background preloader

Dessins de presse - Illustrations : ICONOVOX - Source d'iconographie

Dessins de presse - Illustrations : ICONOVOX - Source d'iconographie
Related:  Dessinateurs de presseEducation aux médias

Angelo Di Marco, dessinateur du crime, est mort Collaborateur de très nombreux titres de presse tout au long de sa carrière, le dessinateur de faits divers au trait réaliste doit sa notoriété aux unes du journal « Détective », dont les kiosques à journaux se délecteront pendant plusieurs décennies. Il n’est pas nécessaire d’être un lecteur de longue date du journal Détective pour connaître l’œuvre d’Angelo Di Marco. Son dessin hyperréaliste, son lavis suintant d’angoisse, ses mises en scène à la tension étudiée, ses personnages aux rictus terrorisés ont impressionné plusieurs générations de rétines, de toutes origines. Artiste « populaire » par excellence, le dessinateur français était surnommé l’« Alfred Hitchcock du dessin de fait divers ». Avec lui s’évanouit, un peu plus, un certain type de journalisme sensationnel où le scabreux côtoyait l’idée que « ceci est arrivé près de chez nous ». De très nombreux titres séduits par son trait réaliste

Journal L'Illustration Education aux médias Le Réseau Éducation-Médias canadien devenu HabiloMédias propose, outre les données déjà publiées sur l’ancien site, un ensemble de ressources pour la formation à la maîtrise des médias et du numérique : une rubrique spécifique Littératie numérique et éducation aux médias "examine divers aspects de la littératie numérique et médiatique - l’éducation aux médias. Des ressources et jeux pédagogiques sont mis à disposition pour rendre les jeunes « habiles aux médias »", une section blogue donne conseils et informations destinés aux différents publics. La rubrique Recherche et politique publie différentes études et enquêtes sur le sujet. Recherches : par thèmes : droits humains, citoyenneté numérique, partage de vidéos, sextos, blogues, environnement, perfectionnement professionnel, stéréotypes, messagerie instantanée, santé numérique, présence sur les réseaux sociaux.

Homer Simpson obtient une promotion canapé rue de Grenelle Il est un endroit inattendu où le socle des connaissances se niche. Il est sous nos yeux, nous n'y prêtons pas assez attention. Chez les Simpson. Oui, cela peut étonner quand on pense à l'érudition donutée d'Homer, la grâce spirituelle de Bart, le ziggurat bleu esthétique de Marge, la puissance d'incompétence de leur canapé. Tout professeur, du moins celui d'Histoire, l'aura remarqué. Je crois qu'une telle réalité en dit long sur les enjeux et conditions de possibilité de l'enseignement aujourd'hui. pas là, en cours, pour parler des Simpson, ce n'est pas un aboutissement, une fin) mais qui ne doit pas être ignoré. Evidemment, quand nous sommes devenus profs, notre rêve n'était pas d'entretenir une relation suivie avec Homer (ce que j'ai pu être exaspérée quand j'ai débuté).Mais c'est ainsi. Encore une chose qui fait que le métier d'enseignant est galvanisant.

Give Me Five by Phosphore Mix & Remix est décédé - Le Temps «Sa lutte déterminée contre un cancer du pancréas a pris fin hier soir en début de soirée», écrit sa famille «avec une immense tristesse». Mix & Remix a collaboré à «L’Hebdo» de 1987 à 2012, avant de rejoindre le «Matin Dimanche». Il a aussi dessiné pour l’émission «Infrarouge» sur la RTS, le «Courrier international» et l'«Internazionale» en Italie ainsi que pour «Siné Hebdo». Lire notre grand format sur L'Hebdo: Le No Future a rejoint Mix et Remix Au commencement est une baleine. Philippe Becquelin est né à Saint-Maurice, le 6 avril 1958. Journal de l'école Sous le nom de Nicleb, Philippe illustre le journal de l'école, «Le Potin», (tirage: 800 exemplaires, ventes: 800 exemplaires, élèves du collège: 800) dans lequel le jeune Daniel Rausis fait ses premières armes. Aux Beaux-Arts, il rencontre Dominique, une belle Pulliérane, atterrie là parce qu'elle dessinait «assez bien». Il a sonné l’heure A l’époque, Lausanne bougeait enfin. Gros pifs Gags à deux balles Derniers riffs

Abaca Press Mettre en scène l’information pour mieux la comprendre Cette séquence a été créée en collaboration dans le cadre du MoocDocTice proposé par l’académie de Besançon. Elle propose de travailler avec les élèves sur la notion de mise en scène de l’information : Par qui l’information est-elle mise en scène, pourquoi et comment ? Puis de faire mettre en scène une même information par plusieurs groupes qui auront des consignes différentes, pour comparer le résultat final. Le processus utilisé sera celui du B.B.C. Référent 2 ou 3 descripteurs (voir le thésaurus de BCDI) : Diffusion de l’information ; Média en ligneDate de la création de la ressource : Mars 2014 Cadre Descriptif de la séquence Déroulement de la séquence Première séance : Des médias, des informations (Phase Brouillard) 1ère heure : Découvrir le fonctionnement d’un média A – Introduction à la séquence (5 min) B – Introduction à la séance : Média (10 min) “Des médias, des informations” -> qu’est-ce qu’un média ? Choix d’un type de média par groupe C – Analyse d’un média : consignes (10 min)

Concours de dessins autour de la sortie du film "Caricaturistes - Fantassins de la démocratie" Concours de dessins autour de la sortie du film "Caricaturistes - Fantassins de la démocratie" En avant-première du film, en salle à partir du 28 mai, un concours de dessins est lancé. Le thème : "Et voilà qui ne me va pas". Les gagnants de chaque catégorie (collégiens, lycéens, étudiants, adultes & professionnels), pourront gagner de nombreux prix, être publiés dans la presse et exposés en plein cœur de Paris. Clôture du concours : le 18 mai. CARICATURISTES – FANTASSINS DE LA DÉMOCRATIE, est un film documentaire saisissant, un portrait de notre société doublé d'une réflexion sur la démocratie à travers le monde, réalisé par Stéphanie Valloatto, co-écrit et produit par Radu Mihaileanu (réalisateur de "Vas vis et deviens", "Le Concert", "La source des femmes"…). Le but est de donner la possibilité à chacun de symboliser par le trait notre société, et rejoindre le temps d'une expression personnelle la grande famille des Fantassins de la Démocratie.

Le blog d'Images Doc | Pour discuter, rigoler, agir et réagir Charles Philipon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les personnes ayant le même patronyme ou un patronyme proche, voir Philippon. Charles Philipon (Lyon, ou septembre - Paris, d'une hypertrophie du cœur) est un dessinateur, lithographe et journaliste français, fondateur de la maison d'édition Aubert, directeur de La Caricature et du Charivari. C'est l'histoire de notre temps, écrite et burinée à notre manière (Charles Philipon, La Caricature, no 251, 27 août 1835) Les prémices[modifier | modifier le code] Charles Philipon est issu d'une famille de petite bourgeoisie lyonnaise. Après des études incomplètes à Lyon et Villefranche-sur-Saône, Charles Philipon apprend le dessin à l'École des beaux-arts de Lyon, puis en 1819 quitte sa ville natale pour Paris où il entre pour un an dans l'atelier du peintre Antoine Gros. Il quitte définitivement Lyon pour Paris où il renoue avec ses anciens amis de l'atelier de Gros. Son apport financier à cette entreprise est modeste. Source principale

Andia Géopolitique et FLE : parler du dessin de presse en cours de français Jump to navigation Formulaire de recherche recherche avancée Liberté de la presse : le dessin comme arme absolue ? Une émission ni bête, ni méchante sur l'art de la caricature. Réfléchir à l'impact d'un choix visuel. Connectez-vous pour sélectionner une ressource. Publié le 04/07/2012 - Modifié le 20/03/2017 Error loading player: No playable sources found À propos Liens Transcription Partager Durée : 15:47 La presse, la liberté de la presse, le journalisme, les caricatures, les médias, le pouvoir des images. Chaîne d'origine : RTS Présentation : Xavier Colin Production : RTS / TV5MONDE Site de l'émission Le contexte Bienvenue sur Geopolitis. « On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui ! Le reportage Liberté de la presse : la parole aux dessinateurs ? L’édito Il nous faut l'admettre, même si cela nous coûte ! Médias / Adultes / Éducation aux médias / Français des relations internationales / Géopolitis alexandria searching ...

James Gillray James Gillray James Gillray, parfois orthographié Gilray, né le 13 août 1756 et mort le 1er juin 1815, est un caricaturiste et graveur britannique célèbre pour ses dessins satiriques à caractère politique et social, réalisés sous forme d’eaux-fortes et publiés pour la plupart entre 1792 et 1810. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et éducation[modifier | modifier le code] L’âge adulte[modifier | modifier le code] Un temps très glissant (1808) Les dernières années[modifier | modifier le code] En juillet 1811 Gillray a tenté de se suicider en se jetant par la fenêtre d'un grenier situé au-dessus de la boutique Humphrey dans St James's Street. L’art de la caricature[modifier | modifier le code] Les dessins de Gillray, lequel fut qualifié de « prince de la caricature » des années 1780-1810[1], et, plus justement, de father of the political cartoon (père du dessin de presse)[2], sont généralement partagées en deux catégories : les séries[3] politiques et les séries sociales.

Related: