background preloader

ART PARTICIPATIF

Facebook Twitter

ASDRUBAL COLMENAREZ Projet Interactif. ASDRUBAL COLMENAREZ Projets Interactifs Vernissage Samedi 2 novembre 18H Exposition jusqu’au 16 novembre 2013 Les Projets interactifs de Asdrúbal Colmenárez (Trujillo, Venezuela 1936) sont des propositions ludiques pour que le visiteur réfléchisse sur la relativité des choses, comme elles sont dans la réalité, en insistant sur l’ouverture à de nouveaux lieux de création.

ASDRUBAL COLMENAREZ Projet Interactif

Incroyablement clairvoyant, ses recherches ont tourné pendant près de quatre décennies autour du happening ou évènement, axe principal de l’art contemporain. « Pour moi, le plus important est ‘l’événement’ qui se produit dans la relation œuvre-participant »[1] Asdrúbal divulgue un art libéré, dont la beauté ne concerne pas les résultats de la création, mais le processus créatif, tel comme l’a désigné Nikolaï Taraboukine en 1923[2]. Il comprend que le devenir d’une proposition artistique acquière une magnitude exponentielle aux mains d’un sujet stimulé sensoriellement, doté d’outils déterminés et de certaines règles du jeu.

Asdrubal Colmenarez by editionsMAK Mike-Art-Kunst. Categorized art collection. Stevens. A la frontière de l’art et de l’architecture, Graham Stevens réalise des formes et des environnements gonflables qui dialoguent entre poésie et hyper-technologie.

Stevens

Inscrit dans une démarche critique de l’architecture et s’opposant à son « enracinement », Stevens défend un véritable art de l’air et du mouvement. L'œuvre Manipulateur III. Nouveauxmedias.net. L’organisation de la Biennale d’Art Contemporain de Séville a été confiée à Peter Weibel, le directeur du ZKM de Karlshrue.

nouveauxmedias.net

Ce dernier s’est entouré du Coréen Won-il Rhee, l’un des commissaires du PS1 de New York, et de la directrice française du FRAC d’Orléans, Marie-Ange Brayer, pour rassembler les œuvres d’une centaine d’artistes plaçant les spectateurs au centre de leurs univers. Des dizaines et des dizaines de drapeaux, installés sur le pont qui traverse le Guadalquivir en direction du Centre Andalou d’Art Contemporain, nous rappellent la thématique de cette troisième édition de la biennale de Séville : Youniverse. Comprenons : vous êtes au centre de l’univers. Dan Graham. Alteration to a Suburban House. 1978.

Here, the front facade of a house in an apparently typical American suburb has been replaced by glass, and a piece of mirror divides this otherwise very ordinary house into public and private sections.

Dan Graham. Alteration to a Suburban House. 1978

The Keith Haring "CityKids Speak on Liberty Banner" The Keith Haring "CityKids Speak on Liberty Banner" Olats.org. Qu'est-ce que l'interactivité ?

olats.org

Définition Rappel historique Les éléments de l'interactivité Le symbole Ö avant ou après un mot indique un lien vers une autre fiche du module. L'interactivité a fait couler —et continue à faire couler— beaucoup d'encre et agite encore une quantité appréciable d'électrons ... comme en témoigne cette fiche ! 89plus Marathon 2013: Carsten Höller and Hans Ulrich Obrist. Carsten Holler: Decision vlog. Carsten Höller transforms London's South Bank into a playground. Carsten Höller transforms London's South Bank into a playground. Carsten Holler: Decision review. Katherine Houston reviews one of the most talked about exhibitions of the summer, pointing out her highlights and what to expect.

Carsten Holler: Decision review

Carsten Holler's: 'Decision' has been the talk of the art community for months, so with just a few days left of the exhibition I make my way to Hayward Gallery, not wanting to miss out and ready to be amazed. Renowned for its forward-thinking installations of videos, light works and kinetic sculptures, Decision is designed to challenge our perceptions, creating a journey through the gallery.

Les expériences chamaniques de Carsten Höller. A dix mètres au-dessus du sol, vous dormez au milieu des rennes.

Les expériences chamaniques de Carsten Höller

La nuit, vous les entendez frotter leurs bois sur les troncs des sapins, vous écoutez les chocs quand les mâles se ruent l’un contre l’autre. Autour de vous, une volière de canaris ; en bas, des souris qui tournent dans leur labo en forme de miniparc pour enfants ; quelque part, deux mouches. Un peu partout, on a organisé une culture de champignons, l’amanite tue-mouche aux capacités toxiques, somnifères, hallucinogènes. Des frigos sont à disposition : vous pouvez prendre un flacon et boire, ou pas, l’urine des rennes auxquels le gourou du lieu a donné à manger le champignon psychotrope, selon une tradition chamanique. CULTURE - SOMA, la troublante exposition de Carsten Höller. Carsten Höller est un artiste singulier.

CULTURE - SOMA, la troublante exposition de Carsten Höller

D'abord entomologiste, cet Allemand né en 1961 à Bruxelles consacre ses premiers travaux à l’étude de la communication olfactive entre les insectes. Il se tourne progressivement vers l'art pour tenter de réconcilier, à sa manière, la science et la mystique. Video: Inside Carsten Höller's The Double Club. Five reasons to visit Carsten Höller’s exhibition ‘Decision’ If there is one thing you should do this summer, it’s to head over to the Hayward Gallery on the South Bank, before it closes for a two-year refurbishment.

Five reasons to visit Carsten Höller’s exhibition ‘Decision’

Really? Covers & citations » 1996. Carsten Holler - Alchetron, The Free Social Encyclopedia. Born to German parents working for the European Economic Community, Holler grew up in Brussels.

Carsten Holler - Alchetron, The Free Social Encyclopedia

Carsten Höller. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Höller. Carsten Höller, né le à Bruxelles, est un artiste allemand. Il vit et travaille à Stockholm. Biographie[modifier | modifier le code] Il poursuit son œuvre en créant des installations où les spectateurs apparaissent comme des sujets à l'image de "Killing Children" (2007), une série de 5 toboggans sur lesquels les enfants, munis de protections, sont invités à glisser.

RIRKRIT TIRAVANIJA. Rirkrit Tiravanija © Soup/No Soup, Le Grand Palais, 7 April 2012, Installation participative, Photo : Marc Sanchez Né à Buenos Aires en 1961. Fait ses études au à l’Ontario College of Art, à la Banff Center School of Fine Arts, à l’Art Institute of Chicago et à l’Independent Study Program du Whitney Museum of American Art. Vit et travaille entre Berlin, New York et Bangkok. Born in Mumbai in 1965.

Studied at the Ontario College of Art, the Banff Center School of Fine Arts, the school of the Art Institute of Chicago and the Independent Study Program at the Whitney Museum of American Art. Rirkrit Tiravanija. untitled 2002 (he promised). 2002. Rirkrit Tiravanija. Rirkrit Tiravanija was born in Buenos Aires in 1961 and was raised in Thailand, Ethiopia, and Canada. He studied at the Ontario College of Art in Toronto (1980–84), Banff Center School of Fine Arts (1984), School of the Art Institute of Chicago (1984–86), and Whitney Independent Studies Program in New York (1985–86). RIRKRIT TIRAVANIJA, « Untitled 1996 (One Revolution Per Minute) » « Le Consortium.

RIRKRIT TIRAVANIJA « UNTITLED 1996 (ONE REVOLUTION PER MINUTE) », 21 juin – 14 août 1996. En soi, inviter Rirkrit Tiravanija, artiste thaïlandais vivant à New York, né en 1961 à Buenos Aires, Argentine, ne relève pas de la plus grande originalité. En France pourtant, son travail n’a curieusement été rendu visible que par le biais de quelques rares expositions de groupe, à la suite de sa présence notamment aux Aperto de la Biennale de Venise en 1993 où les professionnels de l’art, pour aussi blasés qu’ils soient, avaient quand même été surpris par cet appareillage en forme de pirogue métallique supportant deux grands « fait-tout » en aluminium dans lesquels l’artiste préparait des soupes chinoises qu’il offrait aux visiteurs.

L’exposition du Consortium montre qu’il n’en est rien et permet au contraire d’appréhender l’amplitude de cette oeuvre dont elle exprime avec une relative justesse les facettes majeures. 2/ Quatre oeuvres anciennes de Rirkrit Tiravanija. Tetsuo Kogawa ou la radio à mains nues. Le Japon aussi a connu son boum des radios libres, au début des années 80. Contraint par une législation sévère à émettre à des puissances très faibles (de l’ordre du watt), ce mouvement qu’on appellerait plus tard “Mini-FM”, a pris, dans le Tokyo densément peuplé, le visage de multiples micro-communautés, qui parvenaient toutefois à communiquer en créant des stations sur la distance d’un immeuble ou deux. Dans ce contexte de communication restreinte, faire de la radio offrait un prétexte pour se réunir.

Le faible rayon de captation poussait l’auditeur à se rapprocher inexorablement du lieu d’émission, jusqu’à franchir la porte de l’appartement voisin et à partager le micro. How to build Tetsuo Kogawa's simplest fm radio transmitter. Pierre Huyghe, Mobil TV ← Acquisitions ← COLLECTION ← IAC — Institut d’art contemporain — Villeurbanne/Rhône-Alpes. Nouveaux médias, Vidéo Ensemble de cinq bandes vidéo sonores diffusées sur moniteur (diagonale 12cm) avec programme Mobil TV (au départ appelée Easy TV) a été conçue à partir de la création d’une chaîne de télévision locale diffusée depuis le Nouveau Musée/Institut, Villeurbanne, lors de l’exposition Aperto en été 1995. Ses programmes étaient composés d’images et d’entretiens sur la réalisation du projet ainsi que d’actions courtes organisées par Pierre Huyghe et l’équipe de tournage.

Parmi les thèmes du programme 33 : . Sylvie Blocher / Oeuvres. La série des Living Pictures commence en 1992, lorsque je décide de travailler avec un "matériau dangereux", posant la question de la responsabilité esthétique : des personnes inconnues, rencontrées par annonces aux quatre coins du monde avec lesquelles je décide de partager mon autorité d'artiste. Je place la caméra de façon frontale et crée un dispositif contraignant.

C'est leur résistance au dispositif et leur adresse à l'Autre, au travers de mes questions, qui ouvrent parfois une brèche. Les personnes se transforment alors en porteurs de voix. Elles ne jouent plus, elles sont. Faire et défaire. Simon Starling a obtenu le Turner Prize il y a quelques années avec une installation / performance d'une redoutable simplicité : ayant bâti une bicoque en bois au bord de la Tamise, il la détruit et construit un bateau avec ses éléments, vogue sur le fleuve, s'arrête plus bas, détruit son bateau et reconstruit une cabane identique à la première. Au delà de l'effet de récupération à la Robinson Crusoé, c'est un travail sur l'économie des moyens, la transformation et la transmission d'information d'une forme à une autre. L'exposition actuelle au MAC / VAL (jusqu'au 27 décembre), ThereHereThenThere, décline ces mêmes approches sur différents objets.

Starling s'intéresse à la matière même, aux atomes de matière contenus dans les objets et au détournement de leur utilisation. A partir du platine contenu dans une photographie, il génère de l'électricité qui, en retour, va éclairer une photo de la même série. Photos 1 et 2 de l'auteur; photos 4 et 6 courtoisie du MAC/VAL. ALEL2 Boris Achour " Welcome Fuck Off ! " Statut Boris Achour " Welcome Fuck Off !

" - 2005_... Sujet : Entretien avec François Piron Auteur : ACHOUR Boris Diffusion : Publié dans "Unité", catalogue monographique édité par Les Laboratoires d’Aubervilliers FRAC PACA et ENSBA. The File Room. The File Room est un vaste projet initié par l’artiste espagnol Antoni Muntadas visant à mettre sur pied une base de données évolutive des cas de censure de toutes les époques et de tous les pays, pouvant être enrichie et consultée par tous. The File Room a d’abord été présenté comme installation au Chicago Cultural Center du 21 mai au 4 septembre 1994, attirant lors de cette période quelque 80 000 visiteurs. Au centre d’une salle dont les murs étaient recouverts de tiroirs de classeurs, les visiteurs pouvaient consulter la banque de données sur des ordinateurs placés sur des tables de travail.

N55. Dan Peterman, collection FRAC Poitou-Charentes. « Une société, explique Dan Peterman, comme un individu, révèle beaucoup sur elle-même par ce qu’elle met au rebut et ce qu’elle préserve. Il est possible de formuler une juste critique de la société, de ses valeurs, de ses habitudes de consommation et de gaspillage en observant de près ces processus. » S’inspirant des erreurs, des accidents et des dysfonctionnements engendrés par les systèmes de production, de consommation, mais aussi de recyclage, ses œuvres – toujours réalisées avec une très grande économie de moyen – si elles indiquent parfois une possible solution, en expriment toujours les effets pervers et les dangers latents. WANI - Expositions. Cette exposition se consacre à l’art "WANI". Franz West, Influential Sculptor, Dies at 65. Abstraction Problem. Gérard Collin-Thiébaut/ŒUVRES. MarieangeGuilleminot. Cauris : mode d'emploi. Cauris : mode d'emploi.

Marie-Ange Guilleminot crée des objets malléables et transformables à l'envi. Marie Ange Guilleminot. Quels sont les moyens d’engagement du public dans l’art de la Participation et où se trouvent ses limites d’engagements ? PROGRAMME Art collaboratif. Angela%20Bulloch Drawing%20Machines 2014 EN@ Angela%20Bulloch Drawing%20Machines 2014 EN@ Maurizio Bolognini. Comment faire pour avoir un pied dedans tout en étant ailleurs ? - tchatchhh. CP%20Robert%20Barry%202012. Dynamo Paris: Double métamorphose III, 1968-69 par Yaacov Agam (from the Centre Pompidou) 2. Saâdane Afif. Robert Adrian X. Yoko Ono - Cut Piece (1965)

Philippe Parreno au Centre Pompidou. Philippe Parreno au Centre Pompidou. Catégories. Atelier Van Lieshout - Art commando. Cr%C3%A9ation collective1. Atelier van Lieshout. Furnication. Dutch Profile: Atelier van Lieshout. Bicho by Lygia Clark. Histoires de l'art / La participation. Watch Marina Abramovic The Artist Is Present Online Free Putlocker. Marina Abramović/ L’art de dépasser les limites. Marina Abramović. Esthétique de la communication. JOHN CAGE. 18 HAPPENINGS EN 6 PARTIES. L'œuvre Cube pénétrable.

Tino Sehgal

List of Names (Random) − Douglas Gordon − g − Artists A-Z − Online Collection − Collection. Gavin Brown’s enterprise - Artists - Rirkrit Tiravanija. Sans titre. Our version of Rirkrit Tiravanija’s Pad Thai: Hot... Theanyspacewhatever. Art in the 90’s : L’esthétique relationnelle. Esthétique relationnelle. Œuvre : The Legible City (1989) Artifices 4 - Jérôme Glicenstein, La place du sujet dans l'oeuvre interactive. Armin Linke. Benkinmont.com - projects. Monnaie de Paris. Take Me (I’m Yours) The Art of Participation.

ARTS. A Dijon, rétrospective amusante de Rirkrit Tiravanija, toujours installé dans le contexte des autres et exposition de la britannique Gilian Wearing. Tiravanija, coucou convivial. Rirkrit Tiravanija et Gilian Wearing, Le Consortium, 16, rue Quentin e. Rirkrit Tiravanija, Soup/No Soup. Valia Fetisov. Céleste Boursier-Mougenot inonde le Palais de Tokyo - 24 juin 2015. CELESTE BOURSIER-MOUGENOT. Visite guidée : Céleste Boursier-Mougenot inonde le Palais de Tokyo - Sortir. 35626ac.

Felix Gonzalez-Torres

L’étude de la place du spectateur au sein de dispositifs artistiques et numériques : cadre historiographique et enjeux. 45823ac. M5050 ARCV001 DP 1995068. Dossier pedagogique dynamo.