background preloader

Devenez incollable sur le pistage

Devenez incollable sur le pistage
Chaque fois que nous nous connectons, nous laissons derrière nous des traces de notre activité. Elles sont parfois appelées nos « empreintes numériques » pour une bonne raison : car le pistage consiste en quelque sorte à suivre nos pas. Cependant, nos empreintes numériques révèlent bien plus que les endroits que nous avons visités. Elles révèlent tout, de nos préférences à nos identités. Le pistage en action Imaginons une journée en ligne classique : vous commencez par consulter vos messages électroniques, vous partagez peut-être un article amusant que vous venez de lire. Cela ne représente que quelques sites mais ce que vous ne voyez pas, c’est qu’il y a bien plus de « tiers » (comprenez des entreprises qui ne sont pas liées aux sites que vous visitez) qui consultent et enregistrent tout ce que vous faites.

https://www.mozilla.org/fr/teach/smarton/tracking/

Related:  INFORMATIQUE: Logiciels alternatifs, conseils...EDUCATION AUX OUTILS NUMERIQUESTraces numériquesPrendre conscience des traces laissées sur Internetecartan

Comment réduire l’empreinte environnementale du web Par Frédéric Bordage - 04/06/2015 Dans un précédent article, nous avons vu que l’empreinte annuelle moyenne d’un internaute est de l’ordre de : 350 kWh d’électricité ; 200 kg de gaz à effet de serre ; 3 000 litres d’eau. Les équipements des internautes et les objets connectés concentrent les impacts associés à la fabrication (scope 3) : épuisement des ressources naturelles non renouvelables, impacts environnementaux et sanitaires associés à l’extraction des minerais et à la fabrication des composants électroniques, changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre sont également réparties entre fabrication (48 %) et utilisation (52 %). En revanche, la consommation électrique (68 %) et d’eau (84 %) est prépondérante sur la phase d’utilisation.

Les fiches et infographies Internet Attitudes - Comprendre et utiliser Internet Mis à jour le 24/08/17 par Jean-Christophe Olivier Le nouveau kit Internet Attitudes mis à jour en Aout 2017 est disponible en téléchargement ci-dessous, il se compose de 10 fiches et de 3 infographies à destination des lycéens, parents et formateurs pour apprendre à utiliser Internet et les outils numériques de manière raisonnée, en toute sécurité. Télécharger le kit Internet Attitudes nouvelle version 08 2017 (fiches A4 livret A5)

Smartphone : vous êtes suivi à la trace ! – DocTICE Séquence réalisée dans le cadre du #MoocDocTice EMI Présentation de l’action : Les smartphones sont de plus en plus utilisés aujourd’hui dans notre quotidien. Nous ne sommes pas toujours conscients qu’ils contiennent de nombreuses informations sur nos comportements, nos goûts… Comment sécuriser toutes ces données ? Cette séquence pédagogique sur les smartphones s’inscrit dans cette optique et permet de développer un comportement responsable envers leur utilisation. Apprendre avec le Jeu Numérique Nés après la Seconde Guerre mondiale dans les campus universitaires américains, les jeux vidéo forment aujourd’hui la première industrie culturelle mondiale. Apanage des pays développés dans les années 1980 et des garçons des classes moyennes, le jeu vidéo s’est « démocratisé » à l’échelle mondiale. Il est aujourd’hui pratiqué en tous lieux, par les hommes et les femmes, de tous âges et de toutes catégories sociales et professionnelles.

documentation - le document de collecte et la culture numérique En préambule à la question de la pédagogie et de l'enseignement, il faut prendre en compte la totale mutation du statut du document numérique que décrit très bien Bruno Latour : "Tout se passe comme si l’on avait dérelié les ouvrages, découpé les revues en articles distincts dont chacun circule à part, puis libéré chaque document cité pour le renvoyer à d’autres documents dont la nature, la dimension, la circulation, le commentaire, obéissent à des règles d’usage, à des habitudes de lecture, à des droits d’accès, à des business plans totalement différents... On partait de documents, voilà qu’on se trouve devant des « paysages de données » [Latour, 2011]. A cette mutation du document fait écho le développement de nouvelles pratiques informationnelles liées à l'environnement de lecture numérique et caractérisées selon Alexandre Serres par deux traits principaux :

50 alternatives pour remplacer tous les produits Google Source : linuxmanua.wordpress.com Google, c’était bien avant. C’est maintenant devenu un cancer. Bruno Devauchelle : Former les enseignants au numérique ? Faut-il former encore les enseignants ? L'exemple de près de quarante années de formation à l'informatique, aux TIC, TUIC et autre numérique, pédagogique ou non, peut laisser le formateur désespéré. Plan après plan, circulaire après circulaire, projet après projet, on peut se demander pourquoi tant d'argent est mis dans la formation pour des résultats aussi "modestes". Citons le questionnement de Peraya, Viens et Karsenty en 2002 : "il serait intéressant de chercher à mieux comprendre l’apport de divers facteurs individuels, organisationnels, institutionnels ou sociétaux dans l’intégration pédagogique des TIC à la pratique éducative des nouveaux enseignants." (1). S'il faut interroger la formation, ses modalités et ses pratiques, il faut aussi questionner plus globalement le contexte dans lequel se développe le numérique au sein duquel la problématique de formation se pose. Apprentissage technique / Apprentissage conceptuel

Droit à l'oubli : Google met en place une nouvelle méthode de déréférencement Google vient de mettre en place son nouveau système de droit à l’oubli (aussi connu sous le nom de droit au déréférencement) afin de se conformer à la volonté de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) et de la CJUE (Cour de Justice de l’Union européenne). Les résultats déréférencés n’apparaitront plus sur les versions non européennes du moteur de recherche si l’utilisateur est localisé en Europe. Un fonctionnement encore imparfait.

Traces numériques Cet article à été initialement diffusé dans le numéro de mai du journal Epicure (version collège en page 15 et version lycée en page 17) Commander en ligne, renseigner un formulaire, publier des photos, partager son opinion sur un film, effectuer une recherche : toute activité sur le web crée des traces. Les informations ainsi collectées sont conservées et analysées. Mais par qui, dans quel but et que deviennent-elles ?

Projet d'écriture collaborative - Lycée pro_Documentation Voici un témoignage du lycée des métiers Gustave Eiffel d’Ermont : Après une première expérience positive d’écriture collective sur TNI autour de la biographie de Camille Claudel, une professeure de Lettres-Histoire et la professeure documentaliste du Lycée des métiers Gustave Eiffel (Ermont) ont décidé de voir « plus grand » : faire écrire aux 24 élèves de la classe de 1SEN une lettre ouverte à l’Onu pour dénoncer le travail forcé des enfants au xxie siècle, à l’aide de l’outil d’écriture collaborative en ligne Edupad puis du TNI… pour une écriture à huit puis vingt-quatre puis quarante-huit mains ! En amont, les élèves se sont informés sur l’esclavage moderne à travers une étude de documents en EMC, complétée par la lecture du roman Iqbal, un enfant contre l’esclavage de Francesco D’Adamo. édupad élèves La rédaction s’est déroulée en trois étapes : Le documents ci-dessous contiennent deux des lettres rédigées par les élèves :

Related:  numérique