background preloader

Représentations sexuées ds l'audiovisuel

Représentations sexuées ds l'audiovisuel
Égalité, parité, mixité 7 films vidéos et une base documentaire interactive pour penser l'égalité, la parité et la mixité entre filles et garçons. site Elle & il, l'école de la mixité Une édition du Centre Régional de Documentation Pédagogique du Nord - Pas-de-Calais sous la forme d’une cassette vidéo accompagnée d’un livret ayant pour thème la mixité. présentation Renseignements : CRDP du Nord- Pas-de-Calais Féminin / masculin Bannir les stéréotypes des médias et de la publicité : mallette pédagogique avec un CDROM et un rapport très complet de 323 pages. site Les p'tits égaux Répertoire d'activités visant la promotion de conduites non sexistes entre filles et garçons pour les 5 à 10 ans. site Mallette « Mixité-Egalité » Académie de Nantes et DRONISEP de Nantes. Pour prévenir les discriminations en accueil de loisirs. Related:  INEGALITES STEREOTYPE SEXISME

Tout savoir sur le cybersexisme : comprendre et agir ! | Centre Hubertine Auclert Retrouver des informations complète sur notre site dédié : www.stop-cybersexisme.com pour comprendre le cybersexisme, trouver des conseils pour se protéger et agir en prévention > Télécharger au format pdf < > Télécharger la synthèse au format pdf < > Télécharger l'étude complète au format pdf < en ce moment : projet-pilote sur le cybersexisme Afin de répondre aux demandes des établissements scolaires pour la prévention des cyberviolences sexistes et sexuelles, le Centre Hubertine Auclert a formé un groupe d’associations pour travailler sur ce thème. Découvrir le bilan complet Cybersexisme : le virtuel c'est réel ! Suite à notre étude et la campagne de sensibilisation, les actions se poursuivent et sont renforcées. En savoir plus evenement du 27 septembre 2016 : lancement de la campagne, du projet pilote et présentation de l'étude Bilan : des dizaines de millions de personnes touchées au travers des articles de presse, tv, radio et relais réseaux sociaux ! 1ère étude en france sur le sujet !

Matilda BD Canopé Égaux sans ego Dans "Les Mondes de Ralph 2", Disney fait preuve d'autodérision à propos les clichés sexistes véhiculés par ses princesses CINÉMA - Dans la bande-annonce de son prochain film d'animation "Les mondes de Ralph 2" publiée ce lundi 4 mai, Disney s'est attelé avec humour à son auto-critique. Prévu en salle le 23 janvier 2019, le film suit à nouveau les aventures de Ralph et Vanellope qui écument l'Internet à la recherche d'une pièce de rechange pour réparer la borne d'arcade de "Sugar Rush", le jeu-vidéo dans lequel vit Vanellope. Dans ce trailer, la jeune fille se lance dans un périple bourré de références à l'univers Disney et fait la rencontre de plusieurs princesses de la franchise- Jasmine, Blanche-Neige, Cendrillon, Pocahontas, Anna, Elsa, Vaiana, Belle, Raiponce, Tiana et Aurore- dans un un cross-over pas si anodin. A l'issue d'un échange loufoque (à partir de 1'35" dans la vidéo) entre les princesses et la protagoniste, Disney entend casser dans l'imaginaire collectif des spectateurs la représentation très cliché de ses sérénissimes héroïnes. La demoiselle en détresse, syndrome de l'éternelle victime

Le pays qui n'aimait pas les femmes Saroj, 11 ans, est une miraculée. Dans son village du Rajasthan tenu par les guerriers Rajput, on tue les filles à la naissance, principalement parce que la dot du mariage coûte cher. Sa mère, aidée de Gadjendra, une femme qui milite depuis trente ans pour que les petites aient la vie sauve, l'a soustraite à la mort après avoir été obligée d'étouffer ses deux premières filles. À Delhi, Sunita, 25 ans, a quitté son mari après avoir subi régulièrement ses coups pendant un an – la violence conjugale toucherait 65 % des femmes en Inde. Si sa famille l'a accueillie, ses proches ont bien du mal à accepter que Sunita ait ainsi dérogé aux convenances. Suzanne a 38 ans et vit à Calcutta.

Visuel sexiste : les Bouches-du-Rhône devront réimprimer leur carnet de santé Un petit garçon qui a hâte de grandir, et une petite fille qui surveille sa ligne. Voici la photo qui a été choisie pour illustrer les nouveaux carnets de santés remis dans les maternités des Bouches-du-Rhône. Le 7 avril dernier, la dessinatrice de presse “Lawra” découvre ce carnet par le biais d’une “amie sage femme à Marseille“, nous explique-t-elle. Elle poste alors une photo de ce carnet en interpellant la branche des Bouches-du-Rhône de l’association Osez le féminisme. L’association dégaine, la semaine suivante, un communiqué qui accuse le Conseil Général 13 de mettre “les deux pieds dans le plat”: “L’injonction esthétique qui pèse sur les filles est aujourd’hui excessivement forte, elle est présente dans pratiquement toutes les publicités avec des photos retouchées montrant un modèle de beauté inatteignable. Les carnets retirés Il a fallu attendre encore une semaine, le 21 avril, pour que tous les exemplaires du carnet de santé soient retirés.

Journée internationale des droits des femmes - Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. Comme chaque année, le 8 mars est l’occasion de rappeler et d’illustrer l’engagement et la mobilisation du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour les droits des femmes et la politique de l’égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes. Cette mobilisation pour l’égalité est évidemment encore et toujours nécessaire : les inégalités, les préjugés ou les violences faites aux femmes qui perdurent dans notre société n’épargnent pas l’école. En dépit des progrès accomplis, beaucoup reste à faire et les dernières analyses de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, publiées à l’occasion de ce 8 mars 2015, illustrent notamment la persistance de parcours très différenciés entre filles et garçons et le paradoxe d’une réussite scolaire des filles qui ne se traduit pas dans l’insertion dans l’emploi. Najat Vallaud-Belkacem et de la Recherche

Dessins animés : sexy et minces, des héroïnes toujours plus stéréotypées Il y a quelques semaines, nous constations avec stupeur que Mademoiselle Virginie Bille-en-tête avait été remplacée par sa sœur Fiona dans la nouvelle version de Netflix du célèbre dessin animé le Bus magique. Le personnage est plus jeune, mais surtout plus désirable. Exit le nez crochu, les boucles rousses relevées en chignon et les tenues aux motifs de fromage. Cet exemple n’est que l’un des nombreux avatars d’un mouvement plus global touchant la représentation physique des femmes dans les dessins animés, la diversité des corps et le réalisme se cambrant encore régulièrement devant l’indispensable qualité de ces personnages : être belle. A lire aussiDes boniches aux aventurières, comment Disney a fait évoluer ses héroïnes Elsa est d’ailleurs l’exemple typique de ce paradoxe. Une minceur extrême comme modèle Tout comme la célèbre poupée de Mattel et conformément aux standards de beauté de la société occidentale, le premier critère pris en compte est le poids. Des marqueurs féminins

L'éducation des filles et des garçons : paradoxes et inégalités L'éducation des filles et des garçons : paradoxes et inégalités n°112, octobre 2016 portrait Auteur(s) : Gaussel Marie Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : Dans les systèmes éducatifs mixtes, les filles et garçons reçoivent un enseignement considéré comme identique, mais qu’en est-il réellement ? C'est à ces questions que s'attache à répondre notre dossier en s'intéressant aux mécanismes en jeu dans la construction des rôles sexués assignés aux filles et aux garçons pouvant mener à ces discriminations genrées. Abstract : This Dossier de veille tackles the subject of inequalities between girls and boys in schools and in society. Pour citer ce dossier : Gaussel Marie (2016). Vous pouvez faire part de vos réactions à ce Dossier, suggérer des pistes complémentaires ou demander des précisions, en laissant un commentaire sous l'article correspondant dans le blog : ' Éduveille'

En images : les clichés sexistes dénoncés en pictogrammes Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus et les clichés de partout. C’est la leçon que délivre la designeuse Yang Liu à travers ses pictogrammes colorés, relayés par Golem 13. Regroupés dans son livre Man meets Woman (Hommes/Femmes, mode d’emploi, déjà disponible à la vente aux éditions Taschen), les illustrations exposent les différences de perception d’un même concept selon le sexe (vert pour les hommes, rose pour les femmes). Dans une interview accordée à The Plus Pape, Yang Liu affirme : Lorsque j’ai confectionné ce livre, il était intéressant de voir comment les clichés en fonction du genre sexuel sont universels, et combien ils perdurent encore aujourd’hui. Le résultat ? “Prince charmant”, “Putain” (Crédit image : Yang Liu) La meilleure arme (Crédit image : Yang Liu) L’image de soi (Crédit image : Yang Liu) Être concentré sur une tâche, être multitâches (Crédit image : Yang Liu) Les préférences (Crédit image : Yang Liu) Avoir des bagages (Crédit image : Yang Liu)

Related: