background preloader

Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux

Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux
Professeur de psychiatrie, de psychologie mais également spécialiste en addiction, Michel Lejoyeux nous parle de cet attrait parfois extrême que nous avons pour les nouvelles technologies. Appelée par certains addiction au numérique ou pathologie mentale, qu’en est-il réellement et comment s’en prémunir ? Spécialiste des comportements, Michel Lejoyeux est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel. ARTE : On parle aujourd’hui de l’attrait poussé pour le numérique comme d’une addiction voire d’une pathologie dans certains cas. Quel est votre positionnement ? Je pense qu’il ne s’agit pas d’une addiction au sens où on l’entend quand on parle d’alcool ou de drogues. Quels sont les effets observables au niveau cognitif de l’addiction au numérique ? Même s’il faut rester prudent aujourd’hui avec cette notion d’addiction, on peut en revanche remarquer lors d’une IRM, une zone d’activation dans le centre cérébral du plaisir. La prévention sur l’addiction doit être globale.

http://future.arte.tv/fr/numerique-et-comportement-entretien-avec-michel-lejoyeux

Related:  Les comportements additifs liées à l'usage du numériqueLes comportements addictifs liés à l’usage du numériqueLa dépendance numériqueLes comportements addictifs liés à l’usage du numériqueLes comportements addictifs liés à l'usage du numérique

Tout savoir sur l'addiction au numérique Christine Mateus | | MAJ : L'addiction au numérique entre à la faculté avec le lancement d'un cours... en ligne. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Comment bien vivre avec Internet ? Tout savoir sur l'addiction au numérique Christine Mateus | | MAJ : L'addiction au numérique entre à la faculté avec le lancement d'un cours... en ligne. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Comment bien vivre avec Internet ?

Conduites addictives chez les adolescents – Une expertise collective de l’Inserm 06.02.2014 - Dossier Santé publique Télécharger la synthèse de l’expertise collective. En France, les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des évolutions de la réglementation visant à limiter l’accès des mineurs à ces produits et des campagnes de prévention répétées. ©Fotolia

addiction Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ». Processus de dépendance plus ou moins aliénante à des toxiques ou à des comportements. L’addiction est un processus par lequel un comportement humain permet d’accéder au plaisir immédiat tout en réduisant une sensation de malaise interne. Il s’accompagne d’une impossibilité à contrôler ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives. L'addiction au pays du "gaming" (2ème partie) Le directeur artistique d’une start-up coréenne spécialisée dans les jeux vidéo qu'on s'assimile à un vendeur de drogue; un homme, 32 ans, qui joue 10 heures par jour mais ne se voit pas comme accro; une industrie fleurissante face à des lois qui resserrent la consommation de jeux vidéo: voici quelques visages au pays du gaming, le Corée du sud. Par Margaux COUTURIER et Anissa HAMMADI Le webdocumentaire "Game overdose en Corée du Sud", de Margaux Couturier et Anissan Hammadi (cliquez pour le visionner).

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Addictions ou nouveaux usages ? Alcool, drogues, jeux vidéos, facebook… – Caen, 5 mars 2012 De plus en plus de parents sont inquiets sur les principes éducatifs à employer au vu des usages et comportements excessifs de leurs enfants. Médias et experts pointent du doigt ces parents démunis en les mettant en position de « mauvais parents » et en leur apportant de fausses réponses caricaturales. Le parent « suffisamment bon » peut-il encore exister et se réapproprier ses propres réponses dans tous ces discours « biens pensants » basés sur la morale et la bonne conduite ?

Stress numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[2] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples.

Bonjour, Cet article de Mr. Michel Lejoyeux est très enrichissant concernant l'addiction au numérique. Merci de l'avoir partagé. Crodialement by denoyelle_groupec_psy Mar 12

Bonjour, Cet article très intéressant énonce que l'addiction est un phénomène bien plus large que le sujet du numérique, et que la corrélation des deux faits restait à démontrer. Merci pour cet article de qualité. by gailhuns_groupee_psy Mar 2

Bonjour, J'ai trouvé cet article très intéressant dans la mesure où il explique globalement l'origine de l'addiction qui dépend de plusieurs facteurs relatifs au psychique de l'individu et de sa personnalité. Cela va m'aider notamment à synthétiser les idées relatives aux différentes addictions. Cordialement, by quantin_groupec_psy Feb 24

Bonjour, merci beaucoup pour cet article très instructif. Il m'a fait découvrir M. Lejoyeux que je ne connaissais pas. Je me suis abonné à tes collections et j'enrichis ma documentation perso en le copiant. by degras_groupe6_psy Feb 18

Dans cet entretien, ce professeur de psychiatrie et spécialiste des addictions, temporise l’addiction au numérique, étant selon lui une addiction moindre, par rapport à la drogue ou l’alcool par exemple. Il semblerait qu’il s’agisse plus d’un moment de « plaisir » et de « distraction » pour le cerveau, venant à être nocive (problème de concentration, perte de mémoire) si il y’a excès d’utilisation du numérique. D’ailleurs la jeunesse qui a évolué avec l’ère numérique est à l’aise et efficace. by martinez_groupe1_psy Mar 6

Emilie, Je me suis abonnée à tes collections et j'ai prélevé cet intéressant article pour le déposer dans les "pearltrees Tiers" de ma propre collection. A bientôt pour de nouveaux échanges ? Christine by chauvelier_groupe2_psy Feb 28

Related: