background preloader

Festival d'obsolescence reprogrammée

Festival d'obsolescence reprogrammée

http://makeitup.fr/

Related:  Obsolescence programmée, recyclage & récupérationpolitique et économie numériqueObsolescence programmée

Comment lutter contre l’obsolescence programmée ? Rafaele Rivais a relayé sur son blog SOS Conso, samedi 20 avril, un article largement repris et débattu au sujet de l’obsolescence programmée, notion selon laquelle la durée de vie des produits serait volontairement programmée pour être écourtée. Mais alors que le sujet est de nouveau au cœur de l’actualité, quels sont les outils à disposition des institutions publiques et des citoyens pour ne pas subir l’obsolescence des produits ? Les différents types d’obsolescence Il est courant de différencier plusieurs types de « désuétude planifiée ». "La deuxième vague numérique arrive et la France a toutes ses chances", affirme Benoît Thieulin L'Usine Digitale - La notion de filière numérique a-t-elle un sens ? Benoît Thieulin - Dans un premier temps, le numérique a été pensé et discuté au sein de petites communautés de geeks, de développeurs… Et s’il a touché de grands secteurs, comme les médias ou la culture, il avait un faible poids économique. En parallèle, on a assisté à l’émergence de gros acteurs "pure players", qui créent leurs propres usages. Aujourd’hui, on est à un point de bascule.

Adieu déchets inutiles : un magasin 100 % sans emballage, ça existe ! Une épicerie de quartier, la Recharge, s’est ouverte dans le centre de Bordeaux. Tous les produits proposés à la vente sont sans emballage. Une initiative prometteuse alors que chaque habitant jette 125 kilos de plastiques et de cartons ménagers chaque année ! L'obsolescence programmée, bientôt interdite ? Le groupe écologiste du Sénat a déposé, le 18 mars, une proposition de loi pour lutter contre l'obsolescence programmée et faciliter la réparabilité des produits. Elle pourrait être intégrée à la loi de consommation, prévue avant l'été. Alors que les associations de défense de l'environnement et des consommateurs dénoncent l'obsolescence programmée depuis des années, une proposition de loi, déposée le 18 mars par le groupe écologiste du Sénat, vise à lutter contre ce phénomène et à organiser une économie de la réparation. Les sénateurs souhaitent également lancer une réflexion sur l'économie de fonctionnalité, en demandant au gouvernement un rapport sur ce sujet. Le texte vise d'abord à donner une définition à l'obsolescence programmée, la plus large possible pour englober les différents types d'obsolescence (matérielle, logicielle…) des produits.

L'avenir numérique de l'Université Le numérique constitue une nouvelle épistémè : c’est la nature même des savoirs sous toutes leurs formes qui s’en trouve affectée. Cette technologie fait à notre époque ce que l’écriture fit à l’Antiquité (et dont on peut dire qu’elle fit l’Antiquité en la défaisant). C’est ce que soulignait déjà L’informatisation de la société il y a trente cinq ans : Obsolescence déprogrammée, ces industriels qui s’engagent (3/3) : Philips Une lampe à incandescence classique Après Dyson et Malongo, place aujourd'hui au dernier volet de la série d'articles sur l'obsolescence programmée. Alors que l'exemple des ampoules et du cartel Phoebus font partie des arguments régulièrement avancés pour dénoncer un système industriel nous poussant à consommer des produits "prêts à jeter" (et des ampoules ne durant pas plus de 1000 heures allumées), Christophe Bresson, Directeur de la communication de Philips Lighting France, a accepté de m'en dire plus sur leur approche du sujet. Quelles sont les différentes activités développées par Philips aujourd'hui ? Notre valeur de marque est de 8,7 milliards d’euros, le groupe embauche 120 000 personnes dans 120 pays.

Peut-on vraiment lutter contre l’obsolescence programmée ? Vous achetez un micro-ondes neuf, toutes options. Vous y mettez le prix parce qu’avoir cinq modes de décongélation, ça peut servir. Trois ans plus tard – et après n’y avoir réchauffé que des saucisses de Strasbourg le dimanche soir –, il vous lâche. Malheureusement, la réparation du magnétron vous coûterait trois fois plus cher qu’un appareil neuf, alors vous jetez votre micro-ondes.

Conférence obsolescence programmée Accueil > À découvrir > Conférence obsolescence programmée Dans le cadre de son programme « Campus », Surfrider Foundation Europe organise une conférence sur le thème de l’obsolescence programmée, le mardi 12 Mars prochain à Biarritz, en présence de représentants de l’association Les Amis de la Terre et de l’entreprise d’insertion Recycléco. Ouverte au grand public, la conférence donnera la parole à des experts du monde associatif et privé, afin d’apporter des éléments objectifs de réflexion sur l’obsolescence programmée, problématique au coeur d’enjeux économiques, environnementaux et sociaux majeurs. Prêt à jeter Mardi 24 janvier 2012 à 20h35 Un produit usé = un produit vendu ! Dans les années 1920, des industriels américains ont trouvé la formule magique pour soutenir la consommation : l’obsolescence programmée. Fini les bas en nylon qui résistent à tout et les ampoules qui durent cent ans, un bon produit est un produit jetable.

Internet : les héros sont fatigués A force de lire les tribunes des uns et des autres, on finirait par y croire : c’est la fin de l’utopie numérique, la mort de l’Internet collaboratif, le déclin du village global au profit des megacorps planétaires. Nous nous «sommes trompés de bonne foi», la «longue traîne» n’était qu’utopie, «l’autorégulation du temps des pionniers n’est plus de mise», «notre mai 1968 numérique est devenu un grille-pain fasciste» : ce ne sont là que quelques-uns des titres récents. N’en jetez plus, la coupe est pleine : l’hypercentralisation des géants du Web est irrémédiable.

iDiots : un film d'animation avec des robots sur l'obsolescence programmée et la dépendance au mobile Sur le site on n’arrête pas de parler de l’actualité des nouvelles technologies avec le dernier produit ou le dernier service. Et c’est vrai qu’aujourd’hui, le cycle de renouvellement des produits s’est accéléré parfois en raison des nouveaux besoins que l’on se crée mais aussi parfois en raison de la durée de vie des produits plus courte qu’auparavant. Le film d’animation iDiots joue sur cette double thématique de la dépendance au téléphone et de l’obsolescence programmée en mettant en scène des robots qui achètent massivement un nouveau téléphone.

Comment protéger les consommateurs de l’obsolescence programmée La nouvelle loi sur la consommation s’applique aux achats réalisés depuis le 13 juin. Elle vise notamment à freiner « l’obsolescence programmé », la durée de vie de plus en plus courte des biens d’équipement électroniques et électroménagers. Les consommateurs bénéficieront d’une garantie prolongée sur leurs achats et d’une meilleure information sur les possibilités, ou non, de réparer une défaillance. Des avancées qui demeurent cependant bien timides au vu de l’ambition initiale de la loi. Ces vieux TGV qui ne veulent pas mourir Il fut un temps où l’obsolescence n’était pas programmée. Le 27 septembre 1981, au départ des premiers TGV entre Paris et Lyon, Alstom, leur constructeur, avait estimé au jugé que ses machines pourraient rouler 30 ans. Mais personne, alors, ne pouvait en être tout à fait sûr… puisque c’étaient les premiers qu’Alstom construisait ! Or, 32 ans et 2 milliards de voyageurs (depuis vendredi 25 janvier) plus tard, les TGV "made in France" roulent encore et commencent à poser un vrai problème industriel à la SNCF : que faire de ces rames increvables ? En 2008, alors que l’on s’approchait de l’anniversaire des 30 ans des rames orange du TGV Sud-est, l’opérateur ferroviaire avait envisagé l’idée de passer la "commande du siècle" pour remplacer son parc vieillissant.

Related:  DIY et solutions collaboratives