background preloader

Decod'Art #6 : Claude Monet, Les Nymphéas

Decod'Art #6 : Claude Monet, Les Nymphéas

Monet Monet DADA n° 158 | Septembre 2010 isbn : 9782358800167 format : 210 x 240 mm | 52 pages Claude Monet (1840-1926) est souvent perçu comme le chef de file des impressionnistes. Mais il est aussi un grand jardinier, un peintre réaliste, un chasseur de fantômes, un voyageur infatigable et un étrange serial painter… Disponible Il était une fois l’impressionnisme ; Monet et les paysages de France ; la brume et le flou ; le jardin de Giverny ; focus sur les Nymphéas ; les peintures en série, de Monet à Warhol, Lichtenstein et Rothko. Sandrine Andrews, Léa Bages, Céline Delavaux, Laurence du Vignaux, Alexandra Favre, Catherine Gimonnet, Kiki, Olivier Morel, Éloi Rousseau, Marion Tigréat, Antoine Zirotti Pietari Posti

Decryptimages Décrire une œuvre - Le commentaire de tableau Outre toutes les questions précédemment abordées (titre, techniques, etc.), le commentaire de tableau envisage le plus souvent trois aspects essentiels, qui constituent les principales parties d’une peinture : la composition le dessin et le coloris En réalité, avant même d’étudier la composition, il faut prendre en compte les diverses contraintes au sein desquelles la composition va prendre place, qui sont plus ou moins favorables ou ingrates : le format de l’oeuvre (très grand, moyen, petit ?) Ces contraintes peuvent en fait être aussi bien subies que choisies par l’artiste qui, de toute façon,se doit en principe d’en tirer le meilleur parti possible. Les Nymphéas - Reflets verts Dans deux vastes salles elliptiques, sur 2 mètres de hauteur et près de 100 mètres linéaires, se déploie un paysage d'eau jalonné de nymphéas, de branches de saules, de reflets d'arbres et de nuages, " illusion d'un tout sans fin, d'une onde sans horizon et sans rivage " selon les termes mêmes de Monet. Manifestation tardive et longtemps jugée déroutante d'un impressionnisme auquel la monumentalité et l'absence de toute figure humaine confèrent une caractère abstrait, cette immense ensemble mural est la somme de toute une vie d'artiste. Poursuivi pendant douze ans, de 1914 à 1926, il puise dans l'univers familier de Monet : le " jardin d'eau " de sa propriété de Giverny, entouré d'arbres et orné de plantes aquatiques, devant lequel, trente ans durant, le peintre posa son chevalet pour en sonder les rythmes changeants. Sans solution de continuité, il évoque la marche des heures, depuis le Matin à l'est, jusqu'au Soleil couchant à l'ouest. © Musée de l’Orangerie - RMN

Les peintres du moyen-âge à nos jours XVIIeme siècle Adriaenssen (Alexander) Aelst (Willem van) Aikman (William) Allegrain (Etienne) Anraadt (Pieter van) Ansaldo (Andrea) Antolinez (Jose Claudio) Arellano (Christobal de) Arellano (Juan de) Arthois (Jacques d’) Asch (Pieter van) Asselyn (Jan) Assereto (Gioacchino) Ast (Balthasar van der) Avercamp (Barent) Avercamp (Hendrick) Baburen (Dirck van) Baciccio Backer (Jacob) Backhuysen (Ludolf) Bacon (Nathaniel) Badalocchio (Sisto) Baen (Jan de) Bailly (David) Balestra (Antonio) Barlow (Francis) Bary (Hendrik) Baschenis (Evaristo) Bassen (Bartholomeus van) Baugin (Lubin) Bazicaluva (Ercole) Beale (Mary) Beelt (Cornelis) Beerstraten (Jan) Bega (Cornelis) Begeyn (Abraham) Bellucci (Antonio) Berchem (Nicolaes) Berckheyde (Gerrit) Berckheyde (Job) Berghe (Christoffel van den) Bernini (Gianlorenzo) Bettera (Bartolomeo) Beyeren (Abraham van) Bijlert (Jan van) Bisschop (Cornelis) Blanchard (Jacques) Bloemen (Jan Frans van) Boeckhorst (Johann) Boel (Pieter) Bogdany (Jakob) Bol (Ferdinand) Borcht (Hendrik van der) Bosch (Pieter van den)

Visites des jardins - Reportages - Silence ça pousse Les beaux jardins de Claude Monet, composés pour satisfaire son insatiable envie de peindre, étaient peu à peu tombés à l’abandon après sa disparition. Et dans les années 70, Gérald Van Der Kamp, alors en charge du château de Versailles, initia la fondation Claude-Monet, afin de restaurer la maison et les jardins. Ces derniers demandèrent bien plus que cela, car, quasiment disparus, il a fallu les réinventer. Le clos normand s’exprime aujourd’hui pleinement sur deux périodes. Le printemps, durant lequel l’espace se structure en une juxtaposition de taches de couleurs. Durant quarante ans, le peintre s’est consacré à son jardin de Giverny. Voir la video

Les Nymphéas Le décor des Nymphéas du musée de l’Orangerie constitue l’aboutissement de la carrière de Claude Monet. Il l’a conçu comme un cycle de peintures, créé spécialement pour ce lieu choisi avec Georges Clemenceau en 1921. Malgré la donation à l’État français en 1922, l’artiste conserva les panneaux peints jusqu’à sa mort, les modifiant sans cesse. L’ensemble a été installé en 1927, selon ses directives : les toiles ont été collées sur les murs de deux salles ovales, éclairées par la lumière naturelle [ détail d ]. Un jardin d’eau En 1893, Monet fait aménager un étang à Giverny, conçu comme un tableau vivant où les couleurs et la lumière se reflètent au gré des saisons et des heures du jour [ image principale ]. Une plongée dans la peinture L’œuvre ne correspond à aucune représentation classique du paysage. Méditation Monet a soixante-quatorze ans quand il commence ce décor et son élaboration coïncide avec le début de la Première Guerre mondiale.

Art Abstrait Ce dossier s’inscrit dans une série: "Un mouvement, une période", qui sera régulièrement augmentée dans cette partie du site. Réalisés autour d’une sélection d’œuvres des principaux mouvements ou tendances représentés dans les collections du Musée national d’art moderne, ces dossiers s’adressent à tous ceux (enseignants ou responsables de groupe en particulier) qui souhaitent préparer leur visite au Musée. Leur objectif pédagogique est de faciliter l’approche et la compréhension de la création du 20e siècle. Ils ne constituent pas un cours mais proposent des points de repères et une base de travail. A chaque enseignant d’évaluer ses besoins et d’utiliser ce qui lui est nécessaire selon le niveau de sa classe. Au cours de la deuxième décennie du vingtième siècle, un tournant radical et déterminant s’opère en peinture, l’invention de l’abstraction. Vassily Kandinsky Moscou, 1866 – Neuilly-sur-Seine, 1944 Sans titre (Aquarelle), 1910? Mit dem schwarzen Bogen (Avec l’arc noir), 1912

jardin - Musée des impressionnismes Giverny Musée virtuel - Reproduction de tableaux - Copies de peintures à l'huile peinte à la main Paysage naturel, paysage urbain, de la ligne à l’espace Pratiques artistiques et histoire des arts-français / cycle 3 Par Christine Gettliffe, professeure agrégée en arts plastiques Point de vue et jeux d’emboîtements DOC A Beatus de Liebana, « Babylone et le serpent », Commentaire de l’Apocalypse, v. 950. DOC B Giotto di Bondone, fresques de la vie de saint François, Les Démons chassés d’Arezzo, v. 1295. La ligne à l’œuvre DOC C Paul Klee, Lieu d’élection, 1927. DOC D Friedensreich Hundertwasser, La Fin de la Grèce, 1963. DOC E Vieira da Silva, La Ville suspendue, 1952 La nature mise en scène DOC F Paul Cézanne, La Montagne Sainte-Victoire (détail), 1904-1906. DOC G Félix Vallotton, Paysage vaudois, Romanel, 1900. DOC H Pieter Bruegel, Le Retour des chasseurs, 1565. DOC I Jean Dubuffet, Paysage blond, 1952. Point de vue et jeux d’emboîtements Doc B • La ville de Giotto (1267-1337) est une ville pictogramme, une enceinte crénelée surmontée de quelques bâtiments et de tours serrées comme dans une boîte qui produit un effet de « maison de poupée ».

Anagramme Expert : anagramme en ligne. Trouvez toutes les anagramme de mots, de nom et prénom ou de phrase.

Related: