background preloader

Le début des haricots

Le début des haricots

Bien marier les légumes entre eux Comme les êtres humains, les légumes ont des sympathies et des antipathies. Certaines familles se stimulent ou se protègent. D’autres s’épuisent et se fragilisent. La mise en place des légumes au potager ne se fait pas comme ça et certaines règles s’imposent pour ne pas associer des légumes qui pourraient se gêner. Au contraire, certains légumes ont l’art de se stimuler. À lire aussi : Les grandes familles de légumes Au potager, il existe plusieurs familles de légumes, les principales étant : les solanacées : aubergine, piment, poivron, tomate, pomme de terre, etc, les ombellifères : carotte, céleri, cerfeuil, fenouil, persil, etc, les crucifères : chou, cresson, navet, radis, raifort, etc, les légumineuses : fève, haricot, lentille, pois, etc) et les liliacées : ail, asperge, échalote, oignon, poireau, etc. Certaines familles cohabitent sans problème tandis que d’autres ne se supportent pas. Les familles qui s’entendent bien : les ombellifères, les crucifères et les légumineuses.

Jardin collectif de la rue Gray home | urban ecology centre bxl Seed Festival 2015: Let’s get started! After the success of the Seed Festivals 2014 in Brussels, London, Amsterdam, Warsaw and Athens, the Urban Ecology Centre, Demeter International, Le Début des Haricots and other organizations started to prepare the Brussels Seed Festival 2015! Choose your language to … Continuer la lecture Ce samedi 25 octobre : Before After Party au 789 Cette galerie contient 1 photo. Le Centre d’écologie urbaine fait son baluchon le 31 octobre pour partir sévir dans un autre endroit de Bruxelles (affaire à suivre). Zaden Festival des graines: Let us create local markets for ecological seeds and farming in europe Ce symposium ce tiendra au Zaden Festival des Graines le 11 octobre 2014 en partenariat avec Demeter et Network Economy. European Declaration for Seeds and Biodiversity Nous irons tous, tous, tous… au jardin le 21 septembre ! Cette galerie contient 1 photo. C’est le hareng qui nous a sauvés – expo sur l’alimentation en temps de guerre les 5, 6 et 7 septembre

Kokopelli Culture sur butte - La graine de Marcimat Puisque nous avons un jardin devant la maison que nous louons, nous en profitons pour tester et mettre en pratique des méthodes de cultures, et notamment le jardinage sur buttes de cultures permanentes. Une fois construites, la pénibilité que peut représenter le jardinage, à se baisser constamment au sol, et à y travailler la terre, disparaît. Les plantations se font à hauteur de genoux, les récoltes aussi, ce qui est bien moins ruinant pour le dos. L’organisation des plantations, à la fois espacées et mélangées, permettent d’être plus résistant aux éventuelles maladies et prédateurs tout en favorisant des associations bénéfiques. Un couvert ou paillage végétal permet de limiter l’envahissement des herbes tout en apportant abri et nourriture pour la microfaune du sol. Voici donc quelques photos de nos premières buttes, inspirées des travaux de Richard Wallner. Construction Schéma en perspective des buttes. Les étapes consistent à : Voici quelques photos des buttes et de la construction :

Ecoflora Les Maraîchers du Chant des Cailles Nos analyses Les analyses sont des textes, des articles (8.000 signes minimum) qui font succinctement le tour d’un sujet précis relevant d’une des thématiques de notre association. Les auteurs choisis sont soit des permanents ou des bénévoles de Nature & Progrès qui ont développé des capacités d’analyse sur cette thématique précise, soit des extérieurs spécialisés dans les sujets traités. Ces analyses sont rédigées dans un style clair et accessible afin d’en permettre une large diffusion auprès du public populaire, cette volonté de lisibilité n’empêchant évidemment pas la pertinence de l’information donnée. Ces analyses sont publiées dans notre revue Valériane qui est la vitrine de notre association. Année 2013 Année 2012 Année 2011

La culture sur buttes (fiche technique) Pour les bonnes raisons de pratiquer la culture sur buttes, voir ici. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale. La biointensive cherche en gros à maximiser le rendement aussi vite que possible en utilisant tous les moyens biologiques à disposition du jardinier. La permaculture recherche plutôt à imiter la nature, et à éviter les pratiques trop coûteuses en travail, quitte à obtenir un rendement plus faible ou à prendre plus de temps pour obtenir un résultat. Mais les deux ont des points communs, notamment l’utilisation des buttes, la création d’un écosystème complet, l’amélioration du sol. 1. Dans tous les cas, la création des buttes est le moment le plus important de la mise en place du jardin. Les buttes sont espacées par des allées de 30 à 50cm de large. 30cm représentent la longueur d’un pied moyen, 50cm permettent par exemple de travailler à genoux. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11.

Related: