background preloader

IA

Facebook Twitter

Nathanael Ackerman (France IA) : "Nous allons créer un label France IA et un hub de partage de données" Le directeur de l'initiative France IA présente ses chantiers prioritaires pour faire de la France une puissance de l'intelligence artificielle.

Nathanael Ackerman (France IA) : "Nous allons créer un label France IA et un hub de partage de données"

En mars dernier le rapport France IA, commandé par le gouvernement pour définir une stratégie nationale en matière d'intelligence artificielle, était remis à François Hollande. Une organisation fédérant les acteurs de l'IA, également baptisée France IA et dirigée par Nathanael Ackerman, a alors été créée. JDN. Crédit Mutuel : « non, l’IA Watson n’est pas magique »

De nombreux dirigeants d’entreprise voient l’IA comme une solution un peu magique : un logiciel qu’il suffit d’installer pour qu’il identifie seul la façon de résoudre un problème.

Crédit Mutuel : « non, l’IA Watson n’est pas magique »

Ecouter Sébastien Bertrand et Laurent Prud’hon pendant quelques dizaines de minutes suffit pour balayer ces espoirs irréalistes. Respectivement chef de projet métier en solutions cognitives au Crédit Mutuel CIC et chef de projet informatique sur le même sujet au sein du GIE informatique de la banque, Euro Information, les deux experts ont suivi de près les premiers pas, puis l’implémentation au sein de l’établissement de la technologie Watson d’IBM. Une démarche qui vient d’aboutir à la décision de généraliser la technologie pour 20 000 chargés de clientèle de la banque.

Il y a environ 18 mois, IBM se lance et décide d’apprendre le français à Watson. Le Crédit Mutuel, pour qui Big Blue est un partenaire de longue date, s’associe à cette mise au point. . « Se lancer, une forme de pari » IBM applique Watson à la gestion de parcs de terminaux utilisateurs. IBM vient d’annoncer l’intégration de Watson avec MaaS360, sa solution d’administration de parcs de terminaux utilisateurs - mobiles et fixes.

IBM applique Watson à la gestion de parcs de terminaux utilisateurs

Cette intégration de l’intelligence artificielle du groupe passe par l’ajout d’un assistant virtuel, MaaS360 Advisor, chargé « d’analyser les appareils connectés au réseau, de recommander des règles, des correctifs et des pratiques de référence personnalisées ». Le tout afin de garantir en continu la conformité des appareils avec les politiques internes et les cadres réglementaires applicables.

Dans cette perspective, IBM indique entraîner Watson aux concepts d’enrôlement des terminaux, de gestion des identités ou encore des contraintes réglementaires, notamment. L’intelligence artificielle doit être en outre alimentée par des sources telles que les flux de renseignement sur les menaces publiés par la division sécurité du groupe, X-Force. Les 12 secteurs d'activité que le machine learning va faire exploser.

L'apprentissage automatique s'apprête à changer la donne dans le monde de l'automobile, de l'industrie, de la finance ou encore de la santé, comme le détaille une étude de McKinsey.

Les 12 secteurs d'activité que le machine learning va faire exploser

Machine learning. Le patron de PME dans le secteur de l'automobile ou de la logistique écarquille encore parfois les yeux lorsqu'il entend ce terme barbare. Pourtant, cette branche de l'intelligence artificielle s'apprête à bouleverser son domaine d'activité et de nombreux autres, comme le détaille l'étude "The age of analytics : competing in a data-driven world" du cabinet de conseil américain McKinsey, datée de décembre 2016.

Les techniques d'apprentissage automatique permettent, à partir d'un jeu de données suffisamment fourni, de segmenter des éléments en différentes catégories, de classer des données visuelles, textuelles ou auditives… Ces différentes déclinaisons du machine learning vont transformer 12 secteurs de l'économie à travers 120 cas d'application concrets, listés dans le rapport de McKinsey. IBM Watson remplace des emplois dans les assurances. A l’heure où l’intelligence artificielle devient un enjeu pour beaucoup de sociétés, la question de la destruction d’emploi va devenir de plus en plus importante.

IBM Watson remplace des emplois dans les assurances

Et ce mouvement ne va pas toucher simplement les ouvriers comme le cas de Foxconn qui va automatiser complètement certaines chaînes de production. Les cols blancs ne seront pas épargnés. 30% de salariés en moins Ainsi, au Japon, la société Fukoku Mutual Life Insurance Co a annoncé le remplacement d’environ 30% de ses salariés du département des évaluations des paiements par l’informatique cognitive d’IBM Watson. La compagnie d’assurance prévoit de licencier 34 personnes d’ici la fin mars et 13 personnes ne verront pas le renouvellement des contrats. Watson va donc être en charge de déterminer quelle somme verser pour chaque réclamation en fonction d’un certain nombre de critères, comme les antécédents médicaux de l’assuré, les opérations subies, le diagnostic et les ordonnances du médecin, etc.

A lire aussi : L'IA menace aussi les hauts salaires. Si l'idée se répand que les progrès de l'intelligence artificielle conduiront à la disparition de certains métiers, on imagine souvent que les premiers concernés seront les moins qualifiés.

L'IA menace aussi les hauts salaires

Or des rôles extrêmement bien rémunérés sont également menacés : les anciens « golden boys » des salles de marché commencent à faire les frais de l'automatisation… Évidemment, le trading algorithmique, désormais bien implanté dans les grandes banques et sur tous les marchés financiers, constitue un candidat naturel à l'évolution vers plus d'autonomie. Après tout, il paraît logique de remplacer les comportements pré-définis des solutions actuelles par des modèles adaptatifs conçus et affinés continuellement par apprentissage automatique, à la pointe de la « data science ». Et certains des quants historiquement chargés de ces tâches devront se recycler. Vous pensez que cette hypothèse est encore lointaine, voire farfelue ? La gestion spéculative n'est cependant pas la seule concernée.