background preloader

La sidération du troisième lieu

La sidération du troisième lieu
Vous n’êtes pas parfois excédés par la référence (révérence ?) réitérée à la bibliothèque comme troisième lieu ? Ce troisième lieu (il ne s’agit pas ici du bar lesbien des nuits parisiennes ) revient en boucle comme une incantation. Tapez sur Google la requête précise "bibliothèque troisième lieu", vous obtiendrez près de 8 000 réponses : pas mal pour un concept qui n’a été vulgarisé en France que depuis 2009, grâce au mémoire d’étude de Mathilde Servet ! Ce fameux troisième lieu chante la gloire d’espaces accueillants et ouverts, autorisant de multiples postures, facilitant la diversité des comportements, offrant l’opportunité d’un havre chaleureux entre la maison (ce 1er lieu avec les gosses qui crient et le conjoint qui fait la g…) et le travail (un 2e lieu au rythme stakhanoviste et au patron qui fait la g…). Idea store Londres Le lieu comme espoir de légitimité ? lemmings Un cocooning très contemporain ). Mais le projet avait au moins le souffle d’une volonté d’éducation populaire !

http://bccn.wordpress.com/2012/02/12/la-sideration-du-troisieme-lieu/

Related:  3ème lieuLearning Centers et Biblioth.qs -3eme Lieux, fablabs, ...47parrypublicServices préfigurations

Les Learning center sont des… bibliothèques universitaires modernes - Les missions des centres sont multiples et intégrées : documentaires, (y compris l’offre technologique), pédagogiques, sociales, un peu moins fréquemment culturelles. On soulignera que les expériences étrangères les plus réussies se situent dans des universités dispensant des formations professionnalisantes, mais il ne s’agit pas d’un modèle exclusif. Plusieurs établissements exemplaires quant aux publics et aux services sont décrits dans le rapport, Le mind mapping, arme fatale du community manager Cet article a été publié il y a 3 ans 2 mois 4 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Le mind mapping (également connu sous le nom de carte heuristique) se présente sous la forme d’une arborescence, formée autour d’un concept central dont découlent plusieurs ramifications, par association d’idées. C’est tout simple, et à vrai dire cela n’a rien de novateur, mais c’est une méthode précieuse pour structurer sa pensée dans deux cas paradoxalement opposés : soit quand votre tête fourmille d’idées au point que vous avez peur d’en oublier une dans l’excitation, soit quand vous manquez cruellement d’inspiration et qu’un peu de logique ne vous ferait pas de mal. Cela fonctionne aussi bien dans votre vie personnelle que pour vos projets professionnels, alors pourquoi ne pas l’appliquer au community management ?

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc. De façon bizarre et réitérée, les questions que je posais sur la bibliothèque troisième lieu me reviennent à travers de multiples échanges, lectures, contacts. Tout aussi étrangement, elles se conjuguent avec des observations passionnées sur mon post-scriptum, qui promettait ma critique de la vogue du ‘learning center‘. Je l’avoue, ces questions me taraudent particulièrement, peut-être parce que me suis beaucoup consacré aux collections et aux politiques documentaires, et que ‘troisième lieu’ comme learning center posent des objectifs qui négligent justement parfois ces collections et parfois ces politiques documentaires. Un déclic : la bibliothèque quatrième lieu Je suis tombé sur un rapport de Victoria Péres-Labourdette (Agence Gutenberg 2.0), invoquant "La bibliothèque quatrième lieu", dans la bibliothèque numérique de l’enssib.

Entretien avec David Aymonin sur le learning center: Le learning center est au centre de nombreuses interrogations. Quoi de mieux dès lors que d’interroger David Aymonin, celui qui dirigea le Rolex center et qui est aujourd’hui en Nouvelle Calédonie au SCD de Nouméa après après avoir été conservateur de bibliothèques en Métropole mais aussi responsable de diverses structures documentaires de par le monde. Vous trouverez ici quelques éléments sur lui, même s’ils sont déjà un peu anciens. Bonne lecture et à vos réactions. En préambule à « l’interviouwe » qui va suivre, je voulais d’abord te remercier Olivier de m’avoir contacté dans ma lointaine contrée, désormais la Nouvelle Calédonie, pour me donner l’occasion de réfléchir et de m’exprimer sur le sujet des learning centers, en l’élargissant à celui des bibliothèques scolaires appelée chez nous CDI, et en me permettant de constater à quel point le monde entier est confronté aux mêmes questions, de l’Australie à la Nouvelle Zélande, en passant par la Finlande ou la Suisse. 1.

Avignon/ Les Frères Saada sur grand écran Artiste, autodidacte, indépendant, l’Avignonnais Emmanuel Saada présentera son premier long-métrage au public dès sa sortie nationale le 19 février. Portrait du réalisateur humble et généreux du film “Les Éléphants” où joue également un autre Avignonnais, Mikaël Chirinian. Vivant désormais à Paris, Emmanuel Saada est originaire du Pontet. Bibliothèques d'associations, d'hôpitaux, de prisons et de comités d'entreprise - Cours 2013 Cours 2013 Introduction Les bibliothèques d’associations, d’hôpitaux, de prisons et de comités d’entreprises = des bibliothèques spécifiques contribuant au rayonnement de la lecture publique. Qu’entend-on par bibliothèques spécifiques ? Lieux, fonds, publics : essai de définition.

Jeux vidéo, café-restau et ambiance cosy : la bibliothèque deviendra un "troisième lieu" jeux vidéos. A l’occasion du Congrès mondial des bibliothèques qui se tient à Lyon, Rue89Lyon continue son exploration de la bibliothèque du futur. La bibliothèque d’Amsterdam est un exemple en matière de bibliothèque « tiers-lieu ». Capture d’écran sur le site de l’ENSSIB. Couleurs flashy, sièges moelleux, aire destinée aux jeux vidéo, studios pour la musique, ordinateurs omniprésents… Bienvenue dans l’OBA (Openbare Bibliotheek van Amsterdam). Ici, le cadre souvent austère et silencieux des établissements traditionnels a disparu, place à un nouveau concept, la bibliothèque « tiers-lieu » qui se veut la pointe de la modernité.

Actualité - Learning center et CDI (suite) Toujours d’actualité, la conception de l’évolution du CDI en learning center voulue par l’inspection générale que nous avions signalée dans une brève : Learning center et CDI, est au coeur du débat qui anime la profession. Certains éléments peuvent éclairer les différents points de vue en présence. D’un côté la "démarche de ré-invention du CDI" avec la prise de position de la hiérarchie tout d’abord exposée pendant le (colloque de l’Esen sur les Learning Center ), puis représentée par la vision de l’avenir des CDI et des espaces scolaires développée dans un entretien de Jean-Louis Durpaire Inspecteur général de l’éducation nationale depuis 2002, président des Capes de documentation et celui de Jean-Pierre Veran IPR, vive-président du jury des CAPES externes et du concours de recrutement des CPE : Les CDI tardent-ils à entrer dans le monde du web 2.0 ? Une interview de JL Durpaire dans Educavox dans le cadre de Ludovia fin août 2011.

Bibliothèques : s'éloigner des livres pour devenir "troisième lieu" Si les bibliothèques n'ont plus l'apanage de l'accès à la culture, elles font toujours figure de « troisième lieu », un endroit autre que celui du travail ou de la vie privée, favorisant les rencontres et le lien social. Les recherches architecturales tendent désormais à penser ces espaces de manière différente, par rapport à la seule nécessité de stocker et de présenter des documents. Le plan retenu pour la Washington DC Library, par Mecanoo Architecten et Martinez+Johnson Architecture Le principe du troisième lieu est particulièrement apprécié par les citoyens : gratuit et ouvert à tous, il permet de fréquenter ses semblables dans une relative sérénité. Pour lire, travailler, écouter de la musique ou regarder un film : autant d'activités qui font de l'ombre à la première, à la base de la bibliothèque. À présent, les établissements mettent l'accent sur d'autres fonctionnalités, en privilégiant des espaces ouverts, à l'extérieur ou entre les murs.

Que peut-on cultiver sur son balcon ou sur sa terrasse? « Plantes L’avantage d’un jardin en pots est qu’en respectant le besoin des plantes, il y a moyen de changer de décor à volonté. Le bois, la terre cuite et le grès sont les meilleurs matériaux car ils permettent aux racines de respirer. Le grès ne craint pas les fortes gelées. Le bois présente l’inconvénient de pourrir. Si vous utilisez un pot en terre cuite neuf, laissez-le tremper quelques heures dans l’eau avant d’y faire vos plantations: cela évitera à l’argile de se gorger d’eau d’arrosage, en principe prévue pour les plantes. Vieillissement de la population : un enjeu de société, perte d'autonomie Dans le cadre de la préparation du projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. d’adaptation de la société française au vieillissement de sa population attendu pour la fin de l’année 2013, le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. a reçu le 11 mars 2013 trois rapports consacrés à l’adaptation de la société au vieillissement de la population, à l’anticipation pour préserver l’autonomie des personnes âgées et aux expériences étrangères dans ces domaines. Le rapport de la mission interministérielle sur l’adaptation de la société française au vieillissement de sa population identifie les différents défis à relever. Les lieux de vie des personnes âgées (logement, quartier, ville) doivent être adaptés à leurs besoins.

Les bibliothèques du troisième lieu ? Enquête en Angleterre – 5 Long Eaton Library Les bibliothèques anglaises sont aussi des centres d’information. Toute personne peut appeler la bibliothèque pour lui demander n’importe quelle information, et ces questions ne se limitent pas au monde du livre. D’ailleurs, elles sont souvent peu de rapport avec lui, étant surtout des demandes utiles pour la vie de tous les jours.

Bertrand Calenge revient sur la notion de bibliothèque troisième lieu à travers un billet sur son blog Carnet de notes. Depuis le mémoire de Mathilde Servet sur le sujet en 2009, ce concept est devenu “une formule magique” et semble être la solution miracle pour redorer le blason des bibliothèques, aujourd’hui en perte de vitesse. D’une manière justifiée, Bertrand Calenge critique ouvertement ces nouvelles structures qui, d’après ses propres mots, ne sont pas un concept. by sathura713 Dec 9

Related:  learning centerLearning centerCELSA