background preloader

Regards citoyens

Regards citoyens
Projet de loi Numérique : soutenons les (Biens) Communs !Communiqué de Regards Citoyens, le 16 octobre 2015 En dépit de la coincidence malheureuse avec le projet de loi Valter sur les données publiques, Regards Citoyens participe comme de nombreux citoyens et organisations à la consultation du Gouvernement autour de l'avant-projet de loi sur le numérique. OpenData, OpenAccess, OpenGov, Transparence... Autant de sujets que nous essayons de défendre dans nos propositions, et que nous vous invitons à soutenir ici : Ce texte offre par ailleurs l'opportunité législative de traiter plus largement de la question des biens communs à l'heure du numérique. Regards ...16/10/2015 — En lire plusProjet de loi Données publiques : une transposition ambitieuse est encore possible pour l'Open Data ! L'Ambassade de Suède a eu la bonne idée de nous inviter à la table ronde « E-administration et e-dialogue : regards croisés Suède - France » qu'elle organisait le 2 décembre avec la mairie de Paris.

http://www.regardscitoyens.org/open-data-en-france/

Related:  les acteurs

SNCF Le 10/07/2015 Nombre de montants en gare et listes des abris Véligo : SNCF Transilien ouvre deux nouveaux jeux de données pour mieux connaître les mobilités en Ile-de-France. Il est désormais possible de connaitre le nombre de voyageurs montant dans chaque gare d’Île-de-France en fonction du type de jour et du créneau horaire.

Open Data : la France résiste mais le monde libère Les pouvoirs publics français font tout pour empêcher le droit des citoyens d’accéder aux données publiques de santé (Open Data). Ils sont de plus en plus isolés dans le monde. Par Initiative Transparence Santé. Carte de France de l’Open Data, V4 « Nous profitons de ce début d’année 2012 pour publier la mise à jour de la carte contributive des initiatives d’ouverture de données publiques en France. La méthodologie évolue La carte des initiatives en matière d’Open Data identifie les projets – en cours ou déjà réalisés – de mise à disposition de données publiques transversales.

Qui sommes-nous ? Le collectif Regards Citoyens est une association constituée de citoyens de tous âges et régions qui se sont rencontrés sur Internet dans un désir commun de proposer un accès simplifié au fonctionnement de nos institutions démocratiques à partir des informations publiques. Le collectif s’est formé début Juillet 2009 à l’initiative de 3 de ses cofondateurs et de Brice Person qui quitte le collectif après 3 ans d’intense investissement pour se consacrer à de nouveaux projets : Nous nous sommes rapidement vus rejoints par d’autres citoyens de choc ! En juin 2010, le collectif s’est constitué en association régie par la loi de 1901 avec les statuts consultables en ligne sur ce lien.

IFRAP Le décret signé de François Fillon qui affirme que l'accès aux données publiques doit être gratuit et ouvert à tous est un premier pas en avant mais, étant donné que nos administrations sont très réticentes à ouvrir leurs bases, la liste risque d'être longue des exceptions à la règle de transparence prévue pour le nouveau décret du 26 mai 2011 (INSEE, EPIC, Culture, données sanitaires et géographiques etc…). Aujourd'hui, les citoyens ont soif de connaissance notamment sur la performance de leurs services publics mais aussi sur l'accès à ces services et de pouvoir participer à leur optimisation ou en inventer de nouveaux : dans quel hôpital se faire soigner, dans quelle école inscrire ses enfants, quel taux de réussite aux examens, comment rationaliser ses déplacements, retrouver un ami, améliorer l'accompagnement des handicaps, comment mieux consommer ? L'Opinion publique réclame une ouverture des données généralisée, la révolution de l'open data ne doit pas se faire sans la France.

Données ouvertes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Donnée. Selon les pays, une part plus ou moins importante de la donnée publique est mise à disposition de tous dans le champ des données ouvertes. Ce mouvement est en expansion Les données ouvertes à la Loupe Autocollants utilisés par les militants des données ouvertes Open Data : à la recherche de standards communs pour la réutilisation de l’information publique Articles / Libertés individuelles / innovation Publié le 15 mars 2013 Par Josselin Henno. L’Open Data -littéralement les « données ouvertes »- est le concept selon lequel certaines informations sont mises à disposition du public dans le but d’en permettre la réutilisation. Désireuse de promouvoir le marché des services de l’information, l’Union européenne a permis l’ouverture des informations émanant du secteur public en se dotant d’un cadre juridique adapté dès 2003

L'"open data", un outil pour la transparence des administrations Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Léchenet "Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets" La phrase d'Alfred Sauvy, démographe français du XXe siècle, résume dans l'esprit le sujet de l'accès aux données. En donnant la capacité aux citoyens d'être informés sur la vie de la cité, notamment par la lecture et la manipulation des données publiques, leur compréhension est améliorée. L'"open data", une mise à disposition des données publiques. Les données recouvrent aujourd'hui de larges champs, des détails sur la fiscalité au nombre de lampadaires dans une ville. Le mouvement de l'"open data" millite pour que les données soient accessibles à tous, et ouvertes dans leur réutilisation, notamment aidée par Internet.

L'IGN et l'Open Data Qu’est-ce que l’Open Data ? L’ouverture des données publiques a pour objectifs de garantir la transparence et la lisibilité de l’action publique et d'être un moteur de l’innovation en favorisant le développement de nouveaux produits et services. En Europe, la démarche a été impulsée, sur le plan institutionnel, par la directive « Information de Secteur Public » (ISP). Cette directive a été retranscrite en France dans la loi du 10 juillet 1978 (dite loi « CADA »), qui oblige les administrations publiques à rendre leurs données accessibles à tous, sauf exceptions fortement encadrées.

Semaine Opendata 2013 L’ouverture des données – open data – connaît depuis fin 2010 une véritable montée en puissance en France, comme sur l’ensemble du globe. Alors que l’heure des premières expérimentations est maintenant dépassée, l’Open Data reste trop souvent un sujet de spécialistes, de “geeks”. Comment réussir à faire de l’Open Data l’affaire de tous ? Parce que nous vivons dans un monde de données, et que celles-ci sont à la base de nombreux services et activités dans nos quotidiens, les données doivent pouvoir “s’approprier” plus facilement… et être appropriables “par tous”.

L’open data au secours de la planète Ces photos aériennes collaboratives de la marée noire en Louisiane en 2010 ont permis la cartographie précise de la zone et l’intervention pour dépollution de la Louisiane Bucket Brigade. © Cesar Harada et Hunter Daniel/Louisiana Bicket Brigade L’open data au secours de la planète 2012, une année qui fera data ? « Free our data ! », le cri lancé par le « Guardian » en 2006 porte enfin : l’accès aux données publiques (open data, donc) se déverrouille en Grande-Bretagne, le mouvement touche aujourd’hui une cinquantaine de pays, de la Suède aux Etats-Unis, du Kenya au Canada, du Brésil à la France (qui vient de s’y mettre en ouvrant début décembre un portail officiel dédié), jusqu’en Russie. Dans « MCD L’Internet voit vert », revue dont Poptronics a assuré la rédaction en chef, le focus s’est porté sur les données environnementales, secteur où l’ouverture des datas est porteuse d’espoir mais les données sensibles.

CNIL La CNIL publie déjà sur la plateforme des données publiques data.gouv.fr l'intégralité de ses délibérations (recommandations, autorisations, avis, mises en demeure publiques, sanctions publiques...). Elle poursuit aujourd'hui sa démarche open data. Huit nouveaux jeux de données sont proposés : Organismes ayant désigné un correspondant Informatique et Libertés (liste intégrale) Plaintes (volumes annuels)Droit d'accès indirect (volumes annuels)Contrôles (volumes annuels et liste des contrôles réalisés)BudgetEffectifsMarchés publics. Ces jeux de données sont accessibles sur OpenCNIL ou directement sur data.gouv.fr. Ils sont disponibles, gratuitement, au format csv.

Open data : à business ouvert La donnée se démocratise à vitesse grand V. Le mouvement «open data», initié par Barack Obama dès 2008, a poussé de nombreuses administrations publiques à rendre au citoyen les informations collectées durant leurs missions. La liste des restaurants répondant aux normes sanitaires, l’inventaire des lieux publics accessibles aux handicapés ou celui des principales sociétés déposant des brevets. La France s’y est mise. Sur le site Data.gouv.fr, plus de 350 000 fichiers contenant des données publiques, ni personnelles ni confidentielles, sont aujourd’hui librement consultables et réutilisables par tous.

Related:  DataJournalisme