background preloader

FABLABS

Facebook Twitter

Le b.a.-ba du dépôt de brevet expliqué par l’Ecole des chartes. Breveter une invention, un parcours du combattant ?

Le b.a.-ba du dépôt de brevet expliqué par l’Ecole des chartes

La vénérable Ecole nationale des chartes, qui forme d’habitude d’éminents historiens médiévistes et autres archivistes paléographes, se lance dans le décryptage du dépôt de brevets avec un tutoriel multimédia mis en ligne fin janvier. Protection des innovations, recherche d’antériorité, constitution du dossier… cette formation en 10 modules gratuite et en accès libre propose de guider étudiants, chercheurs et ingénieurs dans les méandres de la propriété industrielle pour comprendre comment déposer un brevet d’invention en bonne et due forme, un document technico-juridique particulièrement byzantin.

L’idée ? Développer une culture « brevet » dans le monde des chercheurs, pas toujours à l’aise dès qu’il s’agit de se confronter aux applications industrielles de leurs trouvailles : seuls 10 à 20 % de leurs dépôts donnent lieu à des transferts de technologie vers les entreprises. Le présentation du tutoriel: Marc Dusseiller, pionnier du biohack (1/2) Depuis dix ans, Marc Dusseiller a troqué son poste d’enseignant chercheur en interfaces bio-nano à l’école polytechnique fédérale de Zurich, en Suisse, pour un statut de biohacktiviste de la science ouverte, qu’on connaît sur le réseau comme dusjagr.

Marc Dusseiller, pionnier du biohack (1/2)

Il revient sur son parcours, depuis ses expériences de matériel ouvert en classe jusqu’à la fondation du réseau Hackteria avec le musicien Yashas Shetty en 2009, en passant par la création du lab Biotehna en Slovénie. Cet entretien a été réalisé lors d’Interactivos?’ 16 à Madrid le 2 juin 2016. Comment passe-t-on de la recherche en bio- et nanotechnologies à l’animation d’un réseau de biohackers et bioartistes? L’histoire d’Hackteria est arrivée à un moment de ma carrière où je pouvais faire se rejoindre deux de mes passions. Nous avons initié une communauté, la Société suisse d’art méchatronique, pour programmer, développer du matériel et construire nos propres synthétiseurs. Inspirés par Interactivos? Résultats de recherche makertour. MakerTour (5): le «faire» sans les discours! Il se passe des choses « Il se passe des choses. » Toute visite de l’Atelier des beaux boulons, fablab et hackerspace à Auxerre (Yonne), débute par ces mots.

MakerTour (5): le «faire» sans les discours!

Cette phrase qui n’a pas été choisie au hasard résume à elle seule l’esprit des lieux. Vous voulez comprendre ce qu’est un fablab, un hackerspace, un tiers-lieu ? Passez la porte et voyez ce qu’il s’y passe. Echangez avec les personnes présentes, partagez un moment et un café. A l’image de l’impression 3D et des hackathons, les graines d’une fablabmania sont déjà plantées. Monter des machines au Labsud Quel meilleur apprentissage pour comprendre un outil que de le monter soi-même ? Le noyau dur de hackers/makers de l’association transmet son savoir aux membres du fablab par des ateliers pour apprendre à monter sa propre machine. Art, pédagogie et documentation au LFO Après Montpellier, direction Marseille et le Lieu de fabrication ouvert (LFO). Ici, l’équipe conçoit et donne forme à de nombreux projets artistiques et pédagogiques.

Crée ton FabLab : jeu coopératif pour mieux comprendre les fab labs. Une équipe de 3 étudiantes en licence professionnelle des métiers de l’édition à l’IUT de La Roche-sur-Yon (Noémie Mouchet, Adeline Fraissange et Mélanie Magourou) ont conçu et réalisé le jeu à imprimer Crée ton FabLab pour faire découvrir les fab labs aux jeunes de 8-15 ans, notamment dans le cadre d’ateliers d’animation.

Crée ton FabLab : jeu coopératif pour mieux comprendre les fab labs

Pour ce projet innovant, le blog MEDIT moi un FabLab a été créé. Cet espace Web montre l’avancement de ce projet dans un but de partage (avec un contenu diffusé sous licence Creative Commons CC-BY-SA). Fiches et tutoriels viennent compléter ce blog. Jeu d’équipe en coopération pour créer un fab lab Le jeu Crée Ton FabLab (à partir de 8 ans, pour 2 à 8 joueurs), jeu de plateau coopératif à imprimer, est disponible depuis le 10 mars 2013 dans une version 1.0. Objectif du jeu « Les joueurs ont un objectif commun à atteindre : regrouper les éléments indispensables au bon fonctionnement d’un FabLab (matériel et réputation) et ce dans le temps imparti par le contexte.