background preloader

HISTOIRE DES ARTS CINÉMATOGRAPHIQUES

HISTOIRE DES ARTS CINÉMATOGRAPHIQUES

http://www.educasources.education.fr/selection-detail-146535.html

Related:  HISTOIRE DU CINÉMAsources et ressources diversHistoire du cinémaRessources institutionnelles en HDALes arts du visuel

Histoire du cinéma Le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu Une des observation qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. Ressources et écrits sur l'image - Le documentaire • Le genre documentaire existe-t'il ?• La limite des genres • L'analogie comme "preuve" du réel ?• Reportages, magazines, documentaires• Quels termes utiliser ?

Repères chronologiques pour le cinéma ExpressionnismeAvec ses décors immenses, son atmosphère fantastique, Le cabinet du Docteur Caligari de Robert Wiene inaugure l’expressionnisme allemand. Avec Les Trois Lumières (1922) et Metropolis (1927), Fritz Lang sera l’un des plus brillants représentants de cette école. Cinéma parlantLe Chanteur de Jazz d’Alan Crosland est considéré comme le premier film parlant de l’Histoire du cinéma. Alors que le cinéma parlant est définitivement installé, Charlie Chaplin résiste. Informations : Histoire des Arts L'enseignement de l'histoire des arts est proposé (inclus dans les programmes) à tous les élèves de l'école primaire, du collège et du lycée (voies générale, technologique et professionnelle). C'est un enseignement fondé sur une approche pluridisciplinaire et transversale des oeuvres d'art. Ce dossier est réalisé en lien avec Corinne Boichon, Pierre Le Reun, Bruno-Jean Villard, formateurs du CEPEC intervenant dans les stages Histoire des Arts. Textes officiels

Clefs d’analyse - Musée du Louvre Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Arts & éducation>Clefs d'analyse Clefs d’analyse Conçues pour un usage en classe ou à la maison à destination des collégiens ou des lycéens, les animations de « Clefs d’analyse » confrontent des œuvres d’époques et de natures différentes autour d’une même notion et dégagent leurs significations par des démonstrations visuelles. Les indépendants du 1er siècle - Biographie de Emile COHL Emile COHL english version Emile COURTET (qui prit le pseudonyme d'Emile COHL vers l'âge de vingt ans) est né à Paris le 4 Janvier 1857 , Il ne commence à s'intéresser au cinéma qu'en 1907, année qui marqua le tournant de se vie et de sa carrière, pourtant déjà bien remplies.

La décomposition du mouvement Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants. En dissociant, en figeant, en analysant les poses successives de leurs modèles, les deux hommes peuvent capturer le détail des activités sportives ou des gestes de la vie courante. Par le biais de ces séquences rapprochées, ils obtiennent avec précision les images de ce qu’on ne peut percevoir à l’œil nu. En arrêtant le temps et le mouvement, ils réussissent à voir l’invisible.

Le cinématographe Lumière Contexte historique Les origines du cinéma La fascination constante des hommes pour les représentations animées a conduit de nombreux savants de l’époque moderne à concevoir des appareils permettant de projeter une succession d’images fixes. Ainsi, au XVIIIe siècle, les « optiques » des montreurs d’images ambulants, caisses à travers lesquelles le spectateur aperçoit des scènes lumineuses édifiantes, connurent un franc succès.

Le sacre de l'empereur Napoléon Ier : une œuvre clé Contexte historique Après le consulat à vie établi en 1802, le Conseil d’Etat, s’inspirant du mythe de Charlemagne, suggère en 1804 l’instauration du régime impérial. Une nouvelle constitution confie le gouvernement de la République à Napoléon Bonaparte, qui devient empereur héréditaire. Le sacre, dont l’organisation est confiée à Ségur, grand maître des cérémonies, assisté du premier chambellan, Rémusat, est prévu à Notre-Dame. Percier et Fontaine réalisent les décors, faisant de l’intérieur gothique un temple romain, tandis qu’Isabey prend en charge les habits et les poupées costumées destinées aux répétitions. Œuvres à la loupe - Musée du Louvre Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Arts & éducation>Oeuvres à la loupe

Frise 1 /// Généalogie du cinéma Au XIXe siècle, certains chercheurs tentent de donner l'illusion du mouvement en s'appuyant sur l'optique, d'autres perfectionnent la photographie pour mieux appréhender le réel. Associées à la projection en public, ces techniques rendent possible le cinéma, dont l'invention ne peut donc pas être attribuée à un seul homme. Sources :. Le Grand Art de la lumière et de l’ombre, archéologie du cinéma, Laurent Mannoni, Nathan Université, 1995.. Chronologie commentée de l’invention du cinéma, Vincent Pinel, 1992, hors-série de 1895, revue de l’association française de recherche sur l’histoire du cinéma..

Ressources et écrits sur l'image - Vidéos en ligne Télécharger si nécessaire le logiciel de lecture vidéo gratuit pour Mac et PC: QuickTime et/ou le lecteur flashplayer pour lire les fichiers swf et flv : Flashplayer Films, émissions, vidéos sur l'image, le cinéma... Web TV - Culture et éducation Web TV - Associatives et militantes... - partager Films, émissions, vidéos sur l'image, le cinéma...

Pionnier du cinéma Contexte historique L’invention du cinématographe Après les lanternes magiques, la chronophotographie et le Kinetoscope d’Edison, et dans la lignée des travaux de d’autres inventeurs, les frères Auguste et Louis Lumière, fils d’Antoine un industriel lyonnais ayant fait fortune dans la photographie (il a inventé les plaques « étiquettes bleues » et le procédé autochrome), mettent au point, au début de l’année 1895, une caméra réversible, c’est-à-dire capable d’enregistrer, de tirer et de projeter des images animées. Cet appareil utilise un magasin avec de la pellicule 35 mm (une bande celluloïd recouverte d’un support en nitrate de cellulose) de 17 m de longueur, soit un peu moins d’une minute de film.

Rouget de Lisle composant la Marseillaise Contexte historique Le 20 avril 1792, la France en révolution entre en guerre contre l’Europe des monarques coalisés. Quelques jours plus tard, le maire de Strasbourg, le baron de Dietrich, lors d’une soirée en compagnie de militaires qu’il avait coutume d’organiser, constate avec regret que la France révolutionnaire ne possède pas un hymne national capable de galvaniser ses soldats et les volontaires engagés afin de défendre la “ patrie en danger ”. Touché par la remarque du baron, le capitaine du génie Claude-Joseph Rouget de Lisle, poète et musicien à ses heures, compose dans la nuit du 25 au 26 avril les paroles et la musique du Chant de guerre pour l’armée du Rhin. Le chant est bientôt adopté par les fédérés marseillais qui en montant à Paris vont le populariser et l’imposer comme chant patriotique et révolutionnaire.

Related:  histoire des artsHistoire du cinémaArtsCNDP - CRDP - CDDP