background preloader

Genre et pratiques scolaires : comment éduquer à l'égalité ?

Genre et pratiques scolaires : comment éduquer à l'égalité ?
par Nicole Mosconi,professeure émérite de l'université Paris X,spécialiste de sciences de l'éducation,membre du Centre de recherche éducation et formation (CREF),équipe "Genre, savoir, éducation". Introduction Antoine Prost dans son Histoire de l'enseignement et de l'éducation depuis 1930, affirme, à propos de la mixité scolaire sexuée qu'il s'agit d'une des " révolutions pédagogiques " les plus profondes du siècle. C'est la traduction, dans le champ scolaire, des progrès de l'égalité entre les sexes au niveau juridique et politique qui caractérisent les sociétés démocratiques contemporaines et l'application du principe d'égalité entre les sexes affirmé dans la constitution. Égalité de principe dans le système scolaire et pratiques enseignantes inégalitaires Stéréotypes de sexe Le stéréotype, c'est une opinion toute faite, une représentation figée, caricaturale, concernant un groupe social. Les interactions Temps de latence Les attentes et jugements Double standard L'effet Pygmalion Conclusion

http://eduscol.education.fr/cid47785/genre-et-pratiques-scolaires%C2%A0-comment-eduquer-a-l-egalite%C2%A0.html

Related:  Ressources sur la thématique du climat scolaireEgalité filles/garçonsNicole MosconiEgalité filles/garçonsamleg08

Onze mesures pour une grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République [En vidéo : le discours de Najat Vallaud-Belkacem] Présentation de la grande mobilisation pour l'École pour les valeurs de la République Retrouvez en vidéo le discours de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, sur les onze mesures symboles de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, jeudi 22 janvier 2015. Présentation de la grande mobilisation pour l'École pour les valeurs de la République L’École est un révélateur des tensions qui traversent la société française et des inégalités qui la marquent. Le délitement du lien social au cours des trente dernières années de crise économique n’a pas épargné l’École.

Vidéos des conférences « Quelle égalité voulons-nous promouvoir ? » Mercredi 7 avril 2010 Confé­rence « Les en­jeux des dis­po­si­tifs d’édu­ca­tion prio­ri­taire » par Anne Ar­mand Du­rée de la vi­déo : 64 mn. La vi­déo est réa­li­sée par l'équipe de res­sources et de pro­duc­tions au­dio­vi­suelles du CRDP de l’aca­dé­mie de Cré­teil. Mercredi 14 avril 2010 Confé­rence « Les po­li­tiques d’édu­ca­tion prio­ri­taire : réus­site ou échec ?

Léo Thiers-Vidal De la masculinité à l’anti-masculinisme : Penser les rapports sociaux de sexe à partir d’une position sociale oppressive Origine : Article paru dans Nouvelles Questions Féministes, Vol. 21, n° 3, pp. 71-83, décembre 2002 (Tous droits réservés) Dans cet article, je propose une réflexion sur la manière dont les chercheurs-hommes engagés dans la lutte contre l’oppression des femmes par les hommes peuvent optimiser leur efficacité politique et scientifique dans l’analyse des rapports sociaux de sexe[1]. En effet, lorsqu’ils prétendent produire des analyses non-biaisées et pertinentes, ils sont confrontés à une double difficulté : d’une part comprendre pleinement des analyses féministes qui désignent leur existence comme source permanente d’oppression des femmes ; d’autre part apprendre à gérer les conflits intérieurs qui en découlent de façon à leur permettre un regard productif, impliqué autant que distancié, sur leur construction et leur action oppressives. Analyse des rapports sociaux de sexe : le décalage genré Position sociale, androcentrisme et capacité d’analyse

La place des femmes dans l'histoire - Une.... Irène Jami, Geneviève Dermenjian - Decitre - 9782701153919 Que transmettons-nous aujourd'hui à nos enfants ? Certes, une histoire riche et complexe. Mais son récit, au masculin ou au neutre pluriel, reste partiel et partial, en décalage avec la mixité de nos sociétés démocratiques et l'état de la recherche scientifique. En respectant les programmes scolaires actuels et les passages obligés de la culture historique des citoyennes et citoyens de demain, cet ouvrage tente de proposer un autre récit qui sorte les femmes de l'ombre. Ni geste héroïque au féminin, ni histoire victimaire, il présente le nuancier infini des relations entre hommes et femmes, rend compte de leurs actions respectives et s'interroge sur le sens que chaque société attribue au masculin et au féminin.

Colloque « De la mixité à l'égalité dans le système éducatif » - Promouvoir une éducation fondée sur le respect mutuel des deux sexes Table ronde animée par Sylvie Escande, chargée de mission pour l'éducation artistique, ministère de la Culture avec la participation de :Hélène Pomme, IA-IPR d'histoire-géographie, académie de Nancy-MetzDelphine Brun, chargée de mission départementale aux droits des femmes et à l'égalité de Haute-SavoieGilles Mazard, ministère de l'Agriculture Éduquer à la mixité fiche pedagogique - Féminin-masculin Féminin / Masculin L'image de la femme, de l'homme, du petit garçon, de la petite fille dans la littérature de jeunesse Il apparaît que de nombreux livres de littérature de jeunesse véhiculent toujours des stéréotypes, attribuant aux garçons et filles, pères et mères, hommes et femmes, le rôle traditionnel que l'on attend d'eux. Nous avons donc choisi de travailler essentiellement à partir des livres qui bousculent ces clichés traditionnels. Des livres documentaires viendront compléter les titres de fiction afin de proposer des recherches à effectuer dans différentes directions. Différents axes de travail sont possibles :

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école L'évaluation par l'inspection générale de l'éducation nationale du programme pionnier, les "ABCD de l'égalité", mis en place dans 10 académies en 2013-2014 a été remise au ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle préconise non seulement de ne pas renoncer mais d'amplifier l'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école parce que l'égalité est une valeur essentielle de la République. Cette évaluation est globalement positive. Paola Tabet, La Construction sociale de l’inégalité des sexes. Des outils et des corps 1 Cf. L’Homme, 1979, XIX (3-4), n° spéc. : Les catégories de sexe en anthropologie sociale : 5-61.(...) 1Sous ce titre, l’auteur réunit deux textes légèrement remaniés.

Filles et garçons au lycée pro Rapport à l’école et rapport de genre Séverine Depoilly Préface de Jean-Yves Rochex Le genre à l’école, une problématique en évolution Enquête dans un ordre scolaire dominé Filles, garçons des milieux populaires et ordre scolaire Filles et garçons face aux situations scolaires de classe Filles, garçons et transgressions de l’ordre scolaire Séverine Depoilly est maître de conférences en sociologie à l’ESPE de l’académie de Paris et membre du laboratoire Circeft-Escol, université Paris 8. « Une promesse aux lecteurs. Cet ouvrage stimulant, plaisant à lire, étayé d’extraits d’observation, vous tiendra en haleine. »

Related: