background preloader

PrintrBot : Une imprimante 3D économique et simple à réaliser

PrintrBot : Une imprimante 3D économique et simple à réaliser
PrintrBot est un projet d’imprimante 3D conçu par Brook Drum qui est très simple à concevoir. De plus, elle a été entièrement pensée pour la plus économique en coût de revient. L’idée de base. Brook Drum n’est pas un novice de l’imprimante 3D, il a d’abord réaliser une étude en analysant la plupart des modèles DIY sur le marché : MakerBot, Ultimaker, RepRap Mendel Prusa et bien d’autres… Sa conclusion était qu’elles étaient toutes assez complexe et laborieuse à réaliser, nécessitant parfois de longues heures et de d’innombrables pièces. Il a donc souhaité en réaliser une qui comblerait ces défauts tout en étant modulaire et auto-réplicative sur le modèle des RepRap. Il a donc conçu un prototype de PrintrBot en souhaitant poursuivre un rêve : « Une imprimante 3D dans chaque foyer ». Une levée de fond très rapide. Pour financer ce projet, Brook a lancé un appel de fond sur KickStarter. A l’heure qu’il est, il a même près de 90448$, c’est donc un pari réussit et un projet qui devrait aboutir. Related:  imprimante 3D / Printer 3D

ReplicatorG is a simple, open source 3D printing program - ReplicatorG Printrbot: Your First 3D Printer by Brook Drumm I designed the Printrbot to be the simplest 3D printer yet. There are some great kits out there - the Makerbot, the Ultimaker, the Prusa Mendel, and others - but none as small and simple as the Printrbot. This all-in-one 3D printer kit can be assembled and printing in a couple of hours. Other kits will not only take you many more hours to build, they will also have hundreds more parts, and they will cost more. My design also does away with the finicky calibration and adjustment from which most 3D printers suffer. The Printrbot is my original design, but borrows from many great designers in the open source 3D printer world (check out reprap.org). Pictures of the Printrbot: Video of the Printrbot: More Info: printrbot.com Being a true RepRap means you will immediately be able to upgrade and modify the machine with parts you print yourself.

Printrbot Printrbot Release status: working Printrbot is the simplest, cheapest, RepRap 3D printer in the world. As of April 2014 there are four versions - Simple, Jr, Plus & Go. Happy Printing, Brook Drumm Project Goal The overall goal is not to win the Gada Prize - although I would be proud :), rather, the goal is to offer a printer that kids can put together and operate. Overview One 3D Printer Per Home is a huge goal. Project Description Printrbot is a reality. The non-original parts used are: Your choice of extruder 2x belt pulleys 2x Z-couplers Three Designs: Printrbot Original, -Junior and -Senior The Printrbot is the original design that has a medium sized printbed (6x6x6in/150x150x150mm), and aims at the sweet-spot between practicality and price. Note: according to the official Gada Prize Rules - I formally am using the "no derivatives for the Gada Prize” clause. UPDATE: 11-13-2012... the Printrbot jr. Printrbot RepRap jr More to come. Laser-cut Printrbots Bill of Materials Updates Planed:

Wiki RepRap is humanity's first general-purpose self-replicating manufacturing machine. RepRap takes the form of a free desktop 3D printer capable of printing plastic objects. Since many parts of RepRap are made from plastic and RepRap prints those parts, RepRap self-replicates by making a kit of itself - a kit that anyone can assemble given time and materials. It also means that - if you've got a RepRap - you can print lots of useful stuff, and you can print another RepRap for a friend... RepRap is about making self-replicating machines, and making them freely available for the benefit of everyone. Reprap.org is a community project, which means you are welcome to edit most pages on this site, or better yet, create new pages of your own. RepRap was the first of the low-cost 3D printers, and the RepRap Project started the open-source 3D printer revolution. RepRap was voted the most significant 3D-printed object in 2017. About | Development | Community | RepRap Machines | Resources | Policy

Pour commencer | reprapide.fr Électronique & logiciels Si vous désirez vous lancer dans l’aventure de la RepRap, je décris dans ce site un ensemble électronique et logiciel pouvant fonctionner sur n’importe quelle machine (Mendel, Prusa, Mendel Max, ReprapPro, Morgan, Huxley, etc.) : Gen7 Electronics, l’électronique la plus « Do It Yourself » qui soit, Teacup ou Marlin, le micrologiciel à installer dans cette électronique, Skeinforge 50, le logiciel produisant le G-code, et les réglages détaillés de certains des modules de Skeinforge. Skeinforge est un logiciel complexe, très puissant et rempli de possibilités, mais rebutant au premier abord. Quelle machine construire ? Une machine extrêmement bien conçue est la Mendel90 de Nophead.

PopFab : une imprimante 3D qui tient dans une valise Lundi 6 août Matos - 6 août 2012 :: 10:21 :: Par Rénald Deux étudiants du MIT ont développé la première imprimante 3D réellement transportable. La PopFab tient dans une valise et il suffit de quelques minutes pour la mettre en oeuvre. Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) a beaucoup travaillé sur la stéréolithographie, une technique d’impression 3D par dépôt de couches successives de résine ou de plastique ABS. Ilan Moyer et Nadya Peek du MIT CADLab ont planché sur une imprimante 3D facilement transportable qui peut être déployée très rapidement et n’importe où. Elle dispose d’un bras rétractable qui lui permet, une fois replié, d’être très compacte. La valise ouverte, le bras est déployé et il suffit alors de connecter l’impirmante 3D à un laptop avant de pouvoir commencer à créer une pièce. Le principe est assez proche de celui d’une imprimante 2D dans le sens où il s’agit d’un empilement d’impressions 2D. Ilan Moyer avait commencé à travailler sur l’impression 3D dès 2009.

[INFOHIGHTECH] Au cours des dernières années, le prix des imprimantes 3D de bureau ont chuté grâce à des appareils tels que uPrint, MakerBot, Printrbot et Cubify. Mais la MakiBox conçue par le designer Jon Buford semble être la moins chère de toute. Lui et son équipe ont maintenant pré vendu assez de ce modèle pour passer du prototype à la commercialisation et le résultat est plutôt prometteur. Si tout va bien, des imprimantes 3D à 300 dollars (plus 50 $ pour une livraison mondiale) pourraient être disponibles en termes de livraison dès la fin du mois. La MaxiBox qui mesure 280 mm x 210 mm x 210 mm est autonome et a un encombrement de la taille d’une feuille de papier à lettre standard, mais peut construire des objets d’une taille jusqu’à 150 mm x 110 mm x 110 mm – environ un quart du volume global de l’imprimante. La MakiBox sera disponible sous forme de kit relativement facile à assembler, « pas plus difficile que des meubles IKEA. » souligne John Buford. -

3D Printed Chocolate Advent Calendar | Hannah Napier 3D Printed Chocolate Advent Calendar | It is time to reveal one of the big projects we have been working on over the past month – a 3D Printed Chocolate Advent Calendar! After collaborating at Brighton Mini Maker Faire, the guys at Moving Brands (MB) asked RepNap for our help in an ambitious end-of-year project of theirs – to print their very own chocolate advent calendar, each piece a personal motif designed by a member of staff, in 6 weeks. As you can imagine, it took a significant amount of persuasion to get me to sign up for the challenge – all of about a millisecond’s worth. Well, they did it, and with oodles of style! Here’s the (slightly epic) story: Exeter University’s chocolate 3D printer made a big splash in the news earlier this year, and I had heard about successful chocolate printing on a Fab@Home machine so knew it would be possible to reproduce on an open-source machine. Training Daniel (picture credit: Moving Brands) First issue – how to fit the Frostruder on a Prusa. The connections needed for each extruder are:

Related: