background preloader

L’étude de controverses pour expérimenter la culture numérique

L’étude de controverses pour expérimenter la culture numérique
J’ai pris le terme « expérimenter » dans le titre de cet atelier : Transmettre ou expérimenter ? Atelier sur l’enseignement de la culture numérique En quoi l’étude de controverses permet-elle de développer chez nos élèves une culture numérique ? Je vous propose sur le sujet une infographie (que vous pouvez retrouver en ligne) qui résume les principaux éléments de la démarche : Pourquoi utiliser la méthode du document de collecte ? En utilisant la méthode du document de collecte analysé et retravaillé, on peut amener les élèves à dresser un panorama des discours qui s’expriment en fonction de la source (scientifique, médiatique, institutionnelle...). Avec ce type d’étude se dessine donc un travail approfondi sur les notions de source, de document et d’information. Il est peut être possible de dessiner une trame de progression avec une attention particulière portée sur l’autorité et la véridicité des sources de la 6e à la 4e sur l’autorité des documents (support et contenu) de la 3e à la 1ère

http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article477

Related:  Exemples pédagogiquesCartographie d'une controverse ou d'une question socialement viveAnalyses, réflexionsEvaluer les sourcesEvaluation de l'information

Fiabilité / validité sur Internet : sites et pseudo-sites Voici une liste de sites internet proposant volontairement des informations erronées qui peuvent être utilisées pour la formation des élèves à la fiabilité/validité de l’information sur Internet : Indiquez nous les liens brisés pour maintenir cet article d’actualité tic.tac.doc (a) free.fr Monoxyde de dihydrogène [1] et cancer la vidange du lac d’Annecy Saint Empire d’Alneae Scientist of america : studies and statistics on the subject you need [2] Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie Ton compteur intelligent te fait saigner du nez ? Tu n’oses plus t’approcher de ton micro-ondes ? T’as posé un bidule anti-cancer du cerveau sur ton téléphone cellulaire ?

Atelier 13 : Production collaborative Animé par Karen Chabriac, professeur-documentaliste, CRDP de l’académie de Toulouse Contribuer à Wikipédia ou l'écriture collaborative au service des apprentissages info-documentaires L'atelier analyse la mise en place d'un « Wikiconcours », visant à l’amélioration ou la création d’articles dans Wikipédia par des lycéens. Par la connaissance des règles inhérentes au fonctionnement de l'encyclopédie, par la réflexion sur la notion de source, par les recherches aboutissant à un écrit de nature encyclopédique, les élèves sont conduits de manière active vers un usage critique, raisonné et maîtrisé de l'encyclopédie en ligne.

Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences La page dédiée aux ressources complémentaires pour le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique ». Présentation du livret : Médiations numériques en médiathèque Santé, transports, alimentation, environnement, industrie, défense, journalisme, éducation…, les serious games sont en pleine expansion et intéressent une multitude d’acteurs, privés et publics, animés par différents objectifs (communication, apprentissage, fidélisation…) Ils sont l’expression la plus concrète de cette tendance globale à la gamification (transfert des mécanismes du jeu à d’autres domaines de la société). Leur capacité à transmettre des messages ou des savoirs de manière plus ludique et donc, plus accessible et plus motivante en exploitant notre prédisposition naturelle au jeu justifie cet engouement. D’après la définition proposée en 2006 par Julian Alvarez et Olivier Rampnoux, il « combine une intention sérieuse, de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d’entraînement avec des ressorts ludiques issus du jeu vidéo ». Les serious games renvoient ainsi à une multitude de types de jeux répondant à des finalités diverses.

Qu’est-ce que le conspirationnisme ? Origine Le mot « conspirationniste », nom commun et adjectif, a fait pour la première fois son entrée dans l’édition 2012 du Petit Larousse Illustré. Selon le Petit Robert 2014, qui le définit comme une « personne qui défend la théorie d’une conspiration organisée pour manipuler l’opinion », le terme est apparu en 1986 suivi en 1991 par le substantif « conspirationnisme ». Plus récent et moins répandu que l’expression « théorie du complot », il a toutefois intégré les lexiques universitaire, politique et médiatique. On constate une multiplication très nette de leurs occurrences depuis la fin des années 1990. Théorie du complot et conspirationnisme Il convient de distinguer entre « théorie du complot » et « conspirationnisme », souvent entendus, à tort, comme synonymes. Une théorie du complot est un récit circonstancié tandis que le conspirationnisme est un mode de discours.

comment aider les enfants à prendre plaisir à lire ? Dans le cadre de mon accompagnement scolaire auprès d’une élève de 5°, j’ai été confrontée à un problème sur les devoirs de lecture. Elle avait 3 nouvelles à lire pendant les vacances de la Toussaint (soit environ une centaine de pages). Autant vous dire qu’elle était découragée d’avance : elle lit très peu à la maison et a donc une vitesse de lecture plutôt faible, elle accroche des mots, doit revenir en arrière. Théories du complot : notre société est-elle devenue parano ? Attentat fomenté par les services secrets, coup monté des medias, manigance des «ennemis de l’islam»… Le 7 janvier 2015, les théories conspirationnistes censées élucider l’attentat contre Charlie Hebdo n’ont mis que quelques heures à se répandre sur internet. Comment reconnaître et lutter contre ces explications fantasques ? Le 7 janvier 2015, deux hommes, Chérif et Saïd Kouachi, pénètrent dans les locaux parisiens du journal satirique Charlie Hebdo où ils assassinent froidement onze personnes, parmi lesquelles les dessinateurs Cabu, Charb, Wolinsky, Honoré et Tignous.

Documents et ressources pédagogiques Article de commande pour la revue Documentaliste, sciences de l'information, publié ici dans sa version longue. Article également déposé sur Archivesic. Pour citer cet article : Ertzscheid Olivier, "Les enseignants, la formation en ligne et les ressources éducatives libres : quel mode de financement ?" in Documentaliste, sciences de l’information. Vol. 48, n°3, Octobre 2011, pp. 52-53. Charlie Hebdo : qui sont ces sites qui vous parlent de complot ? - 1 janvier 2016 La « complots-sphère » française est constituée d’une myriade de sites et de blogs. Toutes les tendances sont représentées. Certaines adresses sont antisémites, d’autres versent dans l’occultisme. Beaucoup ne sont pas clairement identifiables. Mais la frontière avec d’autres communautés, notamment la « fachosphère », est souvent poreuse (voir encadré).

Related:  Séances pédagogiques