background preloader

IA

Facebook Twitter

Alan Turing. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alan Turing

Pour les articles homonymes, voir Turing. Alan Mathison Turing, est un mathématicien et cryptologue britannique né en 1912 et mort en 1954, auteur de travaux qui fondent scientifiquement l'informatique. Pour résoudre le problème fondamental de la décidabilité en arithmétique, il présente en 1936 une expérience de pensée que l'on nommera ensuite machine de Turing et des concepts de programmation et de programme, qui prendront tout leur sens avec la diffusion des ordinateurs, dans la seconde moitié du XXe siècle. Son modèle a contribué à établir définitivement la thèse de Church, qui donne une définition mathématique au concept intuitif de fonction calculable. Après la guerre, il travaille sur un des tout premiers ordinateurs, puis contribue au débat sur la possibilité de l'intelligence artificielle, en proposant le test de Turing[a].

En 1952, un fait divers lié à son homosexualité lui vaut des poursuites judiciaires. Le procès est médiatisé. Déterminisme (calculabilité) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Déterminisme (calculabilité)

Le mystère de l'existence de correspondances entre certains phénomènes naturels et des principes mathématiques fut exprimé pour la première fois au sein de l'école pythagoricienne sous la doctrine de l'harmonie des sphères. Il fallut par contre attendre Kant pour véritablement poser le problème. La grande question de Kant posée dans son œuvre majeure qu'est «La critique de la raison pure» concerne la possibilité d'existence de propositions mathématique synthétiques a priori. À l'époque, il était impossible de comprendre que ces propositions sont des algorithmes au sens moderne tel que défini par Church et Turing[1], ils sont synthétiques, c'est-à-dire (dans le vocable de Kant) accroissent la connaissance, dans le vocable de la calculabilité ils génèrent de l'information.

Ils sont pourtant a priori, c’est-à-dire antérieurs à l'expérience (dans le vocable de Kant) et ceci est fondamental. Dans le cas des ordinateurs à mémoire finie de taille. James McClelland (psychologist) James Lloyd "Jay" McClelland (born December 1, 1948 in Cambridge, Massachusetts) is the Lucie Stern Professor at Stanford University, where he is currently the chair of the Psychology Department.[1] He is best known for his work on statistical learning and Parallel Distributed Processing, applying connectionist models (or neural networks) to explain cognitive phenomena such as spoken word recognition and visual word recognition.

James McClelland (psychologist)

McClelland is to a large extent responsible for the "connectionist revolution" of the 1980s, which saw a large increase in scientific interest for connectionism. David Rumelhart. David Everett Rumelhart (June 12, 1942 – March 13, 2011)[1] was an American psychologist who made many contributions to the formal analysis of human cognition, working primarily within the frameworks of mathematical psychology, symbolic artificial intelligence, and parallel distributed processing.

David Rumelhart

He also admired formal linguistic approaches to cognition, and explored the possibility of formulating a formal grammar to capture the structure of stories. Rumelhart's models of semantic cognition and specific knowledge in a diversity of learned domains using initially non-hierarchical neuron-like processing units continue to interest scientists in the fields of artificial intelligence, anthropology, information science, and decision science. In his honor, in 2000 the Robert J. Glushko and Pamela Samuelson Foundation created the David E. Rumelhart Prize for Contributions to the Theoretical Foundations of Human Cognition.[1][2] Biography[edit] Herbert Alexander Simon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Herbert Alexander Simon

Pour les articles homonymes, voir Simon. Herbert Simon Herbert Simon vers 2000. Herbert Alexander Simon (né le à Milwaukee, Wisconsin, mort le à Pittsburgh, Pennsylvanie) était un économiste et sociologue américain ayant reçu le « prix Nobel » d'économie en 1978. Il s'est d'abord intéressé à la psychologie cognitive et la rationalité limitée (Bounded Rationality) qui constitue le cœur de sa pensée.

Biographie[modifier | modifier le code] De 1939 à 1942, Simon fut directeur d'un groupe de recherche à l'université de Californie à Berkeley, puis il enseigna la science politique à l'Illinois Institute of Technology. À partir de 1949, il intègre la Graduate School of Industrial Administration au Carnegie Institute of Technology de Pittsburgh. Simon fit également partie, à la fin des années soixante du comité des experts économique du Président. Simon et la rationalité limitée[modifier | modifier le code] Décision et raison[modifier | modifier le code]