans l'industrie, la biologie et les sciences humaines ont déjà prouvé la validité de ce nouveau concept[5]. L'article original de Tim Berners-Lee en 2001 dans le Scientific American a décrit une évolution attendue du Web existant vers un Web sémantique[6], mais cela n'a pas encore eu lieu. Histoire[modifier | modifier le code] Tim Berners-Lee à l'origine exprimait la vision du Web sémantique comme suit : — Tim Berners-Lee, Weaving the Web[13] — Weaving the Web[13]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_s%C3%A9mantique

Related:  SémantiquePublications électroniquesmasse 64D-(04)

Web Ontology Language Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir OWL. Le langage OWL est basé sur les recherches effectuées dans le domaine de la logique de description. Bienvenue sur le wiki des microformats ! Les microformats sont des extensions au HTML pour marquer les personnes et organisations, événements, endroits, billets de blog, produits, critiques, C.V., recettes etc. Les sites utilisent les microformats pour publier une API standard qui est consommée et utilisée par les moteurs de recherche, navigateurs et d'autres outils. Regardez C'est Quoi les Microformats pour en savoir plus. nouveau !

Architecture web Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les technologies web sont un ensemble de technologies qui composent et utilisent le World Wide Web (généralement abrégé en Web) et ses normes. Le web été créé en 1990 comme application de partage d'informations puis est devenu une plateforme à part entière sur laquelle sont développées régulièrement des nouvelles technologies[1]. Les bases de ces technologies sont le protocole réseau HTTP (abr. de Hypertext Transfer Protocol), normalisé par l'IETF et le format de document HTML (abr. de Hypertext Markup Language), normalisé par le W3C. Etude Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne : Les internautes face aux services financiers 5ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d’information et la souscription Médiamétrie//NetRatings publie en partenariat avec la FEVAD - Fédération du e-commerce et de la vente à distance - les résultats de la 5ème vague du baromètre sur « Les Internautes et les services financiers », comprenant les comptes courants, produits financiers, assurances et crédits. Cette année encore, l’étude met en évidence la place de la toile dans les prestations de ce secteur et les nombreuses facilités qu’elle offre.

Microdonnée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les microdonnées sont une fonctionnalité HTML5 créée afin d'offrir du contenu sémantique dans des documents HTML[1]. Elles peuvent être vues comme une extension de l'idée de microformats qui visent à combler leurs lacunes en évitant la complexité des formats comme RDFa. Support[modifier | modifier le code] Logique de description Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les logiques de description aussi appelé logiques descriptives (LD) sont une famille de langages de représentation de connaissance qui peuvent être utilisés pour représenter la connaissance terminologique d'un domaine d'application d'une manière formelle et structurée. Le nom de logique de description se rapporte, d'une part à la description de concepts utilisée pour décrire un domaine et d'autre part à la sémantique basée sur la logique qui peut être donnée par une transcription en logique des prédicats du premier ordre. La logique de description a été développée comme une extension des frames et des réseaux sémantiques, qui ne possédaient pas de sémantique formelle basée sur la logique. Origines et applications des logiques de description[modifier | modifier le code] Définition des logiques de description[modifier | modifier le code]

Légifrance, le service public de l'accès au droit - Accueil 2 juillet 2015 Des relations sémantiques conformes à l’ontologie ELI sont proposées dans certaines pages web existantes sur Légifrance sous forme d'un balisage RDFa, ce qui ne change rien pour l'usage du site par l'internaute ; Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la documentation proposée sur et l'ontologie, avec la description à jour des métadonnées introduites, sur 18 juin 2015 De nouveaux tutoriels dédiés aux codes, textes législatifs et réglementaires, d'une part, et à la jurisprudence, d'autre part, sont disponibles à la rubrique " Aide générale".

Intelligence collective Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres (ou agents). La connaissance des membres de la communauté est limitée à une perception partielle de l'environnement, ils n'ont pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. Des agents au comportement très simple peuvent ainsi accomplir des tâches apparemment très complexes grâce à un mécanisme fondamental appelé synergie ou stigmergie[réf. souhaitée]. l'Intelligence Collective se distingue de l'intelligence collaborative (efficacité des échanges centrés sur une tache) et de l'intelligence projective (synergie des motivations individuelles et collectives, porteuse de sens individuel et collectif). Les formes d'intelligence collective sont très diverses selon les types de communauté et les membres qu'elles réunissent.

[Etude] Panorama des usages des tablonautes à travers le monde InMobi et Mobext ont publié hier une étude sur les usages des tablettes en France et à l’international. Au total, 5 pays ont été passés au crible : la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Corée du Sud et l’Inde. L’étude s’appuie sur un panel de 8 400 personnes et a été réalisée entre janvier et avril dernier. Celle-ci révèle notamment que parmi les utilisateurs de tablettes, 36% ne voudraient en aucun cas en être séparés, 23% admettent qu’elles ont changé leur manière de communiquer avec leur entourage, et 50% la partagent volontier avec leur famille et/ou amis. Les tablonautes français passent plus de 7h par jour sur le web, soit deux heures de plus que les propriétaires de smartphone qui restent, quant à eux, connectés environ 5h20 par jour, tout media digital confondu. Les propriétaires de tablette s’en servent principalement pour se divertir (81%), rechercher des informations (81%) ou faire du shopping (69%).

PaperPlay La réalité augmentée franchit un nouveau cap et s’invite désormais sur vos supports papier grâce à PaperPlay. Le renouveau du support papier Les éditions digitales des journaux et magazines ont pris une place importante dans nos habitudes de lecture, mais nombreux sont encore les aficionados du bon vieux papier ! Afin de recruter de nouveaux lecteurs et de servir les objectifs marketing des éditeurs et des régies publicitaires, le numérique arrive à la rescousse du print via PaperPlay. PaperPlay connecte le papier à internet ! PaperPlay, c’est quoi ? Natural Semantic Metalanguage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Natural Semantic Metalanguage (NSM) est une approche sémantique basée sur la réduction des concepts à des mots clés ou primitives sémantiques (en anglais: primes, ou semantic primitives) afin de définir de façon très simple des idées complexes ou même des scénarios. Ces primitives sont supposées être des concepts irréductibles ou atomiques. Cette façon de voir plonge ses racines dans le XVIIIe siècle avec les travaux de Descartes et Leibniz. Le NSM est une façon de décrire les mots et concepts d'une langue naturelle avec le moins de vocabulaire possible, comme dans un glossaire résolument simplifié.

Accessibilité, Microformats et SEO : L'erreur à éviter Lorsque l’on doit produire un site conforme aux recommandations de la W3C sur l’accessibilité, que ce soit avec le référentiel de la section 508 US ou les règles d’Accessiweb, il faut avant tout que le code HTML , XHTML et CSS soit conforme. Mais voilà dès que l’on veut ajouter un fil d’ariane utilisant un microformat, un contenu de type « produit », ou « événement », les validateurs ne reconnaissent plus le code, le template n’est plus W3C compliant et votre labellisation saute ! Pour autant revenir en arrière et abandonner la déclaration du microformat c’est perdre les avantages en termes de transformation dans les SERP des moteurs de recherche, notion travaillée par les spécialistes du SEO.

Métadonnée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un exemple type est d'associer à une donnée la date à laquelle elle a été produite ou enregistrée, ou à une photo les coordonnées GPS du lieu où elle a été prise. Historique[modifier | modifier le code] Tous les établissements qui ont à gérer de l'information, bibliothèques, archives ou médiathèques ont déjà une longue pratique dans la codification du signalement ou des contenus des documents qu'ils manipulent. Avant l'arrivée de l'informatique on utilisait des fiches cartonnées dont la structure a été normalisée en 1954 sous la référence ISBD (International standard bibliographic description).

Related:  web sémantiqueIntelligence ArtificielleTagging social - Folksonomie - CurationcyrlejRègles et techniques de l’écriture web Lecture active sur papierIAWeb SémantiqueWikipediavandenbogaert_groupeg_infoLe Web sémantique : Mythe ou réalité ?