background preloader

Pleine conscience : 4 exercices pour s'initier

Pleine conscience : 4 exercices pour s'initier
La pleine conscience (« mindfulness ») consiste simplement à porter attention au moment présent de façon volontaire et sans jugement. Cette capacité a notamment été associée à des effets bénéfiques contre le stress, l'anxiété et la dépression. La pleine conscience s'intègre à la vie quotidienne mais vous serez mieux en mesure de le faire si vous la pratiquez de façon plus formelle par des exercices. Voici quelques exercices simples pour s'initier à cette pratique : Porter attention à sa respiration Choisissez un moment où vous disposez de 10 minutes et trouvez un endroit calme pour vous assoir confortablement. Portez votre attention sur votre respiration alors que vous inspirez. La capacité de pleine conscience est notamment considérée comme favorisant la flexibilité psychologique et la compassion envers soi-même. Pour plus d'informations sur la méditation de pleine conscience et la relaxation, voyez les liens plus bas. Psychomédia avec sources : PsychCentral, PsychCentral.

http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2013-12-26/exercice-initiation-a-la-pleine-conscience-mindfulness

Related:  Spiritualité

Savoir se libérer des maux de ses ancêtres La psychogénéalogie invite à explorer son passé familial, afin d'éviter la répétition d'événements douloureux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Christine Angiolini La célèbre phrase d'André Gide "Familles, je vous hais" reflète, à l'extrême, l'ambivalence amour-haine, parfois inconsciente, que chacun entretient avec sa famille. Les fantômes familiaux de la guerre : Le massacre de Dinant (août 1914) Extraits d’un article de Pierre Ramaut, psychanalyste, pour Généasens Le documentariste André Dartevelle signe un sobre et émouvant diptyque sur le massacre de civils belges dans les débuts de la Première Guerre mondiale. Mémoire familiale, transmission, pardon ou réconciliation sont quelques-uns des thèmes traités finement. Dans le premier volet, Les murs de Dinant, sept « témoins » se souviennent des grands massacres de civils des 23, 24 et 25 août 1914, commis dans la ville par les troupes allemandes. Ils sont les descendants des familles des victimes, ils racontent leur histoire familiale broyée par la tragédie, un héritage qui passe de génération en génération. Leurs récits révèlent les traces profondes que ces crimes ont laissées, d’autant plus vives qu’aucune justice n’a sanctionné les coupables.

Quelle empreinte l’histoire de ma famille a laissée sur moi par Caroline Blanco Et si la personne que nous sommes aujourd’hui n’était que le résultat de notre histoire familiale ? Et si nos choix de vie, nos comportements, nos qualités ou nos défauts n’étaient, en réalité, que la conséquence logique de l’histoire de nos ancêtres. Si oui, alors comment se défaire de ces fardeaux ancestraux que nous portons malgré nous ? Notre famille c’est le début de notre histoire. Nous avons plusieurs histoires qui se jouent à la fois, celle de notre culture, celle de notre éducation, celle de notre sexe, celle de notre peuple, … Mais nous avons surtout notre propre histoire qui elle, est intimement liée à notre famille puisque c’est dans l’enfance que se programme la majorité des schémas et des croyances à l’origine de notre propre histoire.

Psychogénéalogie : tombé par terre, la faute à grand-père ’Poste restante’ (mkorchia/Flickr) Lorsque Marine a accouché, elle a subi une césarienne et a dû être soignée pour une hémorragie. Trois mois plus tard, des crises d’angoisse l’empêchent de respirer. Lors d’un travail sur sa généalogie, elle s’aperçoit qu’une grand-tante a eu exactement les mêmes symptômes : hémorragie puis embolie pulmonaire, dont elle est morte.

Philo #2 : "Nietzsche ou la joie par-dessus tout", par Clément Rosset L’auteur du « Rire », Henri Bergson, pour lequel le singulier et très caustique Clément Rosset a la plus vive estime, définit le philosophe authentique comme l’homme d’une unique intuition. Quelle serait celle-ci dans le cas de Friedrich Nietzsche? L’indissolubilité de la joie et du tragique dans la condition humaine, répond sans hésiter Rosset. Cette certitude-là fut même, pour ce dernier, la toute première révélation philosophique, celle qui décida de sa vocation, dès la lecture de «l’Origine de la tragédie» du grand Allemand. On sait que Clément Rosset, auteur d’une oeuvre elle-même extrêmement originale, de «l’Anti- Nature» jusqu’au «Réel et son double», se réfère souvent à un autre géant de la pensée allemande, Arthur Schopenhauer, auquel il a même consacré plusieurs livres.

Introduction à Clément Rosset (Cours introductif 26/02/2006 - ENS Ulm) Je ne réussirai pas par cette introduction à présenter de manière exhaustive et synthétique tout ce que j’aimerais aborder. La suite de l’atelier s’en chargera.

Related: