background preloader

- Observatoire des frontières

- Observatoire des frontières

http://www.migreurop.org/?lang=fr

Related:  Thème 3 : Étudier les divisions politiques du monde : les frontièresLes migrations internationalesMigrantsEtudier les divisions politiques du monde : les frontièresmobilités

Les migrants climatiques : visages humains d'un dérèglement planétaire Migrants climatiques : les visages du changement climatique Le rapport met en lumière la situation de trois pays — l’Éthiopie, le Bangladesh et le Mexique —, qui présentent des profils très différents sur le plan du climat, de la démographie, des flux migratoires, des moyens de subsistance et du développement. Derrière les chiffres et les grandes tendances des migrations climatiques, il y a des hommes et des femmes qui ont des rêves, des espoirs et des aspirations. Parce qu’il est utile de s’attarder sur cette dimension humaine, nous avons rencontré trois personnes dont la vie a été transformée par les conséquences du changement climatique. Trois parcours qui illustrent la diversité des moyens mis en œuvre pour y faire face. Voir la vidéo : Monoara

Les réfugiés syriens en Jordanie - Les clés du Moyen-Orient I. Le statut et la localisation des réfugiés syriens en Jordanie La Jordanie est une monarchie constitutionnelle dont la stabilité contraste avec les conflits dans les pays voisins. Frontex 10 000 garde-frontières en 2027 La réforme de l’agence Frontex Dans le cadre de l’élaboration d’une politique migratoire européenne(nouvelle fenêtre), la Commission européenne a prévu de doter l’Agence Frontex de son propre outil opérationnel et de davantage de personnel. Voté à une large majorité, le texte prévoit que les effectifs de l’agence vont passer d’un peu plus de 2 000 agents aujourd’hui, dont 1 500 mis à disposition par les États membres, à 10 000 agents permanents en 2027. Ce nouveau corps permanent aura pour mission, à la demande d’un État, d’assurer le contrôle des frontières, la gestion des migrations et la lutte contre la criminalité transfrontalière. Dotée d’un budget renforcé, l’agence Frontex pourra acquérir ses propres navires ou avions. Dans le cadre de ce nouveau dispositif, une réserve de réaction rapide sera créée pour répondre aux interventions urgentes.

Aller étudier ailleurs après le baccalauréat : entre effets de la géographie et de l’offre de formation - Insee Première - 1727 Une offre de formation supérieure riche, mais relativement concentrée dans le pays En France, en 2015, 95 % des bacheliers diplômés d’un baccalauréat général poursuivent leurs études dans le supérieur, contre 81 % des bacheliers technologiques et 37 % des bacheliers professionnels. L’offre de formation à l’entrée dans l’enseignement supérieur est riche : depuis les filières courtes (sections de techniciens supérieurs -STS- et instituts universitaires de technologie -IUT-) aux filières longues (cursus licence-master-doctorat - LMD), en passant par les filières plus sélectives (classes préparatoires aux grandes écoles - CPGE - et écoles d’ingénieurs recrutant après le baccalauréat).

Migrations Internationales : Comment les mobilités transforment les sociétés ? A propos de ce cours Pourquoi les migrants cherchent-ils à rejoindre l’Europe ? Comment voyagent-ils jusqu’ici ? Quelles sont leurs motivations ? Comment s’intègrent-ils dans les pays de résidence ? Rentreront-ils un jour dans leur pays d’origine ? France : émigrés, immigrés, réfugiés (Le Monde diplomatique, avril 2017) • Au 1er janvier 2015, 7,3 millions de personnes nées et résidant en France, soit 11 % de la population, avaient au moins un parent immigré (né de nationalité étrangère à l’étranger). Pour 45 % d’entre elles, ce parent était originaire d’Europe, 42 % du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne, 9 % d’Asie et 4 % d’Amérique-Océanie. La France comptait alors 2,8 millions d’étrangers non communautaires. • D’après le ministère des affaires étrangères, 1,7 million de Français étaient inscrits sur le registre des Français établis hors de France en 2015, dont 37 % vivaient dans l’Union européenne.

Quelles sont les frontières d’Internet ? Les frontières numériques sont multiples. Tout d’abord, les noms de domaine géographiques ont parfois été assimilés aux territoires nationaux. Les États comme les régions, voire certaines villes, sont associés à un nom de domaine, dont l’extension géographique leur est propre : par exemple ".fr" pour la France ou ".nyc" pour New York City. MIGREUROP, Atlas des migrants en Europe : Géographie critique des politiques migratoires 1L’objectif de la conférence d’Olivier Clochard était de présenter la sortie du nouvel atlas réalisé par le réseau MIGREUROP. Pour ce faire, le président de ce tissu associatif a choisi de se pencher sur des exemples de l’ouvrage et a approfondi certains points en s’appuyant sur des cartes extraites du livre. Depuis 10 ans, le réseau MIGREUROP - constitué d’associations, de militants et de chercheurs issus de seize pays du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Europe - identifie et dénonce les textes et pratiques de l’Union européenne (UE) qui instaurent un processus de criminalisation des migrants « clandestins » et bafouent le droit universel de libre-circulation de ces individus considérés comme des « indésirables ». À travers ce second atlas, les membres du réseau présentent une compilation de leurs recherches empiriques et juridiques exposant un regard critique sur les politiques migratoires européennes. 6Le problème engendré par cet incroyable déploiement sécuritaire est double.

La migration dans le monde « Where We're From » (« D’où nous venons ») est une application interactive qui suit les déplacements des migrants du monde entier. Elle est désormais hébergée par le site iom.int. Il est toujours fascinant de chercher à savoir d’où l’on vient. Les données sous-jacentes à la carte ont été publiées par la Banque mondiale en 2010. Pour que nous puissions les mettre à jour, nous vous invitons à nous envoyer vos données nationales sur la migration à l’adresse ocu@iom.int.

Réfugiés sur la route des Balkans, la fin d’un espoir, par Jean-Arnault Dérens & Simon Rico (Le Monde diplomatique, avril 2016) Sur la route des Balkans, la fin d’un espoir Un million de réfugiés ont emprunté la route des Balkans au cours de l’année 2015. Tandis que l’Union européenne s’accorde avec la Turquie pour tenter d’endiguer les départs, les fermetures successives de frontières coupent ce corridor humanitaire informel dans lequel sont encore engagés des dizaines de milliers d’êtres humains fuyant la guerre ou la misère. par Jean-Arnault Dérens & Simon Rico Aperçu

Related: