background preloader

Prévenir les risques professionnels et assurer la santé et la sécurité au travail - Carsat

Prévenir les risques professionnels et assurer la santé et la sécurité au travail - Carsat
Prévenir les risques professionnels et engager les entreprises dans la prévention La Carsat est l’organisme de référence en matière de prévention des risques professionnels. La maîtrise de ces risques est un enjeu à la fois pour les hommes, l’entreprise et la société. Si les accidents du travail et les maladies professionnelles ont un coût , la prévention est un investissement. Par ses actions dans l’entreprise, la Carsat joue le rôle d’assureur des risques professionnels. A travers cette mission, il s’agit de réduire le nombre et la gravité des accidents du travail et des maladies professionnelles, et d’améliorer les conditions de travail dans les entreprises. Une documentation technique, l’organisation régulière de conférences et de réunions d’information sont également proposées aux entreprises. Cibler des risques majeurs Prévenir, c’est aussi être proche des préoccupations des salariés et guetter l’émergence de nouveaux risques. Related:  PréventionPrévention des risquesisadora000

Prévention des accidents du travail en entreprise et des risques | Les thématiques | Risques professionnels Employeur et salarié ont un rôle à jouer dans la prévention des accidents du travail. Si les employeurs sont tenus d’évaluer les risques et de mettre en place des actions pour les prévenir, les employés doivent quant à eux suivre strictement les mesures de santé et de sécurité adaptées par leur employeur mais également aider à éviter les accidents. Prévention des accidents du travail : les différents facteurs de risques Pour faire de la prévention des accidents du travail, il est nécessaire d'analyser les différents facteurs de risques. le personnel lui-même (manque de sommeil, addictions…) l’organisation et les méthodes de travail (travail de nuit…) l’environnement de travail (stress…) les produits, les matières et les déchets (manipulation de produits toxiques…) l’équipement et le matériel (travail en hauteur, utilisation de machines…). Prévention des accidents du travail : quelles mesures l’entreprise doit-elle mettre en œuvre ?

secourisme - formations et cours de secourisme gratuits en video Accueil > santé & bien-être > santé > secourisme pratiquer un massage cardiaque Face à un arrêt cardiaque, si les secours n’interviennent pas rapidement, la vie de la victime est menacée à court terme. Réagir rapidement peut sauver des vies ! Cette vidéo va à l'essentiel. utiliser un défibrillateur Comment utiliser un défibrillateur en cas de nécessité ? donner l'alerte - secourisme Comment procéder à un appel d'urgence en cas de malaise ? protéger une victime du sur-accident Comment protéger une victime du sur-accident ? panser une coupure Quels sont les gestes à exécuter pour soigner une coupure ? soigner une brûlure Que faire lorsque l'on se brûle avec un four, une plaque de cuisson ou de l'eau chaude ? Vous ne trouvez pas le cours que vous cherchiez, proposez le !

Bien-être au travail : les bonnes pratiques à adopter Tout l'été, des experts RH et des DRH vous recommandent des ouvrages incontournables publiés depuis un an. Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France, a choisi "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois (Editions Eyrolles). Crédits photo : Bruno Lévy Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France > Que dit ce livre ? > Pourquoi est-ce essentiel de le lire ? > En quoi cela fait sens dans votre pratique professionnelle ? > Citation choisie : « Un bon management du bien-être doit donner confiance, faire évoluer et aider les subordonnés à progresser. » "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois L’autonomie « est surtout un état d’esprit, de responsabilisation individuelle qui a pour but d’inciter le n+1 à soumettre des idées, pour améliorer la productivité. Crédits photo : Shutterstock.com La solidarité

Accidents du travail les plus fréquents Pour donner des tendances sur les accidents du travail les plus fréquents, il est nécessaire de se baser sur les statistiques disponibles, couvrant les secteurs privé, agricole et public. Or, toutes les données ne sont pas homogènes ou pas exhaustives : elles ne peuvent donc pas être regroupées ou consolidées. Pour les travailleurs dépendant du régime général de la Sécurité sociale, la CNAMTS établit des statistiques ( la France entière, par secteur d’activité et par risque. Pour le secteur agricole, il faut se référer aux données fournies par la Mutualité sociale agricole( Pour le secteur public, différents départements ministériels produisent leurs propres chiffres. Concernant les régimes spéciaux (mines, RATP, SNCF…) ou le régime social des indépendants, on ne dispose pas actuellement de données officielles. Statistiques de la CNAMTS Sur une période de 10 ans (entre 2000 et 2010), on peut observer :

Prévenir pour quoi faire ? (/accueil/pages-contact/FormulaireEnvoyerLien.html?currentUrl=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Fdemarche%2Fprevenir.html¤tTitle=Pr%C3%A9venir%20pour%20quoi%20faire%20%3F) ( (/accueil/pages-contact/Choixformulaire.html? Faire de la prévention au travail c’est préserver la santé et la sécurité des salariés dans l’entreprise. Chaque année, les accidents du travail et les maladies professionnelles se traduisent par la perte de 45 millions de journées de travail. Principales causes des accidents du travail avec arrêt en 2012 Évolution du nombre de maladies professionnelles depuis 2008, globalement et pour les tableaux relatifs aux TMS (n° 57) et aux affections liées à l'amiante (n° 30 et 30 bis) Une obligation légale L’employeur est responsable de la santé et de la sécurité des salariés de son entreprise. Des bénéfices humains et sociétaux Un comportement gagnant/gagnant Mis en ligne le 07 août 2014

Prévention des effets auditifs du bruit Les principaux facteurs de risque pour l’audition sont, outre l’intensité sonore et la durée d’exposition, la fréquence du son (son aigu ou grave). C’est donc en agissant simultanément sur ces différents facteurs que l’on interviendra pour diminuer les risques. Quelques exemples : à moins de 85 dB(A), il n’est pas nécessaire de surveiller la durée d’exposition ; à 94 dB(A), la durée d’exposition quotidienne tolérable sans protection est de 1 heure ; à 100 dB(A), la durée d’exposition quotidienne tolérable sans protection est de 15 minutes ; à 105 dB(A), la durée d’exposition quotidienne tolérable sans protection est de 5 minutes. Par ailleurs, nous ne sommes pas égaux devant les risques auditifs. Limiter le niveau sonore d’exposition : Le port de ces protections est nécessaire lorsque l’on est exposé à des bruits impulsionnels de forte intensité (armes à feu, pétards…). Concerts et discothèques : Baladeurs musicaux Pour qu’une protection soit efficace, elle doit être :

Lutte contre le bruit sur les lieux de travail Définition du Bruit selon l’AFNOR : « toute sensation auditive désagréable ou gênante, tout phénomène acoustique produisant cette sensation, tout son ayant un caractère aléatoire qui n’a pas de composantes définies. » En dehors des atteintes au système auditif, le bruit ambiant peut entraîner une gêne ou un stress vecteur de troubles et de pathologies qui nuisent non seulement à la santé du travailleur mais aussi à la productivité de son travail par baisse de vigilance et de dextérité ou de concentration. Les effets des nuisances sonores sur l’être humain sont multiples et peuvent être amplifiés par d’autres influences. Ces nuisances ont les deux effets principaux suivants : Effets sur les organes de l’ouïe (effets auditifs), Effets sur l’organisme en général (effets extra-auditifs). La lutte contre le bruit distingue trois types d’actions : La lutte contre les bruits extérieurs Prévention Réglementation Sanctions La lutte contre les bruits au travail a. b.

La prévention des risques professionnels Dernière mise à jour le 26 février 2013 Synthèse Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d’une altération de leur santé qui peut se traduire par une maladie ou un accident. Il appartient à l’employeur de supprimer ou de réduire ces risques afin d’assurer la sécurité des salariés et de protéger leur santé physique et mentale. Pour ce faire, il doit prendre les mesures appropriées et les mettre en œuvre conformément aux principes généraux de prévention énumérés par le Code du travail. Compte tenu de la nature de l’activité exercée, il doit ainsi évaluer les risques professionnels, consigner les résultats dans un document unique et mettre en œuvre des actions de prévention. A savoir L’employeur est tenu de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de prévenir les agissements de harcèlement moral et les faits de harcèlement sexuel. Sommaire Fiche détaillée Les mesures de prévention Elles impliquent : Ils consistent à :

Espaces verts Données macro Le secteur du paysage a le vent en poupe. En 5 ans, le nombre d’entreprises a progressé de 11 %. En 2007, on dénombre 13450 entreprises employant 69100 personnes au total (dont 82 % de salariés et 18 % de non salariés (chiffres clés 2007 du secteur du paysage de l’UNEP). Des formations diverses peuvent conduire au métier de paysagiste (CAPA, BEPA, BPA, BAC PRO, BTSA, diplôme d’ingénieur paysagiste). De la création de jardins à l’entretien d’espaces verts en passant par l’élagage d’arbres, le reboisement, l’entretien de berges de rivières ou encore le paysagisme d’intérieur, les activités des entreprises du paysage sont variées. Les risques du métier Statistiques accidents du travail Depuis quelques années, le taux de fréquence des accidents du travail proprement dits des entreprises de jardins, espaces verts dépasse 80 % (82,7 % en 2005) et le taux de gravité dépasse 3 % (3,30 % en 2005). Statistiques maladies professionnelles Les moyens de prévention Textes applicables Sources

Risques psychosociaux - consequences entreprises / salariés Pour les entreprises L'existence de risques psychosociaux dans l'entreprise peut engendrer une diminution des résultats en termes de productivité et de qualité des produits ou services via les répercussions sur la santé et la performance des salariés. Absentéisme : un absentéisme en augmentation ou largement supérieur à la moyenne nationale est, la plupart du temps un indicateur de malaise social de l'entreprise. Un absentéisme pratiquement nul doit aussi être interrogé. En France dans le secteur privé en 2007, le taux d'absentéisme pour des raisons de santé varie selon les sources entre 5% et 6%. Taux de rotation important du personnel (Turn over) : il est souvent révélateur d'un malaise social dans l'entreprise. Diminution de la productivité : il n'existe pas d'indicateur général ; il faut les rechercher entreprise par entreprise. Grèves, mouvements sociaux, procédures judiciaires (pour harcèlement moral par exemple). Pour les salaries Sommaire - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

" Danger ! " : la prévention des risques par l'humour La prévention des risques professionnels n'empêche pas l'humour. Les artistes Cizo et Felder ont fouillé dans les archives de l'Institut national de recherche et sécurité qui a sollicité la créativité de graphistes depuis 1947 pour réaliser des affiches à vocation préventive. Ils ont aussi créé de nouvelles affiches sur le même ton et dans le même style. Le résultat, tiré d'un livre, est exposé jusqu'au 16 février à la médiathèque François-Mitterrand à Poitiers, avec des objets et un film. « On entretient volontairement le flou entre les vraies et les fausses affiches », explique Cizo. « On brouille les pistes pour que chacun voie ce qu'il a envie de voir. On ne sait plus si c'est du lard ou du cochon ! « Danger !

Santé au travail : les travailleurs âgés plus exposés aux risques / Santé / Infos express Selon une étude menée par l’European Trade Union Institute (ETUI), sur la base des données de l’Enquête européenne sur les conditions de travail menée en 2010, les travailleurs âgés exerçant des métiers manuels présenteraient un risque plus élevé de pâtir d’une mauvaise qualité d’emploi. Les ouvriers de la construction seraient notamment, avec l’âge, plus touchés par une dégradation de leur état général de santé, qui se manifeste par des problèmes de dos et de troubles du sommeil, ainsi que par une insatisfaction quant à leurs conditions de travail. Les auteurs de cette étude mettent donc en garde contre les politiques "qui viseraient à prolonger uniformément la période d’activité professionnelle pour les travailleurs vieillissants".

Machines Qu’ont en commun une scie à bois, une presse plieuse et une machine portative ? Toutes doivent être manipulées avec précaution car les dangers liés à leur utilisation sont nombreux et parfois graves. À toutes les étapes de leur vie, de la conception à l’utilisation, en passant par la revente ou la location, elles doivent être en conformité avec la réglementation française et utilisées en respectant les mesures de sécurité essentielles. Tour à métaux, centrifugeuse, scie sauteuse, trancheuse à jambon, bande transporteuse, chariot automoteur, engin de terrassement, grue à tour… Les machines utilisées dans le monde du travail sont aussi variées que les risques qu’elles présentent : les blessures physiques (coupures, écrasement, brûlures…) mais également les risques liés au bruit, vibrations, champs électromagnétiques, rayonnements optiques, émission de gaz, de liquides, de poussières ou de vapeurs, températures extrêmes, électrocution… Principaux facteurs d’accidents sur une machine

Related: