background preloader

CAHIERS_IPn1.pdf

La loi Nouvelle loi Informatique et Libertés : quelle stratégie pour les entreprises ? La nouvelle loi Informatique et liberté, adoptée par le Parlement le 15 juillet dernier, validée dans sa quasi-totalité par le Conseil Constitutionnel le 29 juillet, a été publiée au Journal officiel du 8 août 2004. La nouvelle loi est donc immédiatement applicable. La loi transpose la directive communautaire 95/46/CE d'octobre 1995 et modifie la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique aux fichiers et aux libertés. En résumé, la nouvelle loi remplace la notion de "données nominatives" par celle de "données à caractère personnel" et introduit des concepts juridiques adaptés aux nouvelles formes de traitements issus de la société de l'information et de l'économie numérique. En apparence, il s'agit d'un changement dans la continuité. Sur le fond, la nouvelle loi marque le coup d'envoi d'une réforme d'envergure En premier lieu, le nouveau texte réforme profondément les formalités de déclaration. La liste pourrait encore être complétée.

Bradley Manning Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bradley (Chelsea) Manning Bradley Manning en 2012. Biographie[modifier | modifier le code] Petite enfance[modifier | modifier le code] Manning est né à Crescent dans l'Oklahoma, de Susan Fox, originaire du pays de Galles, et son mari, Brian Manning. Casey — il a 11 ans à la naissance de Bradley — a témoigné à la cour martiale que leurs deux parents étaient alcooliques, et que leur mère avait été soûle sans arrêt alors qu'elle était enceinte du capitaine Manning. Le père de Manning travaille en tant que chef de projet en technologie de l'information pour une agence de location de voitures, et est souvent en déplacement. Divorce des parents et déménagement au pays de Galles[modifier | modifier le code] Très indépendant dans son enfance, il est athée ouvertement opposé aux religions, ce qu'il démontre à plusieurs reprises en restant silencieux durant la partie du Serment d'allégeance au drapeau des États-Unis qui se réfère à Dieu.

Protection des données personnelles (Vidéo) Que vous ouvriez un compte en banque, que vous vous inscriviez sur un réseau social ou que vous réserviez un vol en ligne, vous communiquez des informations personnelles vitales telles que votre nom, votre adresse et votre numéro de carte de crédit. Où vont ces données? Peuvent-elles se retrouver en la possession de personnes mal intentionnées? Quels sont vos droits par rapport à vos informations personnelles? Conformément au droit communautaire, la collecte de données à caractère personnel n'est légale que dans des conditions strictes, et uniquement dans un but légitime. De plus, les personnes ou organisations qui collectent et gèrent vos informations personnelles sont tenues d'empêcher leur utilisation à mauvais escient et de respecter certains droits conférés aux propriétaires de ces données par le droit communautaire.

Piratage de ses comptes sociaux : prévenir, repérer et réagir ! Prévenir un piratage Choisissez des mots de passe complexes, différents et non-signifiants ! Aucune personne ou ordinateur ne doit être en mesure de le deviner. Ne communiquez pas votre mot de passe Il est vivement déconseillé de communiquer votre mot de passe à une tierce personne, de l’enregistrer dans un navigateur si vous n’avez pas défini de mot de passe maitre ou dans une application non sécurisée. Activez un dispositif d’alerte en cas d’intrusion La double authentification est une option activable sur la plupart des réseaux sociaux. Déconnectez à distance les terminaux encore liés à votre compte Là encore, cette option disponible sur la plupart des réseaux sociaux vous permet d’identifier l’ensemble des terminaux avec lesquels vous vous êtes connectés à votre compte. Désactivez les applications tierces connectées à votre compte Il arrive que les applications tierces connectées à votre compte soient vulnérables à une attaque extérieure. Réglez vos paramètres de confidentialité

Comment l'UE définit la "neutralité du Net" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guénaël Pépin La présentation du "paquet télécom" par la Commission européenne, jeudi 12 septembre, doit signifier une nouvelle étape dans la protection des droits des internautes, avec l'institution de la "neutralité du Net". Ce principe de non-discrimination des contenus et services sur Internet, pour lequel des associations de défense de libertés militent depuis plusieurs années, est ainsi sanctuarisé dans le texte proposé par la Commission, avec quelques limites. Le projet est porté par Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée de la société numérique, qui affiche régulièrement son attachement au principe de neutralité, avec une marge de manœuvre commerciale pour les opérateurs. Le texte définit la neutralité du Net comme : A chaque mention de l'ouverture d'Internet, le texte contrebalance les droits affichés avec des libertés laissées aux opérateurs en matière de "gestion de trafic raisonnable".

Sur Internet Explorer, Yahoo pistera sans consentement Microsoft a frappé un grand coup la semaine dernière en lançant simultanément sa première tablette faite maison, baptisée Surface, son nouveau système d'exploitation Windows 8, et bien sûr toute une flopée de logiciels nouveaux, remis à jour et/ou entièrement revisités. Parmi eux, il y a Internet Explorer. Un navigateur qui fut un jour en position quasi-monopolistique sur le net, mais qui souffre aujourd'hui d'une image de logiciel perpétuellement obsolète : moins sécurisé que ses concurrents, presque totalement dépourvu d'add-ons et autres «modules complémentaires» devenus indispensables sur les navigateurs concurrents, et surtout moins performant dans l'affichage des sites web les plus récents car il respecte mal les «standards» du web. De plus en plus délaissé par les internautes au cours de ces dernières années, Internet Explorer (IE pour les intimes) a récemment perdu sa place de leader mondial au profit de Google Chrome. Lire les réactions à cet article. Camille GÉVAUDAN

Julian Assange Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Julian Assange Julian Assange en Norvège, en mars 2010. Julian Paul Assange, né le à Townsville en Australie[1], est un informaticien et cybermilitant australien. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Julian Assange affirme être né sur Magnetic Island (l'île Magnétique),[2],[3], au large de Townsville en Australie, où il passe une grande partie de son enfance. En 1979, sa mère se remarie avec un musicien, « fils présumé d'Anne Hamilton-Byrne[7] », fondateur de la secte New Age Kia Lama[8],[9],[10], fondée par Anne Hamilton-Byrne. En 1982, le couple divorce après la naissance du demi-frère de Julian. À l'âge de 18 ans, Julian Assange emménage avec sa compagne qui donne naissance à leur fils, Daniel[3],[14]. Carrière informatique et études universitaires[modifier | modifier le code] Assange a fréquenté six universités. Carrière au sein de WikiLeaks[modifier | modifier le code] Le , Donald S.

MENE1400726X Note introductive Le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (MENESR) et la conférence des présidents d'université ont conclu le 6 novembre 2014, pour les années civiles 2014 et 2015, un protocole d'accord avec les titulaires de droits d'auteur sur l'utilisation des livres, des œuvres musicales éditées, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Cet accord, qui remplace celui signé le 1er février 2012 pour les années civiles 2012 et 2013, a largement été remanié, tant sur la forme que sur le fond. Les photocopies réalisées en vue d'usages collectifs relèvent quant à elles d'autres accords relatifs à la reproduction par reprographie : pour les écoles publiques et privées sous contrat, il s'agit du contrat du 2 juin 2014 conclu pour la période 2014-2016 (cf. circulaire n° 2014-094 du 18 juillet 2014 parue au B.O. I - Rappel II - Principales modifications Entre

Données personnelles : est-il trop tard pour légiférer ? Perdre le contrôle de ses données : c'est ce qui pend quotidiennement au nez de millions d'internautes. De nouvelles normes européennes devraient changer la donne en permettant aux citoyens de retracer les informations qui circulent sur leur compte. Il était temps car le cadre juridique actuel résulte d'une directive de 1995, un texte inadapté à l'environnement moderne des technologies et à l'utilisation débridée qu'en font un certain nombre d'acteurs de l'Internet. Des logiciels permettent ainsi, à partir des achats effectués ou des sites consultés, de connaître la situation de famille, les habitudes de vie et même l'orientation sexuelle d'une personne. L'effet pervers ? Être criblé de publicités, être épié par des recruteurs, être fiché, "profilé", voire placardisé... Le texte qui sera voté les 21 et 24 octobre par les députés de la commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE) a déjà fait l'objet de 4 000 amendements.

Droit de l'Internet: l'Ordonnance relative aux communications électroniques L’information des consommateurs L'Ordonnance modifie l'article L121-83 du Code de la consommation relatif aux informations devant être incluses dans les contrats souscrits par les consommateurs notamment avec les fournisseurs d’accès à internet. Ces contrats devront contenir un certain nombre d'informations obligatoires rédigées « sous une forme claire, détaillée et aisément accessible ». L'Ordonnance complète ce dispositif en imposant de nouvelles informations à fournir aux consommateurs (SAV, médiateur etc…). Enfin, l'article L121-84 du Code de la consommation prévoit désormais que tout projet de modification des conditions contractuelles de fourniture du service sera communiqué au consommateur par écrit, ou sur tout autre support durable mis à sa disposition. La publicité par courrier électronique. L'Ordonnance complète l'article L.121-15-1 du Code de la consommation relatif à l'identification des publicités par courrier électronique. Institution d'un médiateur

NSA - National Security Agency Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La National Security Agency (NSA, « Agence nationale de la sécurité ») est un organisme gouvernemental du département de la Défense des États-Unis, responsable du renseignement d'origine électromagnétique et de la sécurité des systèmes d'information et de traitement des données du gouvernement américain. Le Central Security Service (CSS) est une agence qui loge dans les mêmes bureaux que la NSA et qui a été créée dans le but de coordonner les efforts des sections de cryptographie de la NSA et de l'armée américaine. §Missions[modifier | modifier le code] La NSA/CSS est chargée de diriger les activités de cryptologie du gouvernement américain. Signals Intelligence (SIGINT), c'est-à-dire le renseignement d'origine électromagnétique ;Information Assurance (IA), la sécurité des systèmes de communications et de traitement des données. §Histoire[modifier | modifier le code] §Origine[modifier | modifier le code] §Création[modifier | modifier le code]

42 experts (sociologue, philosophe, mathématicien...) tentent de décrire le paysages de la vie privée numérique à l'horizon 2020 pour la Commission Nationale Informatiques et Libertés. Ce rapport est présenté sous la forme de différents articles traitant de plusieurs sous-thématiques : la régulation des données, la protection de la vie privée sur internet et les formes d'innovation en lien avec ces domaines. by arsenelapince Dec 11

Related: