background preloader

AGRICULTURE URBAINE LOCALE BIO CIRCUITS COURTS

Facebook Twitter

Edgard Pisani et la dualité insurmontable de l’agriculture. Catherine darrot rennes metropole ville vivriere 0. Avant les bobos, la permaculture était une pratique nécessaire au Moyen Âge. L'agriculture urbaine au Moyen Âge est une réalité omniprésente: avant d'être luxe ou utopie sociale, il s'agissait avant tout d'une pratique nécessaire à la survie.

Avant les bobos, la permaculture était une pratique nécessaire au Moyen Âge

Peut-elle toutefois servir de modèle pour penser, aujourd'hui, les «villes en transition»? Le 2 décembre dernier, le film Demain, réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion, est sorti en salle. Un «phénomène de société», selon un article du Monde du 3 février. Il envisage de façon plutôt optimiste la question de la crise écologique, en présentant une série de microsolutions qui marchent. Parmi ces solutions, le concept de «permaculture» remporte la part du lion, illustré par l’exemple bien connu de Détroit, dans le Michigan. Ville développée autour de l’industrie automobile, Détroit est aujourd’hui sinistrée par la crise industrielle, désertée par ses habitants qui avaient les moyens, laissant derrière eux un paysage urbain littéralement en friche.

Des légumes dans les villes. Créer votre propre réseau d'alimentation locale ? C'est facile, grâce à cette plateforme. Production maraîchère en Australie (Crédit : Open Food Network) "La principale cause de tous nos problèmes alimentaires, c'est la concentration du système entre les mains de quelques multinationales.

Créer votre propre réseau d'alimentation locale ? C'est facile, grâce à cette plateforme

Ce sont elles qui forcent les prix à la baisse, ce qui entraîne des risques pour la santé et l'environnement", explique Myriam Boure. À LIRE AUSSI : Crise de l'agriculture : c'est le modèle qui est en cause Pour renforcer le lien entre producteur et consommateur, cette jeune entrepreneuse sociale contribue au lancement d' Open Food France. Une plateforme à but non lucratif qui permet à tout un chacun de développer facilement son réseau d'alimentation alternatif.

"La difficulté du créateur d'une Amap, d'un groupement d'achat ou d'un service de livraison à domicile, c'est de développer des outils de gestion. Sa solution ? Un supermarché « 3.0 » orienté circuit-court et agriculture raisonnée. Depuis 3 générations, les grandes surfaces ont habitué les consommateurs à tout trouver en un même endroit, contribuant à ruiner la diversité des petits commerces : épicerie fine, boucherie, charcuterie, poissonnerie, marché, etc.

Un supermarché « 3.0 » orienté circuit-court et agriculture raisonnée

Attaché au monde paysan et promoteur des circuits courts, Marc Dorel a conçu un site, MarchandsDes4Saisons.fr, qui permet à la fois de se fournir une grande variété de produits, tout en s’épargnant le déplacement dans plusieurs commerces. Composer son panier depuis chez soi en choisissant des produits locaux labellisés issus d’une agriculture bio ou raisonnée, en garantissant un reversement de plus de 80% au producteur : voilà l’initiative ingénieuse et exemplaire que développe ce site. Son fondateur, dont la démarche est militante, présentera même une proposition de loi au président Hollande lors du Salon de l’Agriculture 2016. Capture d’écran du site marchandsdes4saisons.fr Près de 500 producteurs en France De l’engagement à la proposition de loi. Francois Hollande: STOP au lobby de la grande distribution, OUI à l’économie locale.

Les enseignes de la grande distribution française ont acquis une position dominante.

Francois Hollande: STOP au lobby de la grande distribution, OUI à l’économie locale

Le poids de ces enseignes est si important que du favoritisme politique existe et empêche notre initiative de constituer une nouvelle offre pour le consommateur. Ce qui nuit à la prospérité de l’économie locale et à l’emploi. Depuis 2011, nous demandons à implanter un projet alimentaire innovant, intitulé «Les artisans du frais». Ce nouveau concept spécialisé est dédié aux produits locaux ainsi qu’aux circuits courts et est basé sur un modèle économique de partage équitable. 98% des sondés souhaitent voir le projet s’implanter sur la métropole rennaise. 80% des producteurs interrogés sont intéressés par de nouveaux débouchés locaux. La Chambre d’agriculture d’Ille-et-Vilaine a donné ses conclusions au Préfet d’Ille-et-Vilaine et a écrit : « La Chambre d’agriculture poursuit le travail entamé depuis bientôt 30 ans en matière de structuration des filières et des circuits courts. L'agriculture urbaine ça pousse, la preuve par 5 ! L’agriculture grimpe sur les toits, plonge dans les sous-sols et s’infiltre dans les ruelles.

L'agriculture urbaine ça pousse, la preuve par 5 !

Logique, 80% de l’Humanité se concentrera bientôt dans les villes. Pour la sérieuse FAO (Food and Agriculture Organization), le développement de l’agriculture urbaine serait l’une des clés de notre survie alimentaire. On s’offre un tour du Monde des initiatives qui poussent sur le bitume ? Berlin : fish and vegetables La startup Berlinoise Efficient City Farming s’est lancé le défi de produire des légumes grâce à l’aquaponie. Le scientifique qui a remis au goût du jour ce concept, Werner Kloas, vante ce modèle durable qui n’utilise que très peu d’eau et ne rejette pas de CO2. Paris et Montréal : les potagers prennent de la hauteur Depuis 2011 dans le quartier latin parisien, la célèbre école AgroParisTech a transformé son toit en potager urbain expérimental de 600 m² à 15 m du sol.