background preloader

L'obsolescence programmée, bientôt interdite ?

L'obsolescence programmée, bientôt interdite ?
Le groupe écologiste du Sénat a déposé, le 18 mars, une proposition de loi pour lutter contre l'obsolescence programmée et faciliter la réparabilité des produits. Elle pourrait être intégrée à la loi de consommation, prévue avant l'été. Alors que les associations de défense de l'environnement et des consommateurs dénoncent l'obsolescence programmée depuis des années, une proposition de loi, déposée le 18 mars par le groupe écologiste du Sénat, vise à lutter contre ce phénomène et à organiser une économie de la réparation. Le texte vise d'abord à donner une définition à l'obsolescence programmée, la plus large possible pour englober les différents types d'obsolescence (matérielle, logicielle…) des produits. Durées légales de garantie et de conformité Explications de Jean-Vincent Placé, auteur de la proposition de loiMarie Jo Sader Le texte propose d'étendre la durée légale de conformité à trois ans en 2014, quatre ans en 2015 et cinq ans en 2016, contre deux actuellement. Related:  Obsolescence programmée, recyclage & récupération

Planet Ponzi - Planet Ponzi Comment lutter contre l’obsolescence programmée ? Rafaele Rivais a relayé sur son blog SOS Conso, samedi 20 avril, un article largement repris et débattu au sujet de l’obsolescence programmée, notion selon laquelle la durée de vie des produits serait volontairement programmée pour être écourtée. Mais alors que le sujet est de nouveau au cœur de l’actualité, quels sont les outils à disposition des institutions publiques et des citoyens pour ne pas subir l’obsolescence des produits ? Les différents types d’obsolescence Il est courant de différencier plusieurs types de « désuétude planifiée ». D’après un rapport d’information déposé par la mission d’information sur la gestion durable des matières premières minérales au nom de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et présenté par les députés M. Christophe Bouillon et M. L’Ademe résume ces différents aspects en deux catégories d’obsolescence : Au niveau institutionnel Au niveau de la société civile

CommentReparer.com - Apprenez à tout réparer Qu’est ce que la performance de l’entreprise ? La performance de l’entreprise est fondée sur le couple valeur-coût. Les deux termes sont indissociables car il ne s’agit, ni de minimiser les coûts, ni de maximiser la valeur produite (réponse aux besoins d’un client ou d’un groupe social), mais d’optimiser le rapport entre les deux. On peut définir la performance dans l’entreprise comme étant tout ce qui, et seulement ce qui, contribue à améliorer le couple valeur-coût, c'est-à-dire à améliorer la création nette de valeur. Par contre, l’action qui contribue à diminuer le coût ou à augmenter la valeur, isolement, n’est pas forcement une performance sauf si cela améliore le ratio valeur/coût ou le solde valeur -coût. Cependant, le couple valeur-coût n’apparaît que lorsque des produits et des services sont mis en vente. Il apparaît donc trop tard pour aider à piloter les activités de l’entreprise. Il faut donc traduire le couple valeur-coût en objectif stratégiques plus concrets et d’en concevoir les évolutions futures.

None of the world’s top industries would be profitable if they paid for the natural capital they use The notion of “externalities” has become familiar in environmental circles. It refers to costs imposed by businesses that are not paid for by those businesses. For instance, industrial processes can put pollutants in the air that increase public health costs, but the public, not the polluting businesses, picks up the tab. While the notion is incredibly useful, especially in folding ecological concerns into economics, I’ve always had my reservations about it. To see what I mean, check out a recent report [PDF] done by environmental consultancy Trucost on behalf of The Economics of Ecosystems and Biodiversity (TEEB) program sponsored by United Nations Environmental Program. It’s a huge task; obviously, doing it required a specific methodology that built in a series of assumptions. Here’s how those costs break down: So how much is that costing us? (A “region-sector” is a particular industry in a particular region — say, wheat farming in East Asia.) The biggest single environmental cost?

Prêt à jeter Mardi 24 janvier 2012 à 20h35 Un produit usé = un produit vendu ! Dans les années 1920, des industriels américains ont trouvé la formule magique pour soutenir la consommation : l’obsolescence programmée. Fini les bas en nylon qui résistent à tout et les ampoules qui durent cent ans, un bon produit est un produit jetable. Tourné aux quatre coins du monde, Prêt à Jeter est une enquête sur les bases de notre économie moderne - consommation, gaspillage et pollution. © Article Z Insolite :Prêt à jeter raconte également l’histoire de la Centennial Light. Dans une société où la croissance est tirée par la consommation, les produits durables sont une catastrophe ! Pour rentabiliser les machines et soutenir la consommation, on a contraint les ingénieurs à réduire la durée de vie des produits. "À l'époque, le développement durable n'était pas au centre des préoccupations", rappelle Warner Philips, arrière-petit-fils des fondateurs de la marque du même nom.

Recyclage et rachat de téléphone mobile - Magic Recycle Comment évaluer les risques de l'entreprise ? - gestion administrative financiere A peine la moitié des entreprises françaises évaluent l'ensemble de leurs risques tous les ans. Or les experts sont formels : seule une stratégie globale des risques, bien maîtrisée et régulièrement actualisée, permet de gérer le développement de l'entreprise et d'assurer sa pérennité. Administrateur NetPME , mise à jour le A peine la moitié des entreprises françaises évaluent l'ensemble de leurs risques tous les ans. Le monde change. Mais au fait, qu'est ce qu'un risque ? Les grandes familles de risques Les risques stratégiques : Ils sont liés au déploiement d'une mauvaise stratégie, à l'absence de veille concurrentielle. Les risques opérationnels : Ils touchent au modèle économique de l'entreprise, à son fonctionnement, à sa chaîne de valeur (la production, les ventes, les achats, etc.). Les risques humains : Le capital humain est une des composantes du patrimoine de l'entreprise. Les risques financiers : Les plus dangereux sont souvent les plus méconnus.

The Network of Global Corporate Control Abstract The structure of the control network of transnational corporations affects global market competition and financial stability. So far, only small national samples were studied and there was no appropriate methodology to assess control globally. We present the first investigation of the architecture of the international ownership network, along with the computation of the control held by each global player. We find that transnational corporations form a giant bow-tie structure and that a large portion of control flows to a small tightly-knit core of financial institutions. This core can be seen as an economic “super-entity” that raises new important issues both for researchers and policy makers. Citation: Vitali S, Glattfelder JB, Battiston S (2011) The Network of Global Corporate Control. Editor: Alejandro Raul Hernandez Montoya, Universidad Veracruzana, Mexico Received: March 29, 2011; Accepted: September 15, 2011; Published: October 26, 2011 Copyright: © 2011 Vitali et al. . .

Comment protéger les consommateurs de l’obsolescence programmée La nouvelle loi sur la consommation s’applique aux achats réalisés depuis le 13 juin. Elle vise notamment à freiner « l’obsolescence programmé », la durée de vie de plus en plus courte des biens d’équipement électroniques et électroménagers. Les consommateurs bénéficieront d’une garantie prolongée sur leurs achats et d’une meilleure information sur les possibilités, ou non, de réparer une défaillance. Des avancées qui demeurent cependant bien timides au vu de l’ambition initiale de la loi. Et si la « class action », l’action collective de consommateurs contre un fabricant, devient légale, elle ne pourra pas concerner la protection de l’environnement ni de la santé. Le lobbying industriel est passé par là. Benoît Hamon a laissé une loi derrière lui avant son transfert du ministère de la Consommation à celui de l’Éducation. L’obsolescence programmée, fantasme ou réalité ? Nous changeons de smartphone en moyenne tous les 18 mois. Pratique commerciale trompeuse Rachel Knaebel

Au Bangladesh, les 110 morts accablants d’une usine textile | Rue89 Planète L’usine après l’incendie (Ibrahim/Demotix via Global Voices) Le tragique incendie qui a coûté la vie à plus de 110 ouvriers du textile qui travaillaient dans le bâtiment de neuf étages de la compagnie Tazreen Fashions Ltd dans la ville de Nischintapur (à Ashulia, banlieue de Dhaka), au Bangladesh, a soulevé de nombreuses interrogations. L’usine disposait bien d’un total de 335 extincteurs et comptait 300 employés formés à la lutte contre l’incendie en situation d’urgence, mais rien ne semble avoir été tenté pour éteindre les flammes. L’alarme incendie s’est déclenchée au bon moment mais les témoins affirment qu’un certain nombre de portes avaient été fermées par la direction, empêchant les ouvriers d’échapper au feu. Le Bangladesh possède plus de 4 000 usines de prêt-à-porter, ce qui représente plus des trois quarts des revenus d’exportation du pays. Réglementations sociales Appel à manifester à Dacca « Ils m’ont enfermé, ils m’ont brûlé vif. Rahnuma Ahmed écrit : Seeker écrit :

Fiche notion 52 Shades of Greed | An Illustrated Education Game

Related: