background preloader

Citoyenneté - Les valeurs de la République

Citoyenneté - Les valeurs de la République
L'École transmet les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité ; laïcité ; refus de toutes les discriminations. Les élèves étudient les grands textes qui les fondent. Il appartient à l'ensemble des adultes qui interviennent auprès des élèves dans l'exercice de leurs fonctions de faire partager ces valeurs. « Outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l'école de faire partager aux élèves les valeurs de la République. Le droit à l'éducation est garanti à chacun afin de lui permettre [...] d'exercer sa citoyenneté. » (loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005 - art.2). Valeurs républicaines et enseignements Les valeurs de la République sous-tendent l'ensemble des disciplines, chacune leur donnant sens dans le champ du savoir qui est le sien. Valeurs républicaines et vie scolaire L'École est un lieu de vie collective où s'apprennent les valeurs de la République. Valeurs républicaines et actions éducatives

http://eduscol.education.fr/cid46702/les-valeurs-de-la-republique.html

Related:  CRPE 2ème épreuve orale: CSEParcours citoyenEducation à la citoyenneté, parcours citoyen et EMCEducation à la citoyenneté, EMCRêvons la République - 2015 - 2016

Histoire de l'éducation en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le système éducatif français a connu d'importantes évolutions à travers l'histoire. Ces évolutions n'ont pas été continues, mais cette histoire est marquée par un accès de plus en plus large à l'enseignement, depuis l'Ancien Régime jusqu'à nos jours. Longtemps réservé à une certaine élite, l'enseignement a connu une démocratisation importante. MENE1512598C Introduction Troisième rentrée de la refondation de l'École de la République, celle de septembre 2015 ouvre une étape déterminante. L'année scolaire 2015-2016 doit d'abord mobiliser tous les acteurs de l'école pour engager ou poursuivre l'évolution des contenus d'enseignement et des pratiques pédagogiques au service de la lutte contre les inégalités et renforcer la transmission des valeurs de la République.

Onze mesures pour une grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République Après les attentats qui ont visé le cœur des valeurs républicaines, Najat Vallaud-Belkacem a présenté onze mesures issues de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, jeudi 22 janvier 2015. Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté et culture de l'engagement, lutte contre les inégalités et mixité sociale, mobilisation de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sont au centre de ces mesures. La grande mobilisation pour les valeurs de la République est celle de toute l'École, y compris l'enseignement agricole et l'enseignement privé sous contrat. [En vidéo : le discours de Najat Vallaud-Belkacem]

CONCOURS "découvrons notre constitution" L'une des missions essentielles de l'École est de transmettre et de faire vivre les valeurs de la République et de contribuer à l'éducation de futurs citoyens, éclairés, libres et engagés, notamment à travers la mise en place du parcours citoyen et de l'enseignement moral et civique. Le parcours citoyen, inscrit dans le projet global de formation de l'élève défini par le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et par les programmes, vise à permettre à chaque élève de faire l'apprentissage de la citoyenneté, d'adopter un comportement réfléchi et responsable, de développer son esprit critique et d'acquérir une culture de l'engagement, en participant à la vie sociale et démocratique de la classe et de l'école ou de l'établissement. Les grands objectifs ainsi que les modalités de pilotage et de mise en œuvre de ce parcours sont précisés dans la circulaire n° 2016-092 du 20 juin 216 publiée au B.O.E.N. du 23 juin 2016. Annexe Règlement de la session 2016-2017 du concours

L’éducation artistique : c’est maintenant En faisant de l’éducation artistique et culturelle une priorité, le président de la République a suscité de grands espoirs chez tous ceux qui travaillent à ces pratiques singulières d’«éducation à l’art et par l’art», de «formation à la culture par les pratiques culturelles». Artistes, enseignants, responsables éducatifs et culturels, élus locaux se sont investis, depuis plusieurs années, dans des projets associant le monde de l’art et de la culture avec celui de l’éducation : ateliers de pratique artistique, classes à projet artistique et culturel, jumelages entre établissements scolaires et culturels, résidences d’artistes dans les écoles, parcours culturels, formations des artistes et des enseignants… Ces activités sont un moyen essentiel pour donner sens aux apprentissages et revivifier l’institution scolaire, comme pour contribuer à l’émergence d’une société plus démocratique. D’abord la pratique artistique et culturelle doit être au cœur des dispositifs.

Fonctionnement des écoles - Les écoles maternelles et élémentaires publiques Le bon fonctionnement des écoles, qui n'ont pas le statut d'établissement public, résulte de la coopération entre différentes instances. Celles-ci se conforment à une réglementation qui permet de garantir l'accueil et l'éducation des jeunes élèves. Répartition des compétences entre l'Etat et la commune Les compétences respectives de l'Etat et de la commune en matière de gestion de l'école sont précisément définies. L'Etat fixe les programmes nationaux et prend en charge le recrutement, la formation et la rémunération des personnels enseignants. Le directeur d'école, nommé parmi ces derniers, veille au respect de la réglementation et au déroulement des enseignements au sein de l'école.

DOSSIER. Parcours citoyen et EMC- Paideia, le site des CPE de l’académie de Poitiers Enseignement emblématique de l’école républicaine du début du XXème siècle, l’éducation morale va s’estomper peu à peu au fil de ce siècle et finalement disparaître totalement des programmes officiels au lendemain de 1968. Elle réapparaît en 2008, sous les termes d’« instruction civique et morale », dans les programmes d’enseignement pour l’école primaire (CP, CE1) précisée et rebaptisé « instruction morale à l’école primaire », en 2011 . Mais ce fut bien sûr le projet ministériel d’instituer dès la rentrée 2013 des cours de « morale laïque » du primaire au lycée qui a retenu l’attention. Cette double résurgence, portée par deux options politiques différentes, témoignent d’une tendance sociale lourde. Parcours citoyen_Circulaire du 20 Juin 2016 La présente circulaire précise les orientations éducatives et pédagogiques pour la mise en œuvre du parcours citoyen. Les grands objectifs et le pilotage du parcours L'École est à la fois le lieu où s'acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires pour vivre et s'insérer dans la société et celui où se mettent en place des pratiques et des habitudes permettant à chaque enfant et adolescent de devenir un citoyen libre, responsable et engagé, habitant d'une planète commune. Dans le cadre scolaire, l'apprentissage de la citoyenneté se conçoit comme un parcours cohérent ; il s'impose comme un projet de l'élève et pour l'élève qui doit l'amener à comprendre le sens de la notion de citoyenneté et lui donner envie de l'exercer pleinement. Il s'agit donc de mettre en œuvre une véritable action éducative de longue durée qui s'inscrit dans le projet global de formation. Le parcours citoyen doit être explicité aux élèves afin qu'ils en comprennent le sens.

programme emc lycée Article 1 - Le programme d'enseignement moral et civique pour les classes de seconde générale et technologique, de première et terminale des séries générales est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - L'arrêté du 21 juillet 2010 fixant le programme d'enseignement d'éducation civique, juridique et sociale en classe de seconde générale et technologique, l'arrêté du 8 avril 2011 fixant le programme d'enseignement d'éducation civique, juridique et sociale en classe de première du cycle terminal de la voie générale, et l'arrêté du 22 juillet 2011 fixant le programme de l'enseignement commun d'éducation civique, juridique et sociale en classe terminale des séries générales sont abrogés. Article 3 - Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2015. Article 4 - La directrice générale de l'enseignement scolaire est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Related: