background preloader

Franceinfo junior. Comment les fausses informations circulent-elles ?

Franceinfo junior. Comment les fausses informations circulent-elles ?
Le vote des électeurs a-t-il été influencé par les fausses informations diffusées lors de l'élection américaine ? Ont-elles eu un impact sur le comportement des électeurs ? C'est ce que certains affirment, y compris l'un des auteurs de ces infos bidons. "Mes sites étaient en permanence consultés par des supporters de Trump. Je pense qu'il est à la Maison Blanche à cause de moi", a déclaré Paul Horner, à l'origine d'un site qui publie de fausses infos. Depuis sept ans, il abreuve Facebook d'articles bidons, publiés au départ sur de faux sites qui semblent plus vrais que nature. Suite à cette polémique naissante, les géants du net et des réseaux sociaux ont décidé de prendre des mesures. Pourquoi y-a-t-il de fausses infos sur des sites ? ► Lundi 21 novembre, les enfants ont posé des questions sur l'électricité ► Mardi 22 novembre, des collégiens ont parlé des candidats à la présidentielle ► D'où viennent les images diffusées aux infos ? ► L'émission Le vrai du faux sur franceinfo

http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/france-info-junior/franceinfo-junior-comment-les-fausses-informations-circulent-elles_1924077.html

Related:  Hoax, rumeur, desinformationFiabilité des sourcesEMI : Presse et médias

Ces Internets qui font le robot Cette semaine, on imagine un Facebook où des robots masqueraient les fausses informations, on joue au Pictionary avec une intelligence artificielle et on fait une chasse au trésor. Sommes-nous mieux informés à l'ère des réseaux sociaux ? Vous avez peut-être une petite idée de la réponse... Le site Buzzfeed News s'est penché sur la question en analysant les articles les plus populaires sur Facebook durant les mois précédant l'élection présidentielle américaine. Facebook menace-t-il la démocratie ? Aux Etats-Unis comme en France, les internautes se déchirent sur le réseau social le plus fréquenté du monde. Ce forum, géré par un algorithme qui se dit « agnostique », est-il capable de susciter un vrai débat ? Quand Susanna Lazarus s’est éveillée, ce vendredi 24 juin, et qu’elle a allumé la télévision, la stupeur l’a envahie.

Info ou intox : Comment déjouer les pièges sur Internet ? 2 vidéos explicatives La chaîne France 24 a mis en ligne au Printemps 2016 deux programmes courts pour sensibiliser les citoyens à reconnaître une fausse information et à déceler une manipulation (voir les 2 vidéos dans cet article). Mener sa propre enquête! Voilà la méthode proposée par France 24 qui, à travers ces deux programmes courts en vidéo baptisés Info-intox, fait une distinction claire entre information et propagande à travers des exemples très précis et des conseils pour apprendre à qualifier, à vérifier et à valider une info sur Internet. Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ?

USAGES - Recherche d'informations Et bien non, il n'y a pas qu'un moteur de recherche dans la vie de l'internaute ! Ou du moins, il ne devrait pas... la pluralité des sources passe aussi par la pluralité des modes de recherche. A la différence des annuaires, les moteurs de recherche ont pour spécificité de procéder par une logique par mot clé et non thématique. Ces applications en ligne de type robots (on parle de bots ou encore de crawlers) extrêmement puissants scannent et indexent 24h/24 tout le contenu des pages Web du monde entier afin d'être capables, lors d'une requête, de repérer les ressources (sites, vidéos, images) les plus pertinentes par rapport aux mots clés que l'on a tapés. Ces robots sont un peu les rois, voire les maîtres de l'information mondiale. Petit tour d'horizon des différents types de moteurs disponibles

Campagne Choc Du FN : Info Ou Intox ? Ces derniers jours sur internet, on a découvert des personnages bien mystérieux. Julie l’étudiante, Pierre, l’agriculteur à la retraite et Sandra la mère célibataire. Tous les trois sont présentés de dos. Tous les trois seraient moins bien traités que les migrants accueillis en France. C’est la toute dernière campagne du Front National. Une majorité d'articles sont partagés sur les réseaux sociaux sans même être lus Ils sont 46.000 à n’avoir rien vu venir… C’était le 4 juin 2016. Le site satirique mais non moins sérieux The Science Post publiait un article au titre plus qu’engageant: «Étude: 70% des utilisateurs de Facebook lisent seulement le titre des papiers scientifiques avant de les commenter». 46.000 personnes ont partagé ce papier qui n’en était pas un, rapporte The Washington Post. À l’intérieur: du faux-texte, du «lorem ipsum» comme on dit dans le jargon de l’imprimerie.

Six conseils simples pour démasquer les fausses infos sur internet Tout le monde, y compris de grands médias et des grands reporters aguerris, s'est déjà fait avoir un jour par une fausse information. L'objectif est bien sûr que cela n'arrive jamais. Mais à l'heure des réseaux sociaux et des rumeurs qui se propagent à toute vitesse, il n'est pas toujours facile de trier instantanément le vrai du faux. Identité numérique Mise à jour juin 2015 Voyant grâce à… Internet ! La fédération belge du secteur financier (febdelfin) a réalisé une campagne de sensibilisation afin d’alerter les internautes sur les risques liés aux informations personnelles laissées sur la toile. Cette campagne n’est pas en lien direct avec l’enseignement, mais elle peut permettre aux enseignants d’engager avec les élèves une réflexion sur l’utilisation des réseaux sociaux. Voir la vidéo sur le site febelfinLa vidéo sous-titrée en français Une autre campagne de juillet 2013 reprends le support de la vidéo sensation sur le même sujet.

Stop Intox, le site d'info pour lutter contre les théories du complot Stop Intox est un nouveau site d’information à destination notamment des adolescents avec des films, des articles et des liens pour aiguiser son sens critique et ne plus se faire avoir ! Un jeune de moins de 25 ans sur trois croit que le monde est gouverné par les illuminati selon un sondage Ipsos de 2014. Ce seul chiffre montre le succès des théories complotistes qui pullulent sur le web et qui circulent beaucoup dans les cours des collèges et lycées. C’est en partant de ce constant que le journaliste John Paul Lepers, avec le soutien de l’école des métiers de l’information, vient de lancer Stop Intox, un site qui se veut « un projet global d’éducation populaire aux médias et à Internet ». Sur le site, tu trouveras un « kit de survie » avec des vidéos et des articles qui donnent des pistes quand on a des doutes sur une information.

« 93 % des Français prêts à voter Marine Le Pen » : itinéraire d’une intox d’extrême droite Sondage bidon, faux sites d’information, pages Facebook militantes… Voici comment des réseaux favorables au FN fabriquent et diffusent de fausses informations. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien Sénécat A première vue, la nouvelle semble venir d’un site d’information traditionnel : « Sondage : plus de 93 % des Français sont prêts à voter Marine Le Pen à la présidentielle de 2017 ! », peut-on lire sur le site MyJournal.fr.

Les 6 chaînes Youtube pour décrypter l'actualité #SMPE2017 - Geek Junior - Plusieurs chaînes YouTube peuvent t’aider pour mieux décrypter l’actualité et le monde qui nous entoure. En voici une petite sélection. L’actualité, tu peux la suivre sur ton smartphone. De nombreuses solutions existent. Surinformés ou désinformés, les ados à l’heure du complot du 17 juillet 2016 - France Inter Les attentats du World Trade Center ont-ils jamais eu lieu ? Ont-ils été organisés par la CIA elle-même ? Le gouvernement américain, ou français, sont-ils derrière le massacre de Charlie Hebdo ou ceux du 13 novembre à Paris ? Ou bien n’est-ce pas plutôt Israël, dans le but d’attiser la haine de l’Islam en occident ? Les médias mondiaux sont-ils aux mains d’une secte qui les manipule à son seul profit ?

Peut-on répondre à la désinformation ? Depuis l’élection de Trump (voir nos deux précédents articles : « Trump : les 5 échecs des nouvelles technologies » et « Facebook, une entreprise politique ? »), la question de la propagation de fausses informations semble révéler d’une véritable crise de confiance dans notre système médiatique et politique, comme l’expliquait récemment le chercheur en science de l’information Olivier Ertzscheid. De partout, les esprits s’agitent pour tenter de trouver des réponses. Eli Pariser, celui qui a imaginé le concept de « bulles de filtres » tant mis en question ces dernières semaines, a ouvert un Google Doc pour recueillir des solutions.

Quand on demande à Google si l’Holocauste a bien eu lieu... Revoilà le déjà vieux serpent de mer. Dans la tempête des Fake News et à l’ère de la post-vérité, Google, ou plus précisément son algorithme, est accusé de mettre en avant des résultats de recherche antisémites ou négationnistes. Ce n’est pourtant pas la première fois que « Google cache des juifs... » ni que les algorithmes font preuve de racisme ou que les « intelligences artificielles » s’essaient au fascisme.

Related: