background preloader

Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? - Management de l'intelligence collective

Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? - Management de l'intelligence collective
Jean-Luc Tremblay est un dirigeant québécois hors norme. Il fait la promotion d’un livre et d’une offre de service originale : “La performance par le plaisir“. Selon lui, il y a 12 ingrédients pour créer du plaisir au travail. Un peu comme une recette de cuisine, il suffit de mettre ces 12 ingrédients dans l’assiette d’un collaborateur, il aurait alors du plaisir et ce plaisir le rendrait plus performant. Recevant des messages promotionnels, ma première réaction a été très négative : “Encore un marchand de rêve, de bonheur,… avec la méthode à 2 centimes…yaka, faukon,..”. Ensuite, je me suis dit, c’est tellement énorme qu’il n’y a que deux options : C’est du marketing frauduleux, une grosse imposture et je vais passer un bon moment à rigoler.C’est génial et je vais apprendre des choses ! Si je prends le temps d’écrire un billet, c’est que nous sommes dans l’option 2… Pour comprendre les choses et se les approprier, il faut parfois les reformuler. Voici les 12 ingrédients selon Jean-Luc : 1.

http://www.blog.axiopole.info/2014/06/15/plaisir-au-travail/

Related:  Management - en cours de classement...alimoubahIntelligence collectiveManagementRH

Adidas, Nike, Asics...les équipementiers sont passés à l'ère du high-tech La course aux innovations est sans fin entre Asics, Nike, Adidas et les autres. A ce jeu, les ­français tirent leur épingle du jeu. Mais au fait, leurs technologies sont-elles efficaces ? A Annecy-le-Vieux, au pied du mont Veyrier, Jean-Luc Diard doit jouer à cache-cache lorsqu’il part tester de nouvelles chaussures de running. Stratégies d'innovation Le modèle des cinq forces concurrentielles de Porter est un outil d’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel d’une entreprise. L’auteur, M.E. Porter, part du postulat selon lequel la “performance” de l’entreprise dépend de sa capacité à affronter, influencer et résister aux pressions de sont environnement concurrentiel.

Favoriser la coopération, comment et jusqu'où Collaborer, coopérer, et faire travailler l'intelligence collective... Aujourd'hui, personne n'oserait promouvoir une méthode qui ne s'appuierait au moins un peu sur ces principes. Les formes d'intelligence sont multiples, autant les faire travailler ensemble. L'échange, la réactivité sont les bases sur lesquels tout se construit.

La symétrie des attentions : une idée qui a fait son chemin Le concept de "symétrie des attentions" postule que la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses propres collaborateurs. Le concept de "symétrie des attentions" constitue le pilier de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ». L’idée a fait son chemin et s’est implantée dans de nombreuses entreprises françaises.L’idée sous-jacente est simple, intuitive : la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses collaborateurs. Elle est à la base de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ».

Une pointe d’humour dans votre management L’humour dans le travail est devenu un enjeu, aux États-Unis, à partir des années soixante-dix. Ce n’était pas sans lien, à cette même époque, avec la montée des discours autour du stress dans les entreprises. La tendance était au management non directif, tourné vers la convivialité et l’empathie. En France, ce type de pratique arrive dans les années quatre-vingt-dix, et comme outre-Atlantique, elle est corrélée avec la montée des préoccupations sur les risques psychosociaux. Comme le faisait remarquer récemment Marc Loriol, « C’est aussi la période où l’on constate une augmentation de l’agressivité verbale, voire physique des clients. Des cabinets de conseil essaient de mieux former à désamorcer les conflits en proposant des réactions standardisées par l’humour.

Pourquoi la FNAC s'est-elle invitée chez Intermarché En quête de nouveaux terrains de jeu, l'agitateur culturel s'est rapproché du distributeur alimentaire. Et pénètre ainsi dans les petites et moyennes villes. Tout y est. Du noir et du jaune, couleurs emblématiques de la Fnac, des produits high-tech, des vendeurs incollables sur leur rayon, une billetterie spectacles, un espace adhésion. Et le tour est joué : une mini Fnac a pris pied dans une ville de moins de 10.000 habitants, comme à Crest, dans la Drôme, ou à Aubenas, dans l'Ardèche. Stratégie d'entreprise Economie industrielle Cours Stratégie d'entreprise - {*style:<b> <u>Organisation des cours </u>

Passer au management collaboratif : pièges et astuces Le management collaboratif n’est en rien la panacée ultime aux déboires organisationnels des entreprises. C’est une technique qui fonctionne dans un cadre précis et si des objectifs ont été définis en amont. Il s’agit d’optimiser la collaboration du personnel pour améliorer la performance de l’entreprise. Management collaboratif : mode d’emploi Les irritants sociaux, facteurs de destruction de la confiance  Dans une entreprise industrielle aux activités salissantes, le personnel se met en grève. Bien entendu, il est question des salaires. L'audit mené auprès des salariés révèle pourtant d'autres facteurs de mécontentement. L'un d'entre eux porte sur les douches: l'eau chaude y est en panne depuis plusieurs semaines. Etre un bon manager en 2015 : les défis à relever Sylvie Ménez «Le rôle du manager, en particulier du manager de proximité, a énormément changé au fil des années, constate Sylvie Ménez, consultante en management et fondatrice de La Muse du Manager. «C’est de plus en plus un métier à part entière. Auparavant, il s’agissait d’un expert à qui on confiait un poste de chef parce qu’il était bon. Aujourd’hui, on lui demande de plus en plus d’endosser aussi des tâches qui relèvent de la fonction RH».

Volvo : dur d'être un petit parmi les grands constructeurs automobiles Créée en 1927, la marque suédoise a toujours eu deux idées fixes : construire les autos les plus sûres du monde et trouver un allié pour croître à l'export. Aujourd'hui pilotée par le chinois Geely, elle espère atteindre enfin la taille critique sans trahir ses valeurs. «J'ai acheté cette voiture le 30 juin 1966, j'ai parcouru plus de 2.000 kilomètres le premier week-end. Aujourd'hui, elle en a 5 millions au compteur. Or, elle roule toujours.» Concurrence pure et parfaite Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La concurrence pure et parfaite correspond à la théorie de la formation du prix élaborée au XIXe siècle par les économistes classiques. La concurrence pure et parfaite est censée permettre l’équilibre sur tous les marchés sous des conditions suffisantes très particulières. La concurrence pure et parfaite représente un des deux cas extrêmes de structures de marché étudiés par les économistes néoclassiques, le second étant le cas de monopole. En 1921, les conditions de la concurrence pure ont été explicitées par Frank Knight[1].

Le Laboratoire de recherche collaborative » État des lieux et perspectives des laboratoires d’innovation publique L’action publique peut-elle se transformer ? Comment redonner place à la créativité dans les collectivités et services de l’État ? Les citoyens et la société civile peuvent-ils devenir co-concepteurs des politiques publiques ? Quelle place pour l’innovation dans la réforme territoriale, la fusion des régions et les nouvelles métropoles ? Et plus généralement, quelles administrations voulons-nous pour demain ? En écho à toutes ces interrogations, et après des années de réformes libérales inspirées par le New Public Management, de nombreuses initiatives se développent dans le monde entier pour créer des alternatives aux modes traditionnels d'élaboration des politiques publiques.

4 erreurs de recrutement évitables grâce au test Atman Le recrutement et la sélection sont quelqu’unes des tâches les plus importantes de la gestion des ressources humaines. Non seulement est-ce une étape cruciale pour le succès de l’entreprise, mais elle pourrait aussi lui faire économiser beaucoup d’argent! En fait, le coût d’une mauvaise embauche peut varier entre 30% et plus de 200% du salaire annuel de l’employé, en fonction de l’importance du poste en question. Alors, pourquoi est-il si difficile de trouver le bon employé?

Related: