background preloader

Controverses

Facebook Twitter

Cartographier une controverse. Le livre, les libraires et moi. La séquence : Le livre, les libraires et moi a été initiée par Mme Jager, professeur de français qui souhaitait que les élèves rencontrent des libraires montalbanais.

Le livre, les libraires et moi

Elle est le fruit d’un travail de concertation entre les 3 enseignants de français du niveau 4° (Mmes Jager, Joyeux et Tudou) et le professeur documentaliste (Mme Almayrac). L’objectif était d’aborder la controverse suivante : L’essor des sites de vente en ligne de livres papier et numériques peut – il engendrer la mort des librairies françaises ? La séquence a été divisée en 4 séances distinctes : 1ère séance : Présentation de la chaîne du livre en classe entière au CDI. Ce fut l’occasion de présenter les métiers du livre et leur évolution avec l’apparition du support numérique. (pour avoir le détail de la séance, cliquez ici : La chaîne du livre ) 2ème séance : Le fonctionnement d’un site de vente de livres en ligne : le cas d’Amazon La séance s’est déroulée en 1/2 groupe au CDI.

Etude des controverses - argumentation - 3e. La cartographie des controverses. Auteurs de l'expérimentation : Marie-France Kienlen (professeur d’histoire-géographie), Frédéric Quieti (professeur d’histoire-géographie), Gabrielle Reymann (Professeur documentaliste) et Marie-Madeleine Heitz (professeur documentaliste) Etablissement d'exercice : Lycée Camille See - Colmar.

La cartographie des controverses

Enjeux citoyens de compréhension des mécanismes médiatiques et informationnels liés aux sujets de controverses. Je prends plaisir à relire ce texte de Anne Cordier sur «Et si on enseignait l’incertitude pour construire une culture de l’information ?»

Enjeux citoyens de compréhension des mécanismes médiatiques et informationnels liés aux sujets de controverses

, qui nous invite à à questionner l’incertuitude « Car si l’incertitude domine, c’est bien parce que ce principe gouverne nos environnements informationnels, mais aussi économiques, sociaux, culturels. Dès lors nous revient-il de penser urgemment pour chacun le développement du potentiel informationnel (information potential), c’est-à-dire la capacité de l’individu à augmenter ses compétences, quantitativement ou qualitativement (Yoon, 2008). Cette compétence s’avère d’autant plus fondamentale pour la construction d’une culture de l’information qu’elle se situe dans une vision proactive de l’apprentissage, déterminant la capacité de l’individu à s’adapter aux futurs environnements informationnels et numériques" Je vous invite aussi à relire ces billets sur Doc pour Docs Cartographier les sources d’information. Cartographie des sources. 'Etude de controverses' in Cartographie des sources. L'étude de controverses pour expérimenter la culture numérique.

J’ai pris le terme « expérimenter » dans le titre de cet atelier : Transmettre ou expérimenter ?

L'étude de controverses pour expérimenter la culture numérique

Atelier sur l’enseignement de la culture numérique En quoi l’étude de controverses permet-elle de développer chez nos élèves une culture numérique ? Je vous propose sur le sujet une infographie (que vous pouvez retrouver en ligne) qui résume les principaux éléments de la démarche : Pourquoi utiliser la méthode du document de collecte ? En utilisant la méthode du document de collecte analysé et retravaillé, on peut amener les élèves à dresser un panorama des discours qui s’expriment en fonction de la source (scientifique, médiatique, institutionnelle...). Avec ce type d’étude se dessine donc un travail approfondi sur les notions de source, de document et d’information.

Des controverses numériques en 3e : faire se questionner les élèves sur leurs pratiques numériques. Quelques échanges avec l'auteure du blog Débats et idées ("Des articles de presse lus par une professeure documentaliste pour des collégiens") et me voilà proposant une suite à la séance sur les controverses, cette fois-ci avec ma collègue de français.

Des controverses numériques en 3e : faire se questionner les élèves sur leurs pratiques numériques

Je ne reviens pas ici sur l’intérêt d'enseigner les controverses mais rappelle : - le billet de Marion Carbillet qui développe " En quoi l’étude de controverses permet-elle de développer chez nos élèves une culture numérique ? ". J'ai appliqué sa " recette " lors de cette séance. - Un scoop.it sur les sujets de controverses : comment et pourquoi enseigner les controverses ? J'ai demandé à chaque élève de choisir un des billets du blog "Débats et idées". Tous les élèves ont travaillé sur un pad commun sur lequel nous étions tous (moi compris) connectés en même temps. A partir de cette collecte, ils ont répondu à la question formulée à la fin de chaque billet, en argumentant leur propre point de vue. Pourquoi avoir choisi un pad ? La cartographie des sources au service de l'étude de sujets de controverses. 4e temps : en classe Discussion orale : la question est-elle tranchée + avis personnel sur la question.

La cartographie des sources au service de l'étude de sujets de controverses

Prolongement possible mais qui, faute de temps, est resté sur le papier : Rédaction d'une synthèse pour chaque site pour commenter le scoop.it en confrontant les points de vue via un pad. Quelques remarques : - Même si je commence à noter que certaines notions (source, auteur, typologie des sites,...) et certains réflexes ont été intégrés, l'exercice de la constitution de critères d'évaluation n'a pas été simple. Relever les critères d'évaluation d'un site est une tâche complexe : ces critères sont nombreux et pas figés d'un site à l'autre, obligeant à s'adapter à chaque fois. Les élèves sont encore assez mal à l'aise avec ce genre d'exercice. . - Face à un site les élèves n'ont pas encore acquis tous les réflexes que nous, adultes et enseignants pouvons avoir.