background preloader

Egalité filles-garçons : ressources pédagogiques

Egalité filles-garçons : ressources pédagogiques

Égalité des filles et des garçons Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école Le code de l'éducation rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. Les établissements sont invités à inscrire cette problématique dans leur règlement intérieur et à mettre en place, dans le cadre des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), des actions de sensibilisation et de formation dédiées. Sanctionner plus fortement les agissements sexistes au sein des établissements scolaires Toute parole sexiste et tout acte déplacé fait l’objet d’une sanction. L'égalité dans les contenus d'enseignement Socle commun de connaissances de compétences et de culture Parcours scolaires : une situation contrastée par exemple :

Violences_sexuelles_Guide-PDF_2014_Canope_370029.pdf Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur Rédaction en chef : Boubou Traore L’essentiel Cette publication reflète l’engagement du système éducatif dans les objectifs de mixité et d’égalité, objectifs déclinés dans la convention interministérielle pour 2013-2018. Elle constitue un état de situation national, que les acteurs locaux peuvent décliner au niveau académique et au niveau des établissements scolaires. Plusieurs constats peuvent être tirés de ces données. Les filles obtiennent plus souvent le baccalauréat et plus souvent avec une mention « bien » ou « très bien », notamment en série S. Cette réussite scolaire des filles ne se traduit pas systématiquement par une meilleure insertion professionnelle. Enfin, des différences persistent dans l’orientation et le choix des spécialités. Dans le même temps, les femmes sont nettement plus souvent diplômées de l’enseignement supérieur. Repères

Égalité filles-garçons - Les enjeux de l'égalité filles-garçons Une obligation légale L'École compte parmi ses missions fondamentales celle de garantir l'égalité des chances des filles et des garçons. C'est le sens des articles L. 121-1 et L. 312-17-1 du code de l'éducation qui disposent que l'École contribue, à tous les niveaux, à favoriser la mixité et l'égalité entre les femmes et les hommes, notamment en matière d'orientation, ainsi qu'à la prévention des préjugés sexistes et des violences faites aux femmes. La loi du 8 juillet 2013 est venue rappeler que la transmission du respect de l'égalité entre les femmes et les hommes se fait dès la formation dans les écoles élémentaires. Elle a en outre introduit un nouvel enseignement moral et civique, qui « fait acquérir aux élèves le respect de la personne, de ses origines et de ses différences, de l'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que de la laïcité » (article L. 311-4 du code de l'éducation). Les objectifs La convention interministérielle dégage trois 3 chantiers prioritaires : Site du CHA

MENE1300072X Depuis 1989, « les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur [...] contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'orientation. [...] Ils assurent une formation à la connaissance et au respect des droits de la personne ainsi qu'à la compréhension des situations concrètes qui y portent atteinte. [...] Les écoles, les collèges et les lycées assurent une mission d'information sur les violences et une éducation à la sexualité. » (article L. 121-1 du code de l'éducation). C'est bien la mission du système éducatif de faire réussir chacun et chacune, fille ou garçon, de la maternelle à l'enseignement supérieur. Pourtant, les disparités entre les sexes demeurent bien réelles. Ces pratiques en classe, le plus souvent involontaires, ont des conséquences significatives sur les parcours scolaires, puis professionnels, des jeunes. 1. 2. 3. En ce sens, les parties s'engagent à : C'est pourquoi :

MENE1500237C La politique éducative en faveur de l'égalité entre les filles et les garçons à l'École repose à la fois sur la formation, initiale et continue, de l'ensemble des personnels, et sur la prise en compte, au cœur des enseignements et de la pratique pédagogique, d'un principe qui est au fondement de notre République et qui constitue un des objectifs du service public d'enseignement. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel partagée par l'ensemble des membres de la communauté éducative, élèves, personnels, parents et partenaires concourant aux missions de l'école, et garantit à chaque élève, fille ou garçon, un traitement égal et une même attention portée à ses compétences, son parcours scolaire et sa réussite. 1 - Généraliser la formation initiale et continue de l'ensemble des personnels à l'égalité entre les filles et les garçons à l'École Formation initiale des personnels Formation continue des personnels

Prévention / Lutte contre les stéréotypes | Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes www.familles-enfance-droitsdesfemmes.gouv.fr | Publié le 20 octobre 2014 Le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes a remis son rapport sur les stéréotypes « contre les stéréotypes de sexe, conditionner les financements publics » à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et à Pascale Boistard, secrétaire d’Etat aux Droits des femmes ce lundi 20 octobre 2014. Ce rapport montre que les représentations stéréotypées des femmes et des hommes subsistent dans les médias, les manuels scolaires et la communication institutionnelle. Ces stéréotypes se manifestent par un fort déséquilibre quantitatif entre le nombre de femmes et d’hommes représenté-e-s mais aussi par un enfermement des femmes dans certains rôles et situations dévalorisants. Les stéréotypes de sexe et le genre sont un obstacle à l’égalité réelle : ils légitiment les discriminations et les inégalités. Quelques chiffres : Manuels scolaires :

Mardi 8 mars 2016 : Journée internationale des droits des femmes Feuille de route 2016 pour l’égalité entre les femmes et les hommes : les priorités La feuille de route 2016 pour l’égalité entre les femmes et les hommes du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche constitue la 4e édition de l’exercice interministériel initié en 2012 pour structurer le dialogue autour des enjeux de l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle couvre l’ensemble du champ ministériel et définit un cadre stratégique pour assurer une intégration plus forte des actions conduites pour l’égalité par les acteurs du champ scolaire, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette feuille de route, publiée le 8 mars 2016, dresse un bilan de l‘action volontariste conduite par le ministère, acteur majeur de la stratégie intégrée de l’égalité mise en place par le Gouvernement depuis 2012. Des résultats concrets et substantiels sont visibles désormais dans tous les champs d’intervention. Les jurys sont ainsi composés de :

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école L'évaluation par l'inspection générale de l'éducation nationale du programme pionnier, les "ABCD de l'égalité", mis en place dans 10 académies en 2013-2014 a été remise au ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle préconise non seulement de ne pas renoncer mais d'amplifier l'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école parce que l'égalité est une valeur essentielle de la République. Cette évaluation est globalement positive. Les formations à l'égalité dispensées aux enseignants sont un point fort et un levier de progrès : elles ont donné satisfaction et permettent aux enseignants de prendre conscience de leurs gestes professionnels et de modifier leurs pratiques professionnelles pour donner les mêmes droits, les mêmes chances, aux filles et aux garçons, de réussir à l'école. 1. La formation à l'égalité filles-garçons pour les enseignants et cadres de l'éducation nationale sera généralisée Une formation initiale généralisée

Related: