background preloader

Imprimante 3D

Facebook Twitter

CES 2015 : l’impression 3D se met au bois, au métal et à la pierre. 01net le 07/01/15 à 08h01 Fini le plastique ennuyeux.

CES 2015 : l’impression 3D se met au bois, au métal et à la pierre

A l’occasion du salon CES 2015, le fabricant d’imprimantes 3D MakerBot a présenté un nouveau jeu de filaments imitant des matériaux naturels comme le fer, le bronze, le bois d’érable ou la pierre calcaire. Ils se présentent comme les rouleaux polymères traditionnels, mais intègrent en réalité une fraction du matériau qu’ils sont censés imiter.

Selon MakerBot, les objets ainsi imprimés auront non seulement l’apparence, mais aussi le toucher et le poids de la matière en question. Objets réalisés avec les nouveaux filaments de MakerBot..erBot. Une start-up crée des batteries en graphène imprimables en 3D. 01net. le 24/10/14 à 19h40 Le graphène est un « matériau miracle » à plus d’un titre, qui pourrait bouleverser des dizaines d’industries, des centaines de technologies et des milliers d’usages.

Une start-up crée des batteries en graphène imprimables en 3D

Donné pour être 200 fois plus résistant que l’acier et 30 fois plus conducteur que le silicium, il a de nombreuses vertus qui le positionnent en bonne place comme le matériau du futur.Une société américaine du nom de Graphene 3D Lab vient d’ouvrir une nouvelle porte sur le potentiel incroyable du graphène en trouvant un moyen de l’intégrer dans une matière thermoplastique, sans altérer ses capacités intrinsèques. La réunion de la base plastique et des nanoparticules de graphène est ensuite moulée de telle sorte qu’elle forme un fil qui pourra être utilisé dans les imprimantes 3D classiques (FDM). Des imprimantes 3D qui pourraient révolutionner la guerre et l'économie. Si l'année 2015 devait être l'occasion de voir arriver encore plus de modèles d'imprimantes 3D dédiées aux particuliers, la technologie pourrait également faire un bond dans d'autres secteurs, et entrainer une petite révolution.

Des imprimantes 3D qui pourraient révolutionner la guerre et l'économie

Prochainement, certains brevets cruciaux dans le domaine de l'impression 3D vont permettre à une foule de constructeurs d'exploiter des activités jusqu'ici réservées à quelques élus. Les imprimantes capables d'imprimer avec du métal, du bois, des tissus et autres matériaux devraient ainsi se multiplier et devenir plus accessibles. De quoi bouleverser le monde de la manufacture et permettre aux artisans d'étendre leurs services, d'automatiser leur production,et de faire évoluer leurs structures. Le MIT a déjà initié la prochaine étape de l'impression en évoquant une technologie 4D avec des matériaux imprimés capables de changer de forme en fonction de certains facteurs ( tension électrique, changement de température, contact avec de l'eau ou de l'air). L'extraordinaire imprimante 3D qui fabrique des objets à l'aide du soleil et de sable.

Vous avez aimé la Strati, première voiture créée grâce à une imprimante 3D ?

L'extraordinaire imprimante 3D qui fabrique des objets à l'aide du soleil et de sable

Vous risquez d'adorer cette nouvelle imprimante 3D. Ce qui est surprenant, ce n'est pas ce qu'elle fabrique, mais la façon dont elle le produit. Une première voiture imprimée en 3D, la Strati, a vu le jour. 01net le 15/09/14 à 16h20 © Local Motors Il n'a fallu que 44 heures pour imprimer la Strati.

Une première voiture imprimée en 3D, la Strati, a vu le jour

Après les armes à feu et les pizzas, voici venir la voiture imprimée en 3D : la Strati. Cette première mondiale est l’œuvre d’une entreprise américaine, Local Motors, et a eu lieu lors d’un salon des technologies de l’industrie à Chicago. Le design de ce véhicule a été choisi parmi 200 propositions faites par des internautes au constructeur à l’annonce de ce projet en avril dernier. Ils ont ensuite été assemblés avec d’autres éléments conçus de manière traditionnelle (comme les roues, les suspensions, le moteur et le pare-brise). Ce petit buggy électrique biplace peut atteindre la vitesse de 40 miles à l’heure (environ 65 km/h) et dispose d’une autonomie de 120 miles en une charge. . © Capture Youtube Local Motors espère vendre ses strati d'ici à la fin de l'année 2014.

Comparateur d'imprimantes 3D : Les meilleurs prix, les dimensions, les fabricants... Accueil > Comparateur d'imprimantes 3D Premier comparateur de prix pour imprimantes 3D avec plus de 200 modèles Vous trouverez plus de 200 modèles regroupant tous les types d'imprimantes 3D et d'équipements de fabrication additive, que ce soit les imprimantes 3D pour particuliers ou des machines de production.

Comparateur d'imprimantes 3D : Les meilleurs prix, les dimensions, les fabricants...

30 choses étonnantes fabriquées avec une imprimante 3D. Impression 3D : une étude prévoit un boom d'ici 4 ans. CES 2014 : une nouvelle génération d’imprimante 3D MakerBot. 01net. le 08/01/14 à 15h31 © MakerBot La cinquième génération d'imprimantes 3D MakerBot.

CES 2014 : une nouvelle génération d’imprimante 3D MakerBot

Il est bien loin le temps où MakerBot séduisait les geeks avec la Replicator. Un premier modèle d’imprimante 3D brut de décoffrage, livré en kit, à monter soi-même et pas évident à manier. La Replicator Mini Compact devrait être disponible au printemps pour 1 375 euros. « Une imprimante pour tout le monde » affirme MakerBot. La Mini Compact La Z18 se destine à un usage plus professionnel et permet de fabriquer des volumes conséquents avec des dimensions de 30X30X45 cm.

Enfin, deux nouvelles applis viennent compléter cette offre : MakerBot Desktop et MakerBot Mobile, « une solution complète d’impression 3D pour découvrir, gérer et partager des impressions 3D à partir de votre ordinateur ou de votre mobile », détaille le communiqué de presse. Une nouvelle imprimante 3D pour les desserts. VIDÉOS - La start-up londonienne 3DVentures recherche des soutiens financiers sur la plateforme Kickstarter, afin de lancer Candy, un modèle proposé au tarif de 599 dollars (450 euros).

Une nouvelle imprimante 3D pour les desserts

Imprimante 3D alimentaire recherche partenaire financier pour desserts soignés en famille. 3D Ventures, start-up britannique basée à Londres, a développé un prototype d'imprimante 3D nommée Candy, destiné exclusivement au décor sucré. Le modèle est présenté sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter , où il cherche à recueillir -avant le 19 septembre- un financement de 60.000 livres (75.000 euros), nécessaire pour lancer sa production. Au design épuré et aux couleurs flashy (jaune, vert, bleu, orange, violet, rose, gris ou blanc), le produit sera facturé 450€ (et 375€ pour ses financiers sur Kickstarter). Comment ça marche?

Vous designez des motifs simples sur votre ordinateur (textes, logos, dessins), que vous enregistrez sur une carte SD (fournie). Une imprimante 3D massive pour imprimer des maisons. Dans une période de crise du logement, la prochaine révolution pourrait venir une fois encore de l'impression 3D grâce à une étonnante machine capable d'imprimer une maison pour une famille de 4 personnes en seulement 24 heures.

Une imprimante 3D massive pour imprimer des maisons

La ChefJet, l'imprimante 3D qui imprime des desserts. GASTRONOMIE 3D - L'impression 3D est devenue délicieuse, c'est officiel.

La ChefJet, l'imprimante 3D qui imprime des desserts

Lors du salon international CES, qui a lieu à Las Vegas cette semaine, 3D Systems, entreprise basée en Caroline du Sud, a dévoilé une nouveauté présentée comme "la première et unique imprimante 3D à usage professionnel destinée à la cuisine". La ChefJet peut imprimer du sucre, du chocolat ou des confiseries suivant à peu près toutes les configurations imaginables. Pour créer une confiserie, l'imprimante a besoin d'eau et d'ingrédients à base de poudre sèche. Elle fonctionne de la manière suivante: un mécanisme ressemblant à un rouleau à pâtisserie étale d'abord une fine couche de poudre sur la surface imprimable. Une tête à jet d'encre diffuse ensuite un filet d'eau étroit, dessinant sur la couche de sucre en suivant le schéma pré-programmé.

Le processus se répète couche après couche, formant le dessert de bas en haut, à la vitesse de 25mm par heure.