background preloader

Faire face au complotisme : éduquer à l'esprit critique by Le Luherne Nicolas on Prezi

Faire face au complotisme : éduquer à l'esprit critique by Le Luherne Nicolas on Prezi

https://prezi.com/dyxtepbsimo7/faire-face-au-complotisme-eduquer-a-lesprit-critique/

Related:  théorie du complotThéories du complotEsprit critiqueInfo / IntoxComplotisme (lutter contre)

Scénarios complotistes et autodéfense intellectuelle : comment exercer son esprit critique ? (suite) Dans le cadre de nos enseignements et conférences, nous sommes régulièrement sollicités pour fournir des outils d’analyse des scénarios complotistes, notamment en raison des mécanismes et biais qui contribuent à rendre ces scénarios si séduisants. A l’instar de ce que la métaphore du pêcheur suggère, nous sommes convaincus qu’il est plus utile de fournir au public des outils et des techniques permettant de faire la distinction entre recherche scientifique sur les complots et conspirationnisme peu étayé, plutôt que de se borner à déconstruire les quelques scénarios complotistes en vogue. Nous avons expliqué en détail la progression que nous suivions pour aborder ces questions ici. Cet article, publié dans les Cahiers Pédagogiques , développe plus précisément nos outils pédagogiques pour analyser les arguments probabilistes souvent utilisés dans les thèses conspirationnistes. Coïncidences et vérités cachées Michael Jackson et le nombre 7

L'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans l'académie de Besançon Cet atelier a été imaginé pour des élèves de lycée et testé auprès des référents « Valeurs de la République » de l’académie de Besançon lors de la journée du 28 septembre portant sur « Éducation aux Médias, à l’Information et théories complotistes ». Cet atelier a été animé par Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI académie de Besançon, et Thomas Huchon, journaliste à Spicee. Durant le déroulement de cet atelier, des groupes de 4 à 6 personnes ont été créés. Un membre du groupe jette le dé et tire au sort les ingrédients à intégrer dans une théorie du complot. Une fois que le groupe a les 3 ingrédients (Responsables / Victimes / Outil du complot), il leur est demandé de rédiger un court texte, narration qu’ils vont devoir inventer de toute pièce. Au préalable, nous avions prévu 6 exemples par catégorie mais aucun stagiaire ne connaissait notre choix.

On te manipule - Gouvernement.fr Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché.

Conspirations, rumeurs, parodies: l'annuaire des sites d'infaux Méthodologie: 1. Pourquoi une telle base de données? "C'est quoi ce site?" Face à la profusion d'informations émanant de sources diverses et souvent inconnues du lecteur, il est utile de donner des repères aux internautes. Nous avons donc choisi de regrouper, dans une même base (mais de manière à ce que chaque catégorie soit clairement identifiée comme telle):

Pourquoi la théorie du complot plaît-elle tant aux jeunes ? Les attentats du 11 septembre ont-ils été commandités par les Américains ? Les frères Kouachi sont-ils réellement les tueurs de Charlie Hebdo ? Le petit Aylan a-t-il vraiment été retrouvé noyé sur une plage grecque ? Chaque nouvel événement dramatique voit émerger de nouvelles théories du complot, qui fleurissent sur internet. Principaux touchés ? Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web (Reynaud, fév 2016) Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances. Jean-Noël Kapferer, dans son étude sur les rumeurs, sans faire directement référence au concept de biais de confirmation, en donne quelques exemples. C’est ainsi le désir de croire une rumeur (p. 102-105). Le biais de confirmation est également associé au concept de « théorie du complot ».

Aborder les complots : des pédagogies anticonspis - mediaeducation.fr Depuis la diffusion de quelques scénarios peu soucieux des faits après les attentats terroristes, des médias nombreux se sont penchés sur le succès des thèses complotistes. Puis les pouvoirs publics se sont émus de leur influence. La communauté éducative n’a pas attendu ces cris d’alerte pour s’inquiéter du phénomène. Elle élaborait déjà quelques propositions pédagogiques. Ces dispositifs, dans lesquels les journalistes tiennent une place, privilégient deux types d’approche : l’apprentissage par la pratique, et la prise de recul.

Lutter contre le conspirationnisme, une tâche ingrate mais nécessaire. (Reichstadt, fév 2016) Image d'illustration d'un homme sur son ordinateur (RAFE SWAN/CULTURA CREATIVE). "Les complots existent". C’est l’un des truismes les plus récurrents qu’en guise d’objection on oppose à ceux qui entreprennent de lutter contre les théories du complot. Le conspirationnisme divertit des vraies menaces Étrange objection si l’on y réfléchit bien car personne n’a jamais nié l’existence des complots ; elle ne poserait aucun problème si elle n’avait trop souvent servi à escamoter l’émergence d’un nouveau révisionnisme dont internet a, de l’avis de tous les experts, accéléré et accru dans des proportions inédites les possibilités de diffusion. Bien sûr, la notion de "théorie du complot" est critiquable, à commencer par le fait qu’elle n’a rien d’une "théorie" au sens scientifique du terme.

Les théories du complot ou « la vérité est ailleurs » (Stéphane François, déc 2015) Les thèmes conspirationnistes connaissent un succès croissant sur Internet, comme je l’ai mis en évidence dans plusieurs travaux de recherche. Pour une frange de plus en plus importante de la population occidentale, la « vérité est ailleurs », ainsi que l’énonce explicitement le slogan de X-Files, célèbre série télévisée américaine au contenu ouvertement complotiste, ou si l’on préfère « conspirationniste ». Cette recherche est importante pour comprendre comment cette thématique se diffuse autant, touchant des secteurs de plus en plus large de l’opinion publique des démocraties occidentales. Et si elle couvre l’ensemble du spectre politique, elle contamine principalement les extrêmes, de gauche comme de droite. Voici un bref état des lieux, fondé sur l’analyse d’un important corpus de documents numériques et papiers (blogs, sites, livres et articles).

Les théories du complot sont peu plausibles: une équation le prouve (Slate, janvier 2016) On se demande parfois comment les projets maléfiques des méchants de films d’action peuvent rester secrets si longtemps avec autant d’employés qui s’affairent dans des bases hyper secrètes. N’y a-t-il pas un risque qu’au moins l’un d’eux parle de son travail après un verre de trop et ne ruine la conspiration? David Robert Grimes, physicien à Oxford, vient justement de publier un article scientifique qui démontre qu’il est improbable qu’un grand complot impliquant des milliers de personnes reste secret pendant des décennies. Car la probabilité d’une fuite majeure augmente avec le temps et le nombre de personnes impliquées dans le secret. Le scandale de Tuskegee dans l’Alabama a connu une longévité bien supérieure; jusque dans les années 1960, des chercheurs ont intentionnellement laissé des patients noirs infectés de la syphilis pour observer la progression de la maladie.

Related: