background preloader

Comprendre les nouvelles formes de citoyenneté à l’heure du numérique

Comprendre les nouvelles formes de citoyenneté à l’heure du numérique
Par Hubert Guillaud le 12/09/12 | 8 commentaires | 6,445 lectures | Impression Nous vous faisions part, la semaine dernière, des bons conseils d’Ethan Zuckerman pour utiliser intelligemment le financement participatif pour mener à bien des projets citoyens… Le chercheur, directeur du Centre des médias civiques du MIT, a récemment complété son propos à l’occasion d’une conférence donnée à l’université Flinders à Adélaïde en Australie qu’il a retranscrite sur son blog (vidéo). Pour lui, l’expérience de financement participatif de Jase Wilson qu’il évoquait (le développeur Jase Wilson a lancé une collecte de dons sur l’internet pour financer une ligne de tramway à Kansas City, un projet que la ville venait d’abandonner faute de financement) est un exemple de la façon dont les “natifs” d’internet utilisent l’internet pour exercer leur citoyenneté, et s’engager via de nouvelles formes d’outils dans la vie civique. Ethan Zuckerman voit à la fois le potentiel et le risque de ces expériences.

http://www.internetactu.net/2012/09/12/comprendre-les-nouvelles-formes-de-citoyennete-a-lheure-du-numerique/

Related:  e-participation

Cinq expériences de démocratie 2.0 Les réseaux sociaux, médias en ligne, blogs redonnent-ils du pouvoir aux citoyens ? Le Forum mondial de la démocratie, cette semaine à Strasbourg, examine des initiatives à l'oeuvre sur tous les continents. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Sophie Novel (journaliste ) Du 23 au 27 novembre, à Strasbourg, les participants au Forum mondial pour la démocratie examineront des initiatives de démocratie participative à l'oeuvre sur tous les continents. Birgitta Jonsdottir : « L’Islande peut être le laboratoire de la démocratie » Birgitta Jónsdóttir en 2011, devant le parlement islandais (Halldor Kolbeins/AFP/Getty Images) (De Reykjavik) Chômage en baisse rapide, croissance qui accélère... L’Islande se remet plutôt bien de la crise financière qui l’a mise à terre en 2008 : ses trois banques s’étaient effondrées, la couronne avait plongé, le PIB avait chuté de plus de 10% pendant deux ans. Les Islandais ont vite repris leur destin en main, forçant la chute du gouvernement (dominé par la droite), élisant un gouvernement de centre-gauche et mettant sur les rails un nouveau texte constitutionnel, selon un processus original. Le 20 octobre, ils sont invités à voter sur certains points clés de cette réforme constitutionnelle. Derrière plusieurs des récentes initiatives démocratiques islandaises, on retrouve une femme hors du commun : Birgitta Jonsdottir, 45 ans, se définit comme une « anarchiste pratique », « poéticienne plus que politicienne ».

Le livre du futur nous en mettra plein les yeux. Motherboard.vice.com Les Éditions at Play veulent réinventer le format du livre numérique. Image : Visual Editions Dans un futur proche, l’expérience de lecture pourrait faire intervenir des sensations que nous avons habituellement devant un film ou un jeu vidéo. Une multi Boîte à Outils (multiBào). Multibao.org. Bienvenue sur multiBàO, une technologie collaborative vous permettant de pleinement mutualiser et valoriser vos ressources sur le comment faire ensemble et la gestion de projet. actuelle: 0.6Une présentation toujours à jour de multiBàO sur mon site, c'est iciQu'elles sont les prochaines étapes du projet? Le tableau de suivi toujours à jour c'est par ici C'est pour qui? Pour les animateurs de réseaux, formateurs, animateurs d'événements participatifs, collectifs, membres d'équipes, médiateurs numériques, bibliothécaires, collectifs, publiant de la documentation sur le "comment faire ensemble" ou la "gestion de projet"

Horizon 2020 : nouvelle stratégie numérique de la Francophonie Une nouvelle stratégie numérique francophone a été adoptée lors du XIVe Sommet de la Francophonie à Kinshasa. Précurseur dans la coopération multilatérale numérique depuis plus de 15 ans, la Francophonie a initié ses actions dans ce secteur avec la Déclaration du Sommet de Cotonou en 1995, concrétisée par le plan d’action de Montréal en 1997. Ce plan a permis le financement de plus de 200 projets de création de contenus et le transfert de compétences à travers la mise à disposition de formateurs dans les technologies numériques avancées pour accompagner la mise en œuvre des stratégies nationales et régionales dans les pays francophones. Elle a aussi permis de soutenir l’émergence des institutions africaines spécialisées notamment dans la gestion des ressources internet critiques, comme le registre régional AFRINIC qui alloue les adresses internet au continent africain.

Entre les « lol-collectivités 2.0 », et les « requêtes citoyennes », une articulation à penser Lire, un peu ; rire, beaucoup ; avaler des messages promotionnels, passionnément ; contribuer, pas du tout. C’est, en un mot, la philosophie des collectivités françaises sur le web social… Car qu’apprend-on en consultant les comptes Facebook et Twitter des collectivités ? Qu’un musée vient d’ouvrir, que le maire sera présent sur tel média demain, qu’une opération cinéma en plein air est organisée, etc.

Le gouvernement 2.0 débarque en France. LiberTIC. Que l’Europe ait décidé à l’unanimité, à Manchester, la Haye, Lisbonne ou dans son programme i2010 d’être le référent mondial en matière de démocratie est un engagement que nous soutenons avec enthousiasme. Que les plans européens et surtout français en matière de démocratie soient moins ambitieux que les plans anglais – Smarter government, etats-uniens Open Government Directive, ou australiens Engage et que le terme de gouvernement 2.0 n’existe pas encore dans les pages françaises de Wikipedia est un constat qui génère beaucoup moins d’enthousiasme. Qu’est ce que le gouvernement 2.0 ?

Comment le numérique peut associer les citoyens aux décisions budgétaires ? – BudgetParticipatif.info « Ras-le-bol fiscal », absence de dégressivité des impôts locaux, baisse des dotations globales de fonctionnement, le débat médiatique en France sur les enjeux budgétaires s’est beaucoup focalisé en 2015 sur les recettes. Mais d’autres nouveautés apparaissent avec la nouvelle vague des budgets participatifs en France. Sur les enjeux d’information mais aussi sur la participation aux choix budgétaires, un aperçu de ce que permet en 2016 le numérique. Cycle "Concertation et numérique" à Marseille-Intervention de Gilles Pradeau-22 mars 2016 from Institut de la concertation on Vimeo. 1.

Connaissance et praxis des réseaux comme projet politique Le monde contemporain a enregistré des évolutions d’une telle force qu’elles tendent souvent à produire un sentiment d’impuissance lorsqu’il s’agit d’essayer d’en maîtriser les effets problématiques. Il n’est pas honteux d’avouer avoir du mal à comprendre ce monde, de reconnaître l’impression d’avoir en face de soi de telles puissances qu’on tend à perdre l’espoir de les faire bouger. Que faire alors si on ne veut pas être condamné à la démission et à l’observation passive ? Chercher à construire de nouvelles capacités bien sûr, des capacités plus adaptées. Et pour cela, il peut y avoir des outils disponibles, sans qu’on pense forcément à utiliser. C’est le cas de l’analyse des réseaux, telle qu’on a pu notamment la voir se développer dans le champ des sciences sociales.

Se former à l'e-démocratie locale L'association Villes internet vient de mettre en place avec le Greta un programme de formations, sous forme de modules, à destination des maires, élus, conseillers généraux, conseillers régionaux et élus des Etablissements publics de coopération intercommunale. Son objectif : les accompagner dans leur appropriation des enjeux et des outils de l'Internet citoyen public et local. Alors que les collectivités territoriales commencent à mettre en place des espaces de dialogue citoyen à travers des plates-formes participatives sur internet, comme en rend compte une récente étude de la société de conseil Useo (Dialogue citoyen), cette formation propose justement deux modules liés à la question de la démocratie locale sur internet. Le premier, Quelle démocratie locale avec les TIC, permet de découvrir les opportunités d'internet pour la démocratie locale et l'expression citoyenne.

Internet et politique : un entretien avec le sociologue Dominique Cardon Dominique Cardon : Pourquoi l’internet n’a-t-il pas changé la politique ? On ne présente plus Dominique Cardon, sociologue au laboratoire des usages SENSE d’Orange Labs. Il publie au Seuil, dans la collection “la République des Idées”, un petit livre synthétique, stimulant, lucide et informé sur La Démocratie internet. La révolution tunisienne n’est pas une révolution Internet par Christophe Deshayes , le 24/01/2011 Christophe Deshayes a écrit en collaboration avec Michel Berry "Les Révolutionnaires du numérique" publié aux éditions Autrement (mars 2010). Il est conférencier d’entreprise sur les Technologies de l’Information et de Communication. En 1989, Christophe Deshayes crée Documental, l’observatoire "im-pertinent" des TIC. L’actuelle révolution que mènent les Tunisiens impressionne le monde entier.

Vouloir un web coopératif Par Daniel Kaplan le 27/06/08 | 17 commentaires | 17,522 lectures | Impression En 2006, Time Magazine nous nommait, nous tous, “personnes de l’année“. L’explosion des blogs, des plates-formes de partage d’images, des réseaux sociaux, donnait le sentiment d’une prise d’assaut de l’univers médiatique par son propre public.

Related: