background preloader

Acteurs CST

Facebook Twitter

La science en train de se faire. Un colloque « Biologie Physique Mathématiques », s’est tenu à Nice il y a une dizaine de jours.

La science en train de se faire

Cette rencontre s’inscrit dans un tourbillon de colloques internationaux ou nationaux, adressant, entre autres, le problème de la mécanique des tissus au cours du développement. Voilà le pitch de ce colloque : Les systèmes biologiques sont naturellement des systèmes soumis aux lois de la physique et des mathématiques. Vis à vis de l'évolution, ces lois sont à la fois des contraintes et un support pour la sélection des espèces. Ainsi les phénomènes physiques et mathématiques participent souvent à "l'organisation" de systèmes biologiques, par exemple à l'émergence de formes ou de dynamiques spatiales ou temporelles complexes. L’origine de cette organisation réside dans l’encombrement du petit (très petit) domaine où apparaissent les ébauches de feuilles, qui s’appelle un méristème.

Ils ont vu ça aussi à l’EMBO. Comment montrer la "science en train de se faire" ? Ce qui suit est le résultat d'une réflexion en cours, que j'aimerais conduire jusqu'à la publication d'un article.

Comment montrer la "science en train de se faire" ?

A commenter et discuter sans limites, donc ! Pour une critique de science. Nous avons besoin d'un travail critique bien plus profond qu'il ne l'est pour arriver à maîtriser le développement scientifique.

Pour une critique de science

L'évolution de nos sociétés sous l'impact des sciences et des techniques échappe très largement à notre volonté de contrôle et c'est l'une des questions-clés posées à notre société. > Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien, professeur émérite de l'Université de Nice, directeur de la revue Alliage, auteur de "(Auto)critique de la science" (Seuil, 1973). / Crédit DR. Jean-Marc Lévy-Leblond : «Il n’y a pas de maîtrise démocratique de la science»

Physicien, professeur émérite de l'Université de Nice, Jean-Marc Lévy-Leblond appelle de ses vœux une « critique de science », une nécessité démocratique pour comprendre le sens et la portée de l'activité scientifique.

Jean-Marc Lévy-Leblond : «Il n’y a pas de maîtrise démocratique de la science»

Il est l'auteur d'un nouvel ouvrage, La science expliquée à mes petits-enfants, un condensé d'érudition pour appréhender les sciences dans toutes leurs dimensions. Sciences Critiques – La science expliquée à vos petits-enfants, soit. Mais qu’est-ce que la science pour vous ? Jean-Marc Lévy-Leblond – Une bonne partie du livre consiste à tourner autour de cette question.

C’est qu’il n’y a pas de définition simple de la science qui tienne, chacune se révélant trop restrictive. Pour ma part, je ne vois pas comment répondre de façon satisfaisante à la question. Le siècle qui commence va probablement donner au mot « science » un sens différent de celui qu’il a eu aux siècles précédents. Alors on me dira peut-être : « D’accord, la Science n’existe pas, il y a des sciences. Oui. Stéphane Foucart : «Les débats scientifiques peuvent être instrumentalisés» Journaliste scientifique au Monde, Stéphane Foucart a écrit La fabrique du mensonge.

Stéphane Foucart : «Les débats scientifiques peuvent être instrumentalisés»

Comment les industriels manipulent la science et nous mettent en danger. Tabac, dérèglement climatique, Organismes génétiquement modifiés (OGM), perturbateurs endocriniens, déclin des abeilles... Retour avec l'auteur sur ces controverses fabriquées de toutes pièces par les industriels. Sciences Critiques – Comment avez-vous eu l'idée d'écrire La fabrique du mensonge ? Stéphane Foucart – Ce livre vient d'abord du travail que j'ai mené sur la controverse climatique, qui est apparue en France au milieu des années 2000 avec l'émergence du climato-scepticisme. Les cigarettiers ont été les premiers à user de l'extraordinaire force de persuasion que procure la production scientifique sur les responsables politiques, les médias et l'opinion publique.

Dossier : Magie et sciences, les complices. Les sciences et la magie, on peut dire que c’est une grande histoire d’amour !

Dossier : Magie et sciences, les complices

Bien sûr, la dextérité et l’entraînement sont les maîtres mots du magicien, mais afin de réaliser bon nombre de ses tours, celui-ci doit s’appuyer sur des principes scientifiques. Il exploite les sciences pour créer des illusions, des mécanismes ou encore des mélanges lui permettant de créer des effets grandioses ! Dans cet article, nous allons passer en revue certaines des techniques scientifiques utilisées dans la magie.

De la grande illusion au close-up, nous te montrerons que le magicien est en fait un scientifique … un peu fou ! Un dossier préparé et rédigé par Sébastien Schlim, animateur scientifique aux JSB Première parution : Ébullisciences n°342, avril-mai 2012 CELA, IL DISPOSE DE TOUTE UN ÉVENTAIL DE TECHNIQUES QUI VA BIEN AU-DELÀ DU SIMPLE «TRUC». Le boniment. Jean-Marc Lévy-Leblond : «Il n’y a pas de maîtrise démocratique de la science» Jean-Marc Lévy-Leblond. Jean Marc Lévy Leblond Language, vérité, exactitude 2014 11 21 Université de Bordeaux. Culture scientifique et technique.