background preloader

La RepRap, imprimante 3D libre

La RepRap, imprimante 3D libre
Related:  3D

Mot-clé - reprap - DIY Planet : Made in Fr Nouveau lit chauffant (aka Heated bed) L'ancien lit n'était pas pratique pour le réglage de l'horizontalité du plateau et je me suis aperçu que le verre d'insert (qui résiste aux hautes températures) que j'utilisais avec n'était pas parfaitement plan mais très légèrement courbé donc, je pouvais toujours essayé de régler mon plateau bien droit, c'était perdu d'avance. Le seul hic, c'est que le verre d'insert, ça coûte une vraie fortune (500 à 800€ le m2), le miens, j'ai eu de la chance, je ne l'ai pas payé et de toute façon, à ce prix, il faut une autre solution abordable / réplicable. Et pourquoi ne pas essayer avec du verre standard, au prix que ça coûte, si ça casse, c'est pas bien grave. Dans le pire des cas, j'irai à la décheterie récupérer une porte de four... Principales modifications par rapport à la v1 Il ne manque plus que le verre et la v2 est prête pour un test : Test de montée en température Réglage de l'horizontalité du plateau Alignement au 1/100 eme de mm avec le comparateur :

OpenSCAD - Downloads The packages are automatically built based on the master branch on github. Note: The packages are called "openscad-nightly" so it's possible to install the development snapshot packages in parallel to the release version from the official repositories. Debian / Ubuntu packages built on OpenSUSE build service To install the packages, the release key must be added with apt-key to the key-ring to allow apt-get / aptitude to validate the packages. Key ID: 75F3214F30EB8E08 (valid till 2019-02-07) Key UID: home:t-paul OBS Project <home:t-paul@build.opensuse.org> NOTE: If you get errors about an expired key valid till 2016-11-28, please re-import via the following command. # wget -qO - | sudo apt-key add - After the key is added, the repository URL needs to be configured. Debian 8 (Jessie) deb Ubuntu 14.04 LTS deb

ORD BOT HADRON salut tous, alors j'ai revu mon end stop mini,baissé de 0.5 mm ,mais au niveau du print il faut 4 tours avant que le fil ne coule donc un manque de matière évident ! j'attends que ça refroidisse et je mesure pour voir. alors l'épaisseur normale est de 7.25 et la j'ai 0.49 , ça fait un manque quand même ou il est ce P$^ù`=: de réglage ? nouvel essai,pareil ,je pige plus ,rien de bouché en test extrude ça coule nickel donc c bien un problème de logiciel!! allez ,démontage de la tête ,chauffée a 260°,nettoyée remise et c pareil ,je sens que je vais en acheter une de rechange , seulement a chaque fois faut une thermistance !! démontage et une nuit dans l'acétone

Instructables - DIY How To Make Instructions Slic3r is Nicer - Part 1 - Settings and Extruder Calibration I have been using Slic3r for a few months now, it's coming along well and deserves lots more coverage, so here are a few notes and a very short guide to using it and what the settings mean - nothing difficult as it's already very easy to use and understand.In this Part 1 we will look at getting Slic3r running, calibrate the extruder and take a look at the Print settings.Part 2 will setup the printer, filament and print speeds along with doing some printing.Part 3 will experiment with low layer heights, hollow printing and any other features or limitations discovered.As of typing (6th Jan 2012) - Slic3r is at Version 0.5.7Please try it out, it's coming along very nicely and join in with the Slic3r RepRap ForumSlic3r WebsiteSlic3r on GithubDownload the package extract the zipped files and just run slic3r.exe directly from the directory, you don't need to setup anything unless you want to re-build it then you need the source from Github and citrus perl or Strawberry Perl. Rich.

Fichier3D.fr le blog sur les fichiers 3D et l'impression 3D Conseils de construction et d’utilisation | reprapide.fr Voici les principales leçons que j’ai tiré de la construction et de l’utilisation de la RepRap. Certaines concernent seulement la Mendel, d’autres toutes les RepRap. Toutes les machines Mendel seulement Plateau chauffant, ventilateur Les pièces se déforment pendant l’impression dès qu’elles atteignent une certaine taille et/ou épaisseur. L’utilisation d’un ventilateur est indispensable lorsqu’on imprime en PLA ou en ABS, si les pièces sont petites ou comportent de petites parties. Usure de l’orifice d’entrée du filament L’orifice d’entrée du filament dans la tête d’impression sera peu à peu usé par le passage de celui-ci. Poussières sur le filament Le filament attire de la poussière par électricité statique. Poussières sur les barres X et Y Les barres X et Y supportant la tête ou le plateau d’impression accumulent de la poussière, qui s’y agglomère car ces barres sont graissées. Planéité du support Torsader les fils Le croisement des fils doit être aussi serré que possible pour être efficace.

Un modèle grandeur nature de R2-D2 imprimé en 3D Le britannique James Bruton est spécialisé dans l’impression 3D d’objets et d’équipements de cosplay provenant des plus célèbres univers de science-fiction. Il est possible d’apprécier sur son site Xrobots.co.uk ses multiples créations, parmi lesquelles on peut compter l’armure d’Iron Man, une mâchoire de xénomorphe d’Alien et même le crâne de Terminator. Mais son dernier projet en date est particulièrement jubilatoire puisqu’il consiste en une reproduction à taille réelle du plus célèbre droïde de Star Wars, le bien nommé R2-D2. Bien que l’homme fasse appel à de multiples techniques comme l’électronique, la sculpture ou le moulage, la grande majorité des pièces constituant l’astromech ont été imprimées à l’aide d’une imprimante TAZ de chez Lulzbot. L’une des qualités de ce robot est qu’il est 30% plus léger que les équivalents de même taille créés à partir d’autres matériaux. --Cet article a été rédigé par Julien

Impression 3D : vous n’avez encore rien vu ! Voitures, maisons, nourriture et même organes... désormais on peut tout imprimer ou presque. Le début d'une vraie révolution qui va bouleverser notre conception des objets. Allô Houston ? Les tests lors d'un vol parabolique de l'imprimante 3D de la Nasa capable de fonctionner en apesanteur. En effet, le plastique n'est plus la seule matière utilisée par les nouvelles générations d'imprimantes. Foodini, imaginé par les Espagnols de Natural Machines, fait entrer la 3D dans la cuisine Toujours au-dessus de nos têtes, BAE Systems confirmait l'été dernier le succès du vol test d'un Tornado GR4, un avion de chasse contenant certains éléments imprimés en 3D. Du côté de l'industrie, en effet, l'utilisation de métal au lieu de plastique permet d'obtenir des pièces imprimées (réalisées en ajoutant de la matière, couche après couche) d'une qualité proche de celles des objets usinés (obtenus en retirant de la matière). > 70% des objets en 3D sont des prototypes destinés à l'industrie.

Test de l'imprimante 3D Form1 de FormLabs | Polysculpt Cet article est un mélange de test et de retour d'experience de l'imprimante 3D haute résolution Form1+ (version mise à jour) produite par FormLabs. Cette imprimante est en ma possession depuis ses débuts et le contenu ci-dessous est régulièrement mis à jour pour refléter les changements logiciels et matériels de cette imprimante 3D, mais aussi vous faire part de mon apprentissage constant pour optimiser et réussir mes impressions 3D. Je vous propose donc mon retour sur cette imprimante, avec les découvertes de l'impression 3D "faite soi-même", les différentes surprises, bonnes et mauvaises, mais aussi tous les trucs qui vous permettront d'éviter de nombreux pièges si vous vous lancez dans l'impression 3D. Dernière mise à jour : le 6 Mai 20115 Le choix de l'imprimante 3D Les lecteurs et membres de mon blog le savent bien, j'ai un intérêt plus que certain pour l'impression 3D et ce, depuis de nombreuses années. Spécifications techniques Acheter l'imprimante et expedition Logiciel PreForm

La technologie CLIP devrait révolutionner l'impression 3D ! Alors que les temps de fabrication restent un frein majeur au développement de l’impression 3D, la société américaine Carbon3D annonce avoir développé une technologie révolutionnaire capable d’imprimer des objets de 25 à 100 fois plus rapidement que n’importe quel procédé actuel. La technologie CLIP mise au point par Carbon3D, pour « Continuous Liquid Interface Production », s’inspire en grande partie de la stéréolithographie, un procédé additif déjà bien connu reposant sur la photopolymérisation d’une résine liquide à l’aide d’un laser à rayons ultra-violets. En contrôlant l’oxygène présent lors de la réaction chimique, l’équipe de Carbon3D a réussi à grandement accélérer la solidification de la résine, faisant ainsi passer de plusieurs heures à quelques minutes la durée d’une impression 3D. Dans cette vidéo accélérée, un exemple de réalisation d’une Tour Eiffel en seulement 6 minutes : Basée dans la Silicon Valley, Carbon3D a été fondée en 2013 par le Pr.

Related: