background preloader

Usinette.org

Usinette.org
Vous retrouvez en faisant le ménage un bon vieux boitier d’appareil photo reflex du genre Nikon FM2 ou le magnifique Leica M6 que votre grand-oncle vous avait légué : imaginez maintenant que vous ayez un objet de la forme d’une bobine de film 24x36 : vous la placez dans votre mythique appareil et hop ! une petite séance de prise de vue. De retour, vous retirez cet objet de l’appareil photo, vous le branchez en usb à votre ordinateur : miracle de la technologie : vous obtenez de splendides fichiers au format RAW ! Ce "miracle" a vu jour dans les années 2001/2002 grâce au projet du fabriquant Silicon Film : http://www.dpreview.com/news/2001/2... Malheureusement trop cher, le projet semble peu rentable et abandonné alors que le moment était idéal : les appareils photo traditionnels étaient encore très présents sur le marché et ce dispositif aurait permis une transition douce pour ceux que ne pouvaient se payer les premiers appareils numériques.

http://usinette.org/

Related:  FabLabs

La manse des hackers Hacking the lands for fun and profit Résumé Le but de la manse de hackers est de fournir un outil pour acheter des terrains d'expérimentation au hack en s'appuyant sur le Collectif de Libération de l'Immobilier Privé, le CLIP. Le sous-sitre « Hacking the lands for fun and profit » est là pour donner d'emblée une dimension internationale au projet []. Ce projet naît d'une envie de fusionner la dynamique des hackers avec la critique de la valeur marchande [] concernant l'accès au terrain. Le hacker, au sens le plus noble de cet article, est celui qui tente de récupérer des capacités d'action sur les technologies. C'est quoi une usinette ? Voici une description non exhaustive de l’usinette : Une usinette fonctionne sur le modèle du hackerspace : on aide ceux qui le souhaitent à ouvrir leur propre usinette. Comme le hackerspace, ce n’est pas seulement un outil mais c’est aussi un lieu de diffusion des savoirs et de transdisciplinarité : l’usinette communique sur les travaux de ses adhérents et visiteurs. RepRap, perceuses à colonne, clés à molette ou fer à souder... sont à l’usinette ce que laptops, routeurs, serveurs sont aux hackerspaces.

Un projet dédié à la réduction des D3E Un déchet d’équipement électrique et électronique (DEEE ou D3E), c’est quoi ? Décharge de D3E au Ghana – OUEDRAOGO NYABA/SIPA Techniquement, les équipements électriques et électroniques, ou EEE sont au regard de la définition retenue par la directive 2002/96/CE reprise par 2012/19/UE « les équipements fonctionnant grâce à des courants électriques ou à des champs électromagnétiques, et les équipements de production, de transfert et de mesure de ces courants et champs, relevant des catégories mentionnées à l’annexe I A [de la directive 2002/96/CE], et conçus pour être utilisés à une tension ne dépassant pas 1 000 volts en courant alternatif et 1 500 volts en courant continu; »

20. Broyeuse-extrudeuse domestique Le projet RepRap est idéal pour accéder à une technologie jusqu’alors réservée au monde de l’industrie mais l’étape à franchir pour que ce projet aie une réelle influence sur notre quotidien, et pas seulement pour les bricoleurs et les hackers : devenir autonome en matière première, le plastique. C’est simple, commencez dès maintenant à collectionner les bouchons de bouteilles de lait, classez-les par couleurs, ensuite les sachets en plastique de la même provenance, les bouteilles de lessive liquide et d’assouplissant, bref nous avons l’embarras du choix ! Étape suivante, il faut apprendre à reconnaitre les types de plastiques. Au "fab lab", fabriquez vous-même votre machine à laver Vous n’en avez jamais entendu parler, c’est normal. Le concept de « fab lab » arrive tout juste en France, grâce à une bouillonnante communauté d’enseignants, de hackers et d’artistes. Le principe ? Créer un lieu où les machines industrielles sont mises à la disposition du public.

Construisez votre propre appareil photo numérique avec un Raspberry Pi La technologie a grandement évolué depuis ses débuts. Il est loin le temps où vous deviez souder des trucs ensemble, apprendre le BASIC ou le DOS, ou encore changer une cassette de jeu vidéo – si tout ceci ne vous parle pas, c’est sûrement que vous êtes trop jeune ou à l’inverse, trop vieux. Quoi qu’il en soit, une partie de l’amusement et de la frustration de la technologie d’antan, c’est que vous avez appris les trucs par vous-même, le fameux Do it yourself (DIY), une appellation, dont une traduction littérale en français serait « Faites-le vous-même », « Faites-le par vous-même ». De nos jours, quand un smartphone ou un ordinateur portable devient trop lent, la première chose qui vient à notre esprit, est de le changer. L’installation nécessite une carte mère Raspberry Pi, le module de caméra, une batterie USB, et un écran tactile provenant d’Adafruit. Burgess fournit des instructions sur la façon de connecter l’ensemble, nécessitant une certaine technique de soudure.

FabLabs, Hackerspaces : quel régime de propriété pour les lieux d’innovation partagée La semaine dernière dans le cadre du 1er Festival du Domaine public, a eu lieu à la Paillasse une très intéressante discussion sur le « Domaine public et le vivant », dont j’ai eu le privilège d’être le modérateur. L’un des points du débat a porté sur la question du régime de propriété applicable aux créations produites dans des lieux d’innovation partagée, comme la Paillasse. « Laboratoire de biologie participative« , La Paillasse constitue l’équivalent d’un Hackerspace dans le champ de la biologie, proposant des espaces et du matériel à une communauté pour innover de manière collaborative. Microlife. Par Teknad.

Cinq bénéfices que les entreprises peuvent retirer concrètement des fablabs 1. Du matériel en libre accès Imprimantes 3D, appareils de découpe laser, fraiseuses… Les 150 à 200 porteurs de projets qui souhaitent en ce moment créer un fab lab en France le savent : pour créer un espace de conception et de production d'objets par des particuliers ou des entreprises, il faut être équipé de machines de fabrication numérique. Nicolas Lassabe, qui a créé en 2009 le premier fab lab français Artilect, s'apprête à investir 200 000 euros dans du matériel "destiné spécifiquement aux professionnels."

Related:  fablabs, net alternatif, DIY[Vrac de liens 06]electro-hackersLab....