background preloader

Notre site, ressources.EMF

Notre site, ressources.EMF

L'@telier - Ressources pédagogiques en ligne Il importe que les jeunes élèves se familiarisent avec les nombres, de même qu’avec les systèmes et les opérations numériques. Il faut aussi les amener à comprendre tout l’univers des rapports de grandeur et de proportionnalité, ou encore le rôle de certains nombres particuliers, tels que cinq et dix, et les relations entre les nombres et les quantités ou volumes des objets et choses de la vie courante. La géométrie et le sens de l’espace, tout comme la numération et le sens du nombre, constituent un domaine fondamental en mathématiques. En effet, c’est le domaine dans lequel les élèves acquièrent un raisonnement spatial complexe qui leur permettra de résoudre des problèmes dans tous les autres domaines des mathématiques et dans de nombreuses situations de la vie courante, que ce soit à l’école, à la maison, au jeu ou ailleurs. La géométrie permet aussi aux élèves de développer leur habileté à présenter une justification et un raisonnement mathématiques cohérents. Les élèves ont besoin :

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride | Jeff T@vernier Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école. Crédit photo : mbeo WordPress:

Piqûres de rappel J'ai compris En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, lesquels vous apportent des services et la meilleure expérience possible. Plus d'informations Cookie Consent plugin for the EU cookie law Piqûres de rappel Vous êtes ici : Lettres > Piqûres de rappel Les piqûres de rappel sont de petits cours simplifiés permettant de se rafraîchir rapidement la mémoire. Ils trouvent généralement leur origine dans une remarque faite en classe ou lors de la correction d'une copie. Si vous désirez que je traite un problème particulier de grammaire ou d'orthographe, envoyez-moi un mail. Partager

CSC | Webémissions pour les Éducatrices et les Éducateurs - Literacy and Numeracy Secretariat Webémission : Le 12 novembre 2009 Qu'est-ce que l'enquête collaborative pour l'apprentissage des mathématiques? Il s'agit d'une recherche qui vise à accroître la capacité en numératie de la maternelle à la 6e année et dans laquelle on privilégie le coenseignement. Quels sont les objectifs de l'enquête? Le premier objectif consiste à développer la capacité régionale et le leadership en numératie. Le second objectif consiste à examiner et à raffiner le modèle d'apprentissage professionnel déjà en place et la mise en œuvre du modèle en lien avec l'engagement des divers apprenantes et apprenants au sein de la communauté d'apprentissage (par exemple les élèves, le personnel enseignant, les directions d'école et les leaders en numératie), et ce, tant au niveau des communautés d'apprentissage professionnel d'une école qu'au niveau des réseaux d'apprentissage professionnel élargis. Quels sont les buts de l'enquête? Quelle est la vue d'ensemble de l'enquête? Dans un premier temps : Partager :

Un prolongement de la ZPD : la notion d’étayage chez J. Bruner. Un prolongement de la ZPD : la notion d’étayage chez J. Bruner. La notion d’étayage au sens brunérien est directement tributaire de la signification de la ZPD vygotskienne. Bruner établit lui-même sa filiation théorique avec Vygotski : « c’est son oeuvre qui m’a très tôt convaincu qu’il est impossible de concevoir le développement humain comme autre chose qu’un processus d’assistance, de collaboration entre enfant et adulte, l’adulte agissant comme médiateur de la culture. »1 La théorisation précise de cette collaboration – et donc, à l’horizon, de la transmission culturelle- amène Bruner à adopter une position similaire à celle de Vygotski en ce qui concerne le langage. Il ne s’agit pas d’étudier le langage pour lui-même mais d’étudier son acquisition par l’enfant au travers d’interactions avec l’adulte. Or, les règles d’usage du langage ne recouvrent pas les règles de grammaire d’une langue : « La seule manière d’apprendre l’usage du langage c’est de l’utiliser pour communiquer. 1 J.

Exercices Evaluez vos compétences méthodologiques grâce à cette série d’exercices. Alors que les QCM vous permettent de vérifier vos connaissances disciplinaires cette série d’exercices est choisie pour évaluer un champ de capacités fréquemment sollicitées au concours. En français quatre exercices doivent vous permettre de vous situer par rapport à la première partie de l’épreuve à savoir l’analyse, la synthèse ou le commentaire liés à une question relative à un texte ou à un ensemble de textes littéraires ou documentaires. Pour ce qui est de la deuxième partie de l’épreuve(orthographe, grammaire, lexique), servez-vous des QCM pour évaluer votre maîtrise de la langue. En histoire, géographie, instruction civique l’objectif des cinq exercices est d’offrir un entraînement aux principaux types de documents utilisés au sein de ces trois disciplines et d’évaluer vos compétences méthodologiques.

Accueil - Forum2013 Véronique Ribeira s'est déplacée à Nantes pour présenter le travail mené avec son collègue Philippe Guillem en région bordelaise. Ils se sont prêtés au jeu des questions-réponses en tandem, tout comme ils pratiquent leur classe au quotidien... Pour Véronique l'enseignement est une bifurcation après une première vie professionnelle, elle enseigne depuis 12 ans, 7 ans passés en maternelle. Philippe lui a une plus longue carrière : il est enseignant en maternelle depuis bientôt 30 ans et Maître Formateur (en musique ), il dit avoir toujours essayé intégrer les nouvelles technologies dans sa pédagogie. Cette veille technologique l'a conduit aujourd'hui à s’intéresser aux réseaux sociaux et de façon plus générale à chercher sur internet des modèles de communication et de voir comment il était possible de les intégrer à une pratique de classe ou de formation. C'est Philippe qui de par ses tâtonnements numériques a initié le projet : Mais innover ce sont aussi des difficultés à contourner …

30 COMPETENCES Jean-Pierre Astolfi s’inscrit dans le courant de la professionnalisation du métier d’enseignant. Pour montrer les évolutions en cours, il analyse les mots employés dans la profession. Or, on n’arrive pas à stabiliser un vocabulaire spécialisé autour des enseignants. Certes, en créant un vocabulaire spécialisé, on risque de créer un jargon et, en conséquence, de faire de la rétention d'informations, mais il est nécessaire d'employer des mots dont le sens est stabilisé car le vocabulaire courant n'est pas assez précis et oblige à recourir constamment aux périphrases. JP Astolfi a proposé deux séries de 10 mots, d’un côté les mots courants pour définir les apprentissages, de l’autre, les mots du jargon des sciences de l'éducation. 1- Transmission/Construction La transmission Ce mot renvoie à un modèle rustique de la communication où les élèves sont dans l'écoute, l'accueil, l'effectuation docile, même si l'enseignant leur demande de "participer". La construction 2- Instruction/Formation

tuteur à distance Que fait le tuteur à distance ? Question à laquelle le consultant-formateur Jacques Rodet tente de répondre dans le sixième numéro de Tutorales, la revue de la communautés de pratiques des tuteurs à distance (t@d), qui vient de paraître. Partant du fait que dans nombre de pays, la profession de tuteur à distance n'est pas officiellement reconnue, même si elle existe dans la pratique, J. Rodet interroge l'identité du tuteur de trois points de vue différents, celui de l'institution, celui de l'apprenant et celui du tuteur lui-même à travers trois processus, pouvoir, vouloir et savoir. Pouvoir, savoir et vouloir L'institution (employeur) dote le tuteur d'un pouvoir d'intervention. « Plus l'institution précise le statut du tuteur, plus elle l'investit d'un "pouvoir" identifié et favorise l'émergence de son identité professionnelle ». Quant au tuteur, il doit posséder un "savoir" en relation avec la fonction qu'il assume. Tutorales n°6 Sommaire Télécharger : Tutorales n°6 (.pdf)

APPEx : Association Pour la Pédagogie Explicite Les ceintures de compétences C’est dans les tuyaux depuis un moment, et c’est la suite logique de l’évolution de mon système d’évaluation autogérée : aujourd’hui je vous parle de ceintures de compétences. Le bilan de ce qui a déjà été fait Pour commencer remettons en contexte le pourquoi de ce système. La vocation première de mes plans de travail c’est (je vous le donne en 1000) la différenciation. Je pars du principe que tous les enfants avancent à des rythmes différents. Les plans de travail permettaient de gérer cette hétérogénéité sur les périodes. – Les ajustements des PDT ordinaires et la création de parcours spécifiques sont très chronophages D’où la nécessité d’un référentiel commun à tous. Et quitte à créer un référentiel commun, autant le faire sur les 2 ans que je garde mes élèves. Ce dispositif, il est emprunté à la pédagogie institutionnelle. Le principe c’est de prendre l’élève là où il en est et d’avancer un pas après l’autre. Alors, concrètement, ça marche comment ? Et au quotidien ? Les objectifs :

Le référentiel de compétences des enseignants au BO du 25 juillet 2013 La liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier est publiée au Bulletin officiel du 25 juillet 2013. Ce référentiel de compétences a plusieurs objectifs : affirmer que tous les personnels concourent à des objectifs communs et peuvent se référer à la culture commune de leur professionreconnaître la spécificité des métiers du professorat et de l'éducation, dans leur contexte d'exerciceidentifier les compétences professionnelles attendues. Celles-ci s'acquièrent et s'approfondissent dès la formation initiale et se poursuivent tout au long de la carrière par l'expérience professionnelle et l'apport de la formation continue Les compétences professionnelles attendues des métiers du professorat et de l'éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d'éducation Les professeurs et les personnels d'éducation, acteurs du service public d'éducation

Le défi de la globalité Edgar Morin, Directeur de recherches émérite au CNRS, auteur de Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur et La Tête bien faite, 2000 et 1999, Seuil Perdre l'aptitude à globaliser au profit de l'aptitude à séparer, c'est risquer d'être conduit à une intelligence aveugle. Connaître, en effet, c'est, dans une boucle ininterrompue, séparer pour analyser et relier pour synthétiser ou complexifier. On observe une inadéquation de plus en plus ample, profonde et grave entre un savoir disciplinaire spécialisé, donc en fait parcellarisé et fragmenté en éléments disjoints et compartimentés, et d'autre part des réalités ou problèmes de plus en plus polydisciplinaires, transversaux, multidimensionnels, transnationaux, globaux, planétaires. Un défi culturel La culture des humanités, qui nourrissait l'intelligence générale, est désormais disjointe de la culture scientifique, qui elle-même est compartimentée parfois de façon hermétique entre les disciplines. Un défi civique Apprendre à vivre

Related: