background preloader

UN LABORATOIRE POUR TRANSFORMER LES POLITIQUES PUBLIQUES

UN LABORATOIRE POUR TRANSFORMER LES POLITIQUES PUBLIQUES

http://www.la27eregion.fr/en/

Related:  Innovation en bibliothèque : sociale, territoriale et technologiEngagementpratiques participatives en bibliotheques publiquesDesign politique publiqueÀ trier

Sophie Wahnich : «La Révolution n’est pas un mythe, c’est une histoire vécue» Longtemps délaissée, parfois même faisant figure de repoussoir dans des discours politiques qui ne pointent que sa violence, la révolution peuple à nouveau l’imaginaire des artistes. A défaut de remplir la rue. Pourquoi la révolte qu’on prédit sans cesse («cette fois c’est sûr, ça va péter…») n’arrive jamais ? Faut-il, d’ailleurs, la souhaiter ? Sophie Wahnich, historienne des émotions et spécialiste de la Révolution française, qui a participé à nombre de ces projets théâtraux, décrypte l’actualité de l’insurrection (1). Usagers et bibliothécaires : concurrence ou co-création Le monde change autour des bibliothèques Dans le monde de la rareté, les bibliothèques étaient à l’aise car elles proposaient un accès économique et intelligible à une collection assez large. Elles étaient d’autant plus légitimes qu’elles faisaient un tri, donnant ainsi un label à ce qui était censé convenir à l’honnête homme du xxe siècle.

Ministère de la Décentralisation, de la Réforme de l'État et de la Fonction publique Le programme "Futurs Publics" a pour objectif d'expérimenter et de tester de nouvelles solutions pour répondre aux défis des services publics. Piloté par le Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP), il a été lancé il y a six mois. Quatre chantiers ont déjà été engagés. Le lancement du programme "Futurs Publics" a été annoncé par Marylise Lebranchu en novembre 2013, à l'occasion de la journée "connexions innovantes". La littérature à la télévision : Yétili, une émission pour enfants relève le défi Nina, Léon et Yétili Des personnages imaginaires pour guider les jeunes téléspectateurs dans des univers imaginaires. Le tout dans un décor de librairie, baptisée Au Yéti qui lit, pour familiariser les enfants avec ces espaces. L’idée de Séverine Gégauff-Lebrun, créatrice de l’émission, ne manque pas d’enthousiasmer. D’abord, parce qu’une pareille émission manquait dans le PAF.

Les ingénieurs pédagogiques, défricheurs de l’enseignement à l’ère numérique Désormais présents dans la plupart des établissements, ils doivent concevoir et réaliser des modules de formation, et aider les enseignants à développer leurs compétences. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Claude Lewandowski Essor des MOOC, boom du multimédia et de l’enseignement à distance, nouvelles méthodes de formation… Avec le renouveau de la pédagogie dans l’enseignement supérieur, le métier d’ingénieur pédagogique connaît un développement rapide. « Dans les pays anglo-saxons, la profession existe depuis longtemps, indique Stéphanie Conrad, en poste à l’Institut de pédagogie avancée (IPA) de l’Ecole supérieure des sciences commerciales d’Angers (Essca). Mais l’irruption des nouvelles technologies dans l’éducation a favorisé son expansion récente en France. »

« Emmerder tous ceux qui vous emmerdent ! » — Miguel Benasayag Précision : comme pour le précédent entretien (que vous pouvez retrouver ici), la forme que j’ai privilégiée est une alternance de passages sans questions et de bouts de conversations, auxquels j’ai intriqué des citations de ses bouquins en sauts de coq-à-l’âne. La plupart des gens écrasent l’intentionnalité et la puissance de l’enfant… Et ils l’écrasent sur des raisons à la con ! Parmi les plus courantes, tout ce qui est prestance, pouvoir et maîtrise. En travaillant depuis des années en pédopsychiatrie, je n’idéalise absolument pas l’enfant.

Les bibliothèques participatives restent à inventer ! Patrick Bazin lors au Salon du livre de l’année dernière avait fait une remarque très juste en affirmant qu’un des principaux défis de l’avenir pour les bibliothèque est la participation des usagers. Attention je ne parle pas de participation au sens des commentaires ou des tags dans l’OPAC mais d’une participation proche du sens que lui donne le concept controversé de « démocratie participative » : La démocratie participative est un modèle politique alternatif. Il recouvre des concepts permettant d’accroître l’implication et la participation des citoyens dans le débat public et la prise de décisions politiques qui s’en suit. Du rôle du design dans les politiques publiques Co-conception, créativité, bottom-up, les politiques publiques ont beaucoup à apprendre du design. Synthèse. Publié en avril 2010 à la Documentation Française, le Design des politiques publiques est la première édition de la 27ème région, « laboratoire de transformation publique ». Issus du milieu du design, les acteurs de cette structure se proposent de réviser la conception de projets à caractère public à travers des méthodes liées au design. Comment cette discipline que l’on range habituellement dans le monde de la forme et de l’image peut-elle intervenir dans le débat public ? N’est-ce qu’une question de relooking ou y aurait–il réellement un design de politiques ?

Faire « voir autrement », ou l’art d’influencer grâce à la technique du recadrage – Coach Éloquence Magazine Partagez Tweet Email En matière de stratégie d’influence, il est fondamental de travailler sur le contrôle du contexte et la redéfinition situationnelle. Formation des cadres : comment l’innovation pédagogique influence le management des entreprises Longtemps l’enseignement supérieur était orienté vers la transmission de connaissances dites académiques. Le savoir était dispensé grâce à une communication essentiellement descendante. Le conformisme était de rigueur et peu importait que le message soit compris, pourvu qu’il soit délivré. Désormais, certains établissements innovent, laissant plus de place à la notion d’apprentissage par l’expérience et à l’auto-formation. L’alternance comme alternative La plupart des établissements d’enseignement supérieur proposent d’ailleurs des formations en alternance.

« J’ai boucop d’histoire dans mon corps à dire » Propos recueillis par Clémence Durand et Ferdinand Cazalis Qu’est-ce que les migrant-e-s extra-occidentalisé-e-s nous apprennent en arrivant en Europe de l’Ouest ? Cette question n’est presque jamais posée, selon le philosophe Jérémie Piolat. L’auteur du Portrait du colonialiste, L’effet boomerang de sa violence et de ses destructions (éd. La découverte, coll. Les empêcheurs de penser en rond, 2011) a travaillé avec des associations liées à l’alphabétisation des migrant-e-s.

Related: