background preloader

Le couchsurfing : Dossier pratique de voyage

Le couchsurfing : Dossier pratique de voyage

Une expérience en couchsurfing très marquante Je n’ai, pour le moment, fait aucun article sur le couchsurfing (correction, vous pouvez maintenant lire mon article sur ce qu’est VRAIMENT couchsurfing ici). Pourtant il m’arrive d’utiliser ce concept fréquemment pour loger chez l’habitant. Pour ceux d’entre vous qui ne savent pas ce que c’est, couchsurfing permet de voyager à travers le monde en logeant gratuitement chez l’habitant grâce à un site internet reliant les voyageurs. Mais au-delà de l’aspect financier (car le système est complètement gratuit), le couchsurfing est une philosophie tournée autour des valeurs de solidarité et de partage des cultures. J’ai eu de nombreuses expériences que je n’aurais jamais pu vivre, même dans le meilleur hôtel du monde. Je devais passer quelques temps à Glasgow avant de remonter au nord vers le Lac Lochness. Map Data Map data ©2014 Google Map Ayant décider de partir sur cette dernière option et étant financièrement limité, la meilleure alternative fut le couchsurfing. Traduction

Le couchsurfing : qu’est-ce que c’est ? : Le couchsurfing : Dossier pratique de voyage Imaginez un immense réseau social de plus d’un million de personnes prêtes à s’offrir l’hospitalité les unes les autres pour une nuit ou plus. La démocratisation du transport aérien a bouleversé notre conception du voyage, le couchsurfing change encore la donne. Il permet de se loger gratuitement dans le monde entier et, surtout, offre la possibilité de rencontrer les habitants des pays visités, de partager pour quelques jours leur quotidien et de bénéficier de leurs conseils. Le couchsurfing n’a pas de frontières : le principal site d’échange d’hospitalité, couchsurfing.com, compte 7 millions de membres dans 247 pays ! Un peu d’histoire L’échange d’hospitalité n’a pas attendu Internet pour voir le jour. L’un des premiers sites, Hospitality Club, a été inventé par un jeune Allemand en 2000. À son retour, il eut l’idée de lancer le projet CouchSurfing. Changer le monde grâce au couchsurfing crédits photos: www.dreamstime.com

Des voyageurs du monde entier s'invitent chez Valérie - 14/10/2014 Voyager à petit prix en dormant chez l’habitant, tel est le principe du couchsurfing, prisé par de nombreux adeptes. Et c’est aussi possible à Châtellerault ! Couchsurfing pourrait se traduire par « passer d'un canapé à l'autre ». Plus précisément, le couchsurfing désigne ce nouveau mode d'hébergement qui a séduit de nombreux globe-trotters. Le principe est simple : par le biais d'un unique site Internet, on peut trouver un canapé, ou mieux, un lit où dormir, gratuitement, chez l'habitant, dans presque n'importe quelle ville du monde entier. Aussi pour un repas, une soirée, des activités… « C'est surtout un état d'esprit, précise Valérie Picq, l'une des quelques Châtelleraudais inscrits sur le site, qui offre les lits de ses enfants la semaine, quand ils sont en internat.

CouchSurfing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Couchsurfing International Inc. Logo de CouchSurfing depuis que le site a atteint 1 million d'adhérents. Le logo de CouchSurfing, maintenant abandonné. CouchSurfing est une entreprise dont l'objet social est d'assurer un service d'hébergement temporaire, de personne à personne. Signification du terme[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] En 1999, lors d'un voyage en Islande, Casey Fenton contacte par liste de diffusion des étudiants de l'université de Reykjavik pour demander à être gracieusement hébergé, avec l'espoir de pouvoir rencontrer des habitants de la région. En 2004, il cofonde l'association CouchSurfing avec Daniel Hoffer, Sebastian Le Tuan et Leonardo Bassani da Silveira[2]. Interface[modifier | modifier le code] Le site peut être parcouru en différentes langues, mais toutes les pages ne sont pas traduites en langue vernaculaire. En août 2006, CouchSurfing se dote de son propre wiki.

Le " couchsurfing " et le " wwoofing " aident les jeunes à voyager moins cher - LExpress.fr Pour passer des vacances presque comme tout le monde, certains jeunes désargentés, étudiants, chômeurs ou précaires, sont aidés par les Missions locales, d'autres parient sur le système D et adoptent covoiturage, " couchsurfing " ou " wwoofing ", via internet. Le " couchsurfing ", permet de dormir gratuitement chez l'habitant. Les conditions d'hébergement, qui vont du canapé au hamac en passant par le matelas au sol, sont déterminées en amont, entre le ou les " surfeur(s) " et " l'hôte " qui se rencontrent sur le net. Grâce à ce système, essentiellement urbain, on peut rester plus longtemps dans une ville, et au lieu de payer l'hôtel, " on va payer des bonnes bouffes à son hôte! " Notre meilleure expérience en Europe ! Pour découvrir le monde à peu de frais, le " wwoofing ", qui offre gîte et couvert en échange de quelques heures de travail à la ferme, commence à faire des adeptes en France. " Une bonne manière de voyager et d'acquérir de l'expérience quand on n'a pas d'argent "

Related: