background preloader

Données à caractère personnel, identité numérique, e-réputation, droit à l'oubli...

http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/archives/avril-2010/identite-numerique-e-reputation-droit-a-l-oubli

Related:  arodier03

L'adresse IP, cette empreinte digitale numérique - Nouveau Monde - Faits divers Que ferait-on sans ce précieux code, composé de 4 séries de chiffres (ex fictif : 143.512.12.106), qui identifie tout ordinateur ou smartphone connecté à Internet ? Dans de plus en plus d'affaires judiciaires, l'adresse IP (Internet Protocol) devient l'empreinte digitale numérique laissée par les uns et les autres. C'est l'adresse IP qui avait permis de remonter la piste de Xavier Dupont de Ligonnès il y a quelques mois (sans permettre son interpellation). E-réputation & Identité numérique, protection des données confidentielles et personnelles - Web Escape Agents Performance Web : il suffit de savoir utiliser internet pour bénéficier de ses avantages. E-réputation & Identité numérique, protection des données confidentielles et personnelles Vous n’êtes pas sur la Toile, et pourtant on parle de vous. Sans intervention, vous risquez d’en subir les conséquences : On peut utiliser votre identité ;

sécurité des données Contributions Paroles d'experts La sécurité des données est déjà encadrée depuis plusieurs années aux titres, notamment, de la Loi Informatique et Libertés, du Secret-Défense ou d'infractions connexes. L'usurpation d'identité numérique face à la loi - Maître benjamin jacob Alors que les cas d’usurpation d’identité se sont multipliés avec le développement de la communication en ligne (on parle – peut être exagérément - de 210.000 cas par an en France), la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI), adoptée le 14 mars 2011, crée un nouveau délit d’usurpation d’identité. En effet, le nouvel article 226-4-1 du Code pénal prévoit que : « Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue, de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne. » Le Tribunal a ainsi consacré la notion d’identité numérique et sanctionné civilement son usurpation par l’octroi de dommages et intérêts. Cabinet PDGB

Communication de données personnelles par un FAI, notamment l’adresse IP Il y a plusieurs jours, @MlleFunambuline m'a demandé ce qu'il en était au sujet de la "protection des données concernant les accès au web en Suisse", en particulier si une adresse IP peut être divulguée par un fournisseur d'accès à Internet (FAI), par exemple si ses clients violent la loi sur le droit d'auteur. Je vais tenter d'y apporter une réponse détaillée. Le cadre juridique international En ce qui concerne la protection des données à l'échelon européen et/ou international, plusieurs textes doivent être pris en compte. Tout d'abord la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) qui, à son article 8, protège la vie privée et familiale, le domicile et la correspondance.

Ta vie privée sur Internet : surtout protège la Attention danger ! Par le biais d’Internet et de réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, je peux savoir tout sur tout le monde. Pas vrai ? Identité numérique (Internet) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'identité numérique ou IID (pour Internet Identity en anglais) peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (personne, organisme ou entreprise) et des entités virtuelles (sa ou ses représentation(s) numériques). Le développement et l’évolution des moyens de communication, au travers notamment de la multiplication des blogs et des réseaux sociaux, changent le rapport de l’individu à autrui. Ainsi, l’identité numérique permet l’identification de l’individu en ligne et la mise en relation de celui-ci avec cet ensemble de communautés virtuelles qu’est Internet. Dès lors, l’identité numérique peut être divisée en trois catégories:

Sécurité des échanges de données sensibles. Par Yaël Cohen-Hadria Accueil Actualités juridiques du village Droit des TIC, informatique, propriété intellectuelle Respect de la vie privée et protection des données personnelles Par Yaël Cohen-Hadria, Avocat - lundi 18 juillet 2011 Sécuriser les transmissions de données est une des obligations imposées par la loi Informatique et libertés.

Usurpation de l'identité numérique sur Internet L’Assemblée nationale vient d’adopté le projet de loi sur la sécurité intérieure, dit Loppsi 2 qui vise à définir et sanctionner le délit d'usurpation d'identité dans les télécommunications électroniques. Désormais, « l'utilisation malveillante, dans le cadre des communications électroniques, de l'identité d'autrui ou de toute autre donnée personnelle, en vue de troubler sa tranquillité ou de porter atteinte à son honneur ou sa considération sera passible de 15 000 euros d'amende et d'un an de prison ». Mais que recouvre l’usurpation d’identité numérique et quelles sont les sanctions légales contre cette pratique de plus en plus courante et protéiforme ? Les différentes hypothèses d’usurpation de l'identité numérique E-commerce, e-administration, banque en ligne, boite mails, jeux en ligne, réseaux sociaux, forum, blog, etc … suppose systématiquement une identification, des vérifications ou encore une authentification.

Related:  sensibilisationRessources pour l'enseignantVeille JuridiqueVeille JuridiqueAspect juridique