background preloader

Ministère de l'Éducation nationale > VAE

Ministère de l'Éducation nationale > VAE
La validation des acquis de l'expérience est une mesure qui permet à toute personne, quels que soient son âge, son niveau d'études ou son statut, de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification professionnelle. Trois ans d’expérience en rapport avec le contenu de la certification visée sont nécessaires. Fonctionnement de la VAE La VAE permet d'obtenir, en totalité ou en partie, un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Le candidat doit remplir un dossier détaillant son expérience professionnelle et les compétences acquises. Il se présente ensuite devant un jury qui décide de valider tout ou partie du diplôme visé. Tout le monde a droit à la reconnaissance de son expérience salariés,non salariés,demandeurs d'emploi indemnisés ou non,personnes ayant exercé des activités sociales, bénévoles, etc. À qui s'adresser ? Texte de référence Le portail vae.gouv.fr

http://www.education.gouv.fr/cid1106/la-validation-des-acquis-de-l-experience-vae.html

Related:  ACCOMPAGNER LES MOBILITÉS DES COLLABORATEURS

E-learning : Définition Qu’est-ce que l’E-Learning ? Le E-learning, ou , est une technique de formation reposant sur la mise à disposition de contenus pédagogiques via un support électronique : Cd-rom, Internet, intranet, extranet… Le E-learning désigne les outils, les applications et l’ensemble des contenus mis à disposition d’un stagiaire dans le but d’une . Longtemps réduites à des supports cd-rom, le E-learning à évolué et utilise dorénavant le web et différentes applications. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la formation en ligne n’est pas synonyme d’isolement. Cette solution permet aussi de nombreuses possibilités d’échange et d’interactivité.

Processus de Bologne: création de l’espace européen de l’enseignement supérieur La déclaration de Bologne institue le processus de Bologne qui vise à introduire un système de grades académiques facilement reconnaissables et comparables, à promouvoir la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs, à assurer la qualité de l’enseignement et à intégrer la dimension européenne dans l’enseignement supérieur. Assurer la comparabilité des grades académiques et promouvoir la mobilité La déclaration de Bologne s’articule autour de six actions: Réforme des systèmes d’enseignement supérieur en Europe La déclaration de Bologne engage chaque pays signataire à réformer sur une base volontaire son propre système d’enseignement. Cette réforme n’est pas imposée aux gouvernements nationaux ni aux universités.

RUB. SITE Ac. Dijon : Validation des acquis de l'expérience La validation des acquis de l'expérience vous permet d'obtenir tout ou partie du diplôme qui correspond à votre expérience et à votre qualification. Conditions : Que vous possédiez ou non un diplôme, que vous soyez : salarié, travailleur indépendant, demandeur d'emploi, bénévole...vous pouvez faire une demande de validation des acquis de l'expérience. Il faut avoir exercé une ou plusieurs activités pendant au moins trois ans : - en rapport avec le diplôme visé - en continu ou en discontinu- à temps partiel ou à temps plein

Formations. Publié le par ANACT | Imprimer Plus de trente ans après la loi de 1971, la loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au dialogue social entraîne un bouleversement du paysage de la formation professionnelle en France. La réforme de la formation professionnelle dépasse largement le cadre de la loi du 4 mai 2004. Impulser par le rapport Péry de mars 1999 qui pointait les limites du système de formation reposant sur la loi de 71, la réforme entre dans une phase de négociation et de mise en œuvre au niveau des entreprises. La validation des acquis de l'expérience (VAE) - Formation professionnelle des salariés Qui peut bénéficier de la VAE ? Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée – que l’activité ait été exercée de façon continue ou non – peut prétendre à la validation des acquis de l’expérience (VAE). Plus précisément, et quels que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification, pour demander la validation des acquis de son expérience il faut : avoir exercé une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim), non salariée, bénévole ou de volontariat, ou inscrite sur la liste des sportifs de haut niveau mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport ; ou avoir exercé des responsabilités syndicales (par exemple, les délégués syndicaux), un mandat électoral local ou une fonction élective locale en rapport direct avec le contenu de la certification (diplôme, titre…) visée.

Les accords de mobilité interne Dernière mise à jour le 19 novembre 2013 Synthèse Les articles L. 2242‑21 à L. 2242‑23 du Code du travail (issus de la loi du 14 juin 2013 citée en référence) prévoient la possibilité, pour l’employeur, d’engager une négociation portant sur les conditions de la mobilité professionnelle ou géographique interne à l’entreprise dans le cadre de mesures collectives d’organisation courantes sans projet de réduction d’effectifs : dans les entreprises et les groupes d’entreprises d’au moins 300 salariés, les modalités de cette mobilité interne à l’entreprise s’inscrivent dans le cadre de la négociation triennale sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences prévue à l’article L. 2242-15 du code du travail ; dans les autres entreprises et groupes d’entreprises, cette négociation, si elle est engagée, portera également sur les évolutions prévisionnelles des emplois et des compétences et sur les mesures susceptibles de les accompagner. A savoir Sommaire

L’approche par compétences : un nouveau paradigme pour la pédagogie universitaire ? 1Le passage d’un paradigme fondé sur la transmission des savoirs académiques à un autre centré sur l’appropriation de ces savoirs et sur leur insertion dans des problématiques pratiques semble bien être, dans les universités, une des évolutions les plus remarquables des deux dernières décennies. En témoigne le déploiement d’une offre importante de formation visant la professionnalisation et la production d’un nouveau discours portant sur les compétences et leur développement. Certains même s’en émeuvent (Boutin, 2004), tant les débats sont vifs autour des enjeux de l’insertion de l’approche par compétences (APC par la suite) dans les institutions d’éducation.

RUB. SITE Éduscol : Greta orientation - 170 Espaces bilan - orientation pour adultes Dans l'Education nationale, tout adulte peut bénéficier d'un accompagnement par un professionnel de l'orientation ou de la formation. Les Espaces bilan - orientation reçoivent avec une égale attention les jeunes sortis du système scolaire sans qualification, les salariés en CDD ou en CDI, les demandeurs d'emploi, les intérimaires, les travailleurs saisonniers, les auto-entrepreneurs, les agents de la fonction publique, les artisans et commerçants, soit environ 30 000 personnes chaque année. Des professionnels qualifiés et compétents Les personnels qui accueillent les adultes dans les espaces bilan - orientation et les CIO sont qualifiés et compétents : ce sont des conseillers psychologues, des consultants psychologues du travail ou des intervenants spécialistes des ressources humaines. Le savoir-faire d'un grand réseau Le service public de l'Education nationale garantit

GPEC La GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) est une démarche de gestion des ressources humaines qui consiste à : prévoir l’évolution des métiers dans l’entreprise afin d’anticiper les changements d’organisation, développer les compétences des salariés pour améliorer leur employabilité. Un encadrement par la loi Depuis 2005, les entreprises concernées par la loi de cohésion sociale, dite loi Borloo, ont une obligation de négocier avec les représentants du personnel tous les 3 ans un accord GPEC portant sur : La stratégie de l’entreprise et ses effets prévisibles sur l’emploi et les salairesLes mesures d’accompagnement susceptibles d’être associées à la GPEC (formation, VAE, bilan de compétences, mobilité professionnelle et géographique,…)Les conditions d’accès à la formation professionnelle et de maintien dans l’emploi des salariés âgés La GPEC, un outil de gestion des ressources humaines

VAE mode d’emploi En complément de la formation initiale et continue, la VAE a créé une nouvelle voie d’obtention d’une certification : celle de l’expérience. Avec ce dispositif, instauré par la loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 (articles 133 à 146), il est possible d’obtenir tout ou partie d’un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification, à l’issue d’un parcours visant à reconnaître les compétences acquises au cours de l’activité professionnelle et extra professionnelle. L’obtention de cette certification professionnelle, similaire à celle délivrée par la voie de la formation, offre, au-delà de la reconnaissance personnelle et sociale, l'opportunité de valoriser ses compétences pour, par exemple, évoluer dans l'entreprise, faciliter une mobilité ou une reconversion, être mieux armé pour trouver un emploi, accéder à un concours, obtenir une augmentation de salaire conformément aux grilles de rémunération de la convention collective, etc.

Related: