background preloader

Évolution métiers et compétences

Facebook Twitter

Le métier de Community Manager. Le community manager a pour mission de créer et d’animer des communautés dans le but de développer les relations avec ses publics – collaborateurs, utilisateurs, clients… Dans un premier temps, le community manager élabore la stratégie de présence de son entreprise sur les médias sociaux afin de répondre aux objectifs déterminés en concertation avec les différentes directions concernées (innovation, marketing, communication..). Les objectifs peuvent être variables : développer la notoriété et l’image de marque de l’entreprise, soigner son e-reputation, mettre en place une plateforme participative en interne pour favoriser l’innovation, déployer des dispositifs de knowledge management, ouvrir la plateforme à la communauté externe (consommateurs, usagers, grand public) afin de permettre la co-création de services, produits ou contenus. 1- Développer la notoriété de la marque (de l’entreprise, de l’institution, de l’association) sur le web 4- Etablir le reporting et analyser.

Direction et management

Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de l’entreprise. Dans 5 ans, 59% de salariés auront des compétences numériques Le Data Scientist : profil le plus recherché au cours des 2 prochaines années Paris, le 13 février 2013 – A l’occasion de la troisième journée des Tech.days 2014, Microsoft et IDC présentent les résultats de l’« Observatoire de l'évolution des métiers liée à la transformation numérique », une étude réalisée en janvier 2014 auprès d'un échantillon représentatif de 225 décideurs métiers issus d'entreprises de plus de 500 salariés basées en France. Les 225 décideurs se composent de 3 populations égales de 75 décideurs issus des départements marketing, finance et ressources humaines. L'enquête et les entretiens menés par IDC pour Microsoft ont permis de déterminer l’impact de la transformation numérique sur les organisations et les directions métiers et la DSI, placés au cœur de la chaîne de décisions aux côtés de la direction générale.

Une irrésistible montée en compétences numériques des salariés. Chief Data Officer, Data Protection Officer : pour les recruteurs, ce sont les métiers… d’aujourd’hui. INFOGRAPHIE. Les DRH, comme d'ailleurs les directions finance et marketing, sont unanimes : pour 57% d'entre deux, la transformation numérique de l'entreprise crée de nouveaux métiers.

Et quel sera LE métier le plus recherché demain ? Data scientist, assurément. Mais pour les RH, le défi va bien au-delà de l'acquisition de nouvelles compétences... En novembre dernier, la Maison Blanche lançait un appel : l’Amérique a besoin de data scientists ! Lire aussi : 200 000 emplois “technologiques” de plus en 2020 : SOS compétences Le branle-bas de combat est sonné pour se donner les moyens de former aux compétences requises pour tirer profit de ce que beaucoup nomment “le nouvel or noir”. Lire aussi : Anticipe ou crève ? Quels travailleurs serons-nous demain ? Au-delà des métiers, de grandes fonctions-types : protecteurs, optimisateurs, storytellers Lire la suite + Les DRH dans tout ça ? > L’infographie en intégralité : Crédit image : ELISE Communications/flickr (licence CC) Utiliser un wiki] Système de communication tout a fait original, à la fois système de composition Web, outil de travail collaboratif et espace de discussion.

Un wiki est beaucoup plus qu'un simple forum de discussion, c'est un site Web auquel tout le monde peut contribuer. Cet outil permet de construire des sites où chaque personne (autorisée) est un auteur potentiel, et peut modifier le contenu du site depuis son navigateur en tapant du texte structuré. Logiciel de co-écriture, il présente la particularité d'être accessible à tous, en ligne, à partir de n'importe quel point d'accès à l'internet. Le Wiki se présente comme un logiciel relationnel. L'utilisateur peut modifier toutes les pages et apporter sa contribution. Tout le contenu du site est placé sous licence copyleft. Aucun logiciel particulier - hormis un navigateur Mozilla, Internet Explorer...- ne doit être installé sur le poste de l'utilisateur.

Le processus collaboratif engendre de nouvelles méthodes de travail ... La notion de communautés. Les 7 compétences clés du travail de demain. Michel Serres nous rappelait récemment que l’évolution des technologies nous force à être intelligents. Les technologies révolutionnent en effet notre environnement de travail et nous poussent à développer de nouvelles compétences. De nombreuses prospectives alimentent le débat et mettent en lumière les compétences qui feront la différence sur le marché du travail de demain. Quelles sont les évolutions dans les compétences distinctives ? Quelles doivent être les priorités en termes de développement des compétences ?

Essayons de creuser. Un consensus se dégage autour de 7 compétences Etre compétent dans son travail requiert un savant mix de compétences techniques (les hardskills), comportementales (les softskills), et sectorielles (je maîtrise les enjeux et la culture du secteur d’activité dans lequel j’évolue). 1. 2. Quand on pense au numérique, on pense plus aux outils et aux média (Youtube, twitter,…) que ce que l’on y fait. 3. 4. 5. Plus que jamais, ce que vous ferez dépendra de vous. Former aux compétences de demain. Un billet du blog d’Yves Fabert Entreprise factory m’a mise sur la piste de l’étude publiée par l’Institute for the Future, organisme de recherche en prospective de l’Université de Phoenix : Future Work Skills 2020. L’étude analyse les compétences qui seront requises par le travail, d’ici 10 ans. Et sa lecture m’a renvoyée à une interrogation: comment s’assurer que la formation adresse les compétences qui seront toujours importantes demain ?

L’étude d’Institute for the Future relève tout d’abord 6 vecteurs de changement qui auront une influence sur les compétences requises : A partir de ces 6 vecteurs d’évolution, Institute for the future anticipe 10 compétences critiques pour demain : 1- L’intelligence des situations et des signes (Sense making) Aussi performante soit elle, une machine ne peut faire qu’avec les informations qu’elle a. 2. 3. une pensée originale et adaptative 4- Une compétence interculturelle Elle permet d’œuvrer dans différents environnements culturels. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de l’entreprise.