background preloader

Construire la médiathèque… avec les habitants

Construire la médiathèque… avec les habitants
Pour sa 12e résidence, l’équipe de la 27e Région, ce laboratoire d’innovation public, a posé ses bagages à Lezoux en Auvergne. Pendant 3 semaines, les intervenants invités par la 27e Région ont travaillé avec les habitants pour imaginer ce que pourrait être la future médiathèque qui doit y voir le jour dans plusieurs mois. Plutôt que d’être confronté à un projet « tombé du ciel », l’idée de cette résidence était d’aller à la rencontre des habitants, des associations, des bibliothèques intercommunales bénévoles qui émaillent déjà le territoire pour comprendre avec eux comment ils pourraient s’emparer du projet, se l’approprier, y trouver une place. Le résultat de cette immersion vient d’être publié et autant le dire, il est très rafraichissant. Document : Les nouveaux usages de la médiathèque par la 27eregion. Autre exemple, celui de la « cabine de téléchargement » qui est un espace de téléchargement en accès libre dans l’espace public de documents en libre diffusion. Share and Enjoy

http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2013/02/20/construire-la-mediatheque-avec-les-habitants/

Related:  ParticipatifEspace culturel

Biblio Remix : l’esprit Lab en bibliothèque « Un Lab est un espace de co-construction – physique, virtuel ou relationnel, temporaire ou permanent, ponctuel ou récurrent – permettant l’émulation par l’expérimentation d’une communauté hétéroclite autour de projets innovants, et participant d'un écosystème décloisonné et évolutif. »[1] Éric Pichard, directeur-adjoint des bibliothèques de Rennes a bien voulu revenir pour enssibLab sur son expérience de logique participative avec les usagers, à l’occasion de la préfiguration des services d’une nouvelle bibliothèque, dont l’ouverture est prévue en 2018.Il a également partagé plus largement ses questionnements et les jalons de sa démarche méthodologique concernant l’évolution du réseau des bibliothèques de quartier. Le projet originel est celui de l’Antipode, une structure qui intègre actuellement dans le même bâtiment une bibliothèque, une MJC et une SMAC (musiques actuelles). Comment définir des services autour de la musique dans une bibliothèque en 2018 ?

Une architecture pour (se) construire La bibliothèque universitaire des sciences de Versailles conçue par le cabinet badia berger architectes 1 a ouvert au public en janvier 2013, soit il y a tout juste deux ans. Enseignants, personnels et étudiants se sont appropriés ces nouveaux espaces d’apprentissage propices à l’innovation, la référence des Learning Centers inspirant ce projet de service « cœur de campus des sciences ». Comment l’architecture y contribue-t-elle ? Impose-t-elle également des limites ? Co-conception de l'espace public - Parking Day Problématique : En France, pouvoirs publics, experts, associations et habitants semblent aller vers la définition d’un espace public partagé et participatif. Cependant des obstacles culturels, réglementaires ou même psychologiques persistent pour réellement parler de démocratie participative et aborder la question de la co-conception de l’espace public. On peut ainsi se demander à quelles conditions la co-conception de l’espace public est-elle réalisable ? Quelle(s) forme(s) devrait-elle prendre pour que l’espace public soit effectivement partagé et participatif ?

Les bibliothèques publiques face au défi du "vivre ensemble" Les décideurs locaux ont trop souvent tendance à sacrifier la conception d’un ouvrage public sur l’autel des économies d’investissement de bouts de chandelle. Au delà des aspects liés à la construction, le souci accru du "vivre ensemble" dans des sociétés anxiogènes devrait nous inciter à faire évoluer leurs usages. Une petite révolution tranquille semble pourtant gagner les municipalités les plus averties[L’article d’Anne Céline Imbaud sur le blog culturel des Administrateurs territoriaux de l’INET[ Elle vient d’outre-atlantique, conceptualisée au début des années 1980 par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride. L’idée de faire des équipements ouverts aux publics des "troisième lieu"[Pour aller plus loin sur la notion de "troisième lieu"[ distincts des deux premiers : foyer et travail.

[Dossier] Qu’est-ce que le design thinking ? On pourrait penser que c’est une mode, mais le design thinking est bel et bien né dans années 1950. De San Francisco à Delhi, en passant par Londres et Berlin, cette méthode qui oblige à repenser les cycles de création et de management en entreprise par le design convainc les plus réfractaires. Trois écoles spécialisées ont déjà ouvert. FrenchWeb a récemment consacré un atelier dédié en juillet dernier : qu’est-ce que le design thinking ? Comment les entreprises peuvent-elles en tirer parti?

Tiers-lieu et autres fablab, hackerspace, medialab, living lab, ... vous n'y comprenez plus rien ? - Les cahiers de l'innovation Quand on travaille comme moi depuis des années pour le développement économique, il est parfois difficile de faire la différence entre une mode passagère et une véritable révolution. Les fablabs, hackerspaces, livinglabs, biohacklabs et même museumlabs fleurissent sur tous les territoires et semblent remettre en cause profondément la façon dont les projets émergent et dont les gens travaillent ensemble. De façon apparemment contradictoire, l’autonomie et le travail collaboratif sont mis en avant dans chacune de ces initiatives. De plus, les considérations politiques sont souvent présentes et reprises par les collectivités locales (citoyenneté, stratégies de densification, de rétablissement de la proximité, du lien social, de la cohésion sociale, du développement économique et de la qualité d’un territoire). Si la pauvreté commence bien, selon le diagnostic de K.

Comment stimuler la co-conception des services avec les usagers ? La production de service à partir des données libérées et/ou disponibles reste toutefois soumise à l'éternel obstacle de la co-conception : le manque de participation des usagers eux-mêmes. Ainsi, comme le rappelle Stéphanie LUCIEN-BRUN (*), "seulement 11 % des Internautes en France aujourd’hui sont créateurs de contenus sociaux". Divers outils et moyens peuvent ici être mis à contribution.

Pour des bibliothèques de qualité dans les prisons françaises Le 25 octobre dernier, la médiathèque Marguerite-Duras (Paris 20e) représentée par sa directrice, Christine Péclard, accueillait une journée nationale organisée par l’Association des bibliothécaires de France (ABF) sur la situation des bibliothèques de prison. Ce sujet n’a pas manqué de réunir un public important, autour d’intervenants choisis parmi les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre et l’animation de ces établissements : ministère de la Culture, administration pénitentiaire, bibliothécaires, associations… Ce programme était introduit par Philippe Pineau, animateur du groupe de travail « Médiathèques/Bibliothèques d’établissements pénitentiaires » mis en place par le conseil national de l’ABF en janvier 2011, et auteur d’un texte de référence sur le sujet qui a donné son intitulé à la journée : « Pour des bibliothèques de qualité dans les prisons françaises 1 ». L’accès à la culture : du droit au protocole Culture/Justice

LE DESIGN THINKING EN BIBLIOTHÈQUE Un kit pratique pour la conception de projets centrés sur les usagers Le design thinking permet de résoudre de façon créative les défis quotidiens que l’on rencontre en bibliothèque. IDEO emploie depuis de nombreuses années cette méthode qui accorde une place centrale aux usagers pour imaginer des services, des espaces et des produits innovants. Cette approche a fait ses preuves dans de nombreux domaines, comme l’éducation, le commerce, l’économie solidaire ou la santé. Nous avons conçu ce kit spécifiquement pour les bibliothécaires et nous sommes impatients de découvrir ce que vous allez en faire ! Le Design thinking en bibliothèque vous est proposé par :

Bibliothèques en mouvement : ces établissements qui innovent Sommaire du dossier : Tiraillées entre les demandes d’extension de leurs horaires et la question du prêt numérique, les bibliothèques se bougent pour faire évoluer autant leurs murs que la manière de les aménager et de les outiller. Dans les villes et sur les campus, elles restent des équipements phares dont la modernité s’exprime de différentes façons. Cela va de l’architecture et du design aux ambitions high tech, de l’automatisation aux aménagements durables. Avis d’expert et découvertes sur les lieux. Alléger la Ville Voici les premières pistes de l’expédition Alléger la Ville après plusieurs mois de travail. “Alors que ¾ de l’humanité sera urbaine dans les décennies à venir, les villes ont l’obligation d’innover, parce qu’elles font face à des défis sans précédent, mais aussi parce que les leviers habituels de l’action publique ne suffisent plus : contrainte budgétaire, exigences et autonomie croissante des citoyens, limites des partenariats public-privé… La “Smart City” est une réponse séduisante mais insuffisante, qui apparaît souvent comme un projet “d’en haut”, très technique – et difficile à saisir par les habitants, par les PME locales, voire par les élus. L’expédition a creusé pendant quelques mois 4 territoires d’innovation, autant d’orientations pour “Alléger la Ville” : Plug-in City : la ville à continuer, la Ville agile, Micro-local-partiel, une frugalité souhaitable De ce travail – mené avec les partenaires de l’expédition – sont issues 5 pistes d’innovation :

Related: