background preloader

Colloque « L'enseignement de l'histoire des arts à l'école, au collège et au lycée » - ÉduSCOL

Colloque « L'enseignement de l'histoire des arts à l'école, au collège et au lycée » - ÉduSCOL

Rencontres numériques : L'enseignement de l'histoire des arts passe par le numérique Par François Jarraud La mise en place de l'enseignement d'histoire des arts est un vrai défi. Il faut à la fois que les enseignants se forment dans un domaine qui est souvent mal connu et fabriquer des documents pédagogiques pour les élèves. Il faut aussi trouver l'équilibre entre transmission savante et pratique. Mardi 1er et mercredi 2 juin, le ministère de la Culture organisait, avec les ministères de la Jeunesse et de l'Education nationale, et en partenariat avec la Cité des sciences, le Clemi, le Cidj et le Creps Ile-de-France, des "Rencontres numériques" sur le thème de "Education artistique et culturelle & numérique". C'est que le nouvel enseignement d'histoire des arts pose problème. Dernier paradoxe : le défi est en train d'être gagné. Des outils pour les enseignants Pourtant l'injonction à délivrer l'enseignement d'histoire des arts est tombée sur des enseignants généralement peu initiés à l'histoire de l'art. Henri IV pour Henri IV Des pratiques innovantes François Jarraud

Histoire des arts - Présentation générale Objectifs Cet enseignement a pour objectif d'offrir à tous les élèves : des occasions de découvrir directement et personnellement des œuvres de référence relevant de différents domaines artistiques, de différentes époques et civilisations ;la capacité de poser sur ces œuvres, grâce à la familiarité acquise avec elles, un regard plus averti et plus sensible ;la possibilité d'acquérir ainsi une culture personnelle à valeur universelle ;les moyens de s'informer sur les métiers liés aux domaines des arts et de la culture. Modalités Cet enseignement, qui concerne toutes les disciplines, sollicite plus particulièrement les enseignements artistiques et l'histoire. Les œuvres étudiées appartiennent à six grands domaines artistiques : Il s'agit d'œuvres d'art patrimoniales et contemporaines, savantes et populaires, nationales et internationales.

Agenda - Université de printemps sur l'histoire des arts : "Arts, sciences et techniques" - ÉduSCOL Cette université s'inscrit dans le cadre du Festival de l'histoire de l'art que le ministère de la culture et de la communication lance cette année. Ce Festival poursuit trois objectifs : réunir des professionnels de l'histoire de l'art (chercheurs, conservateurs, restaurateurs, etc.) L'université de printemps, volet pédagogique de ce festival, est inscrite au plan national de formation. Pour chaque période de référence traitée au cours de l'université, les stagiaires peuvent choisir parmi plusieurs parcours pédagogiques : Antiquité : "Architecture et archéologie" ;Moyen âge : "Autour de l'architecture" ou "Le vitrail" ;Époque moderne : "Aspects techniques" ou "Arts et connaissance de l'univers" ;XIXe siècle : "Arts et techniques du métal", "Arts visuels" ou "Arts et reproductibilité industrielle" ;XXe et XXIe siècles : "Art, perception, imagination", "Arts et nouvelles technologies" ou "Arts au quotidien, arts du quotidien".

ÉduSCOL La liste d'œuvres proposée ici est conçue pour faciliter le travail des professeurs. Elle prend en compte la «liste de référence» du programme de l'école primaire BO hors série n°3 du 19 juin 2008, les périodes historiques définies par ce programme, les six grands domaines artistiques désignés en page 3 de l'encart du BO n°32 du 28 août 2008. Les professeurs peuvent la compléter en fonction des ressources artistiques et culturelles locales : musées, patrimoine architectural, écoles d'art, de musique, de danse, de théâtre, etc. Exemples d'œuvres pour le cycle 3 Ces pistes sont données à titre indicatif. Pistes pour la mise en œuvre

Carte des chateaux de la Loire Carte des châteaux de la Loire Saumur, Langeais, Amboise, Chaumont ou Blois font partie des châteaux qui disposent d'une vue directe sur la Loire mais tous les "châteaux de la Loire" ne sont pas situés sur les rives de la Loire elle-même. Le plus souvent, les châteaux ont été construits en bordure de ses affluents : il serait donc plus juste de parler des châteaux du Cher, de l'Indre, de la Vienne ou du Cosson... Chambord et Chenonceau, les monuments les plus célèbres de la région Centre, au cœur du val de Loire, se situent à quelques kilomètres à peine du fleuve royal. Le majestueux château de Chambord se reflète dans les eaux du Cosson, une petite rivière paisible du Loir-et-Cher. La Réserve des arts

Les compétences du socle - Compétence 5 Le sens de la continuité et de la rupture, de l'identité et de l'altérité La culture humaniste permet aux élèves d'acquérir tout à la fois le sens de la continuité et de la rupture, de l'identité et de l'altérité. En sachant d'où viennent la France et l'Europe et en sachant les situer dans le monde d'aujourd'hui, les élèves se projetteront plus lucidement dans l'avenir. La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité. Elle enrichit la perception du réel, ouvre l'esprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Connaissances En donnant des repères communs pour comprendre, la culture humaniste participe à la construction du sentiment d'appartenance à la communauté des citoyens, aide à la formation d'opinions raisonnées, prépare chacun à la construction de sa propre culture et conditionne son ouverture au monde. Capacités Les élèves doivent être capables :

Histoire d'en lire : les fictions historiques dans la littérature jeunesse Le Louvre raconté aux enfants Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Lupicatule : Modification de la page d'accueil Le Louvre raconté aux enfants Après quelques mois d’absence, Dominique-Vivant Denon est de retour dans son atelier, sorte de caverne d’Ali Baba où s’entassent pêle-mêle des objets hétéroclites. 5 contes, 49 anecdotes Atelier Index Informations pratiques Visites & Activités Expositions & Actualités Œuvres & Palais Arts & éducation Soutenez le Louvre Missions et fonctionnement Le Louvre dans le monde Les bases de données Presse Editions et Productions audiovisuelles Média en ligne Rubriques transverses Espace personnel S’inscrire Haut de page © 2005-2011 Musée du Louvre - Tous droits de reproduction réservés AddToAny En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites

Potager : quelle surface ? Que ce soit pour se détendre, savourer des légumes de saison ou se nourrir toute l’année grâce à ses récoltes, les motivations pour cultiver son potager sont variées. Voici quelques indications et quelques conseils simples pour vous aider à déterminer la taille de votre futur jardin. Le potager de petite taille Un potager dont la surface est comprise entre 20 et 50m² permet de s’initier à la culture des légumes. Simple à organiser, il peut être installé en ville. Vous devrez vous limiter aux légumes qui poussent vite et prennent peu de place comme les radis, les salades et les aromatiques. Potager : petite surface Prévoyez dès son aménagement initial la possibilité de l’agrandir ultérieurement. >> Lire aussi : Le potager de taille standard Quelle surface pour quels légumes ? En matière de potager on considère généralement qu’une surface de 50m² par personne est nécessaire. Potager : surface moyenne Maximiser les rendements avec des méthodes de culture adaptées Le grand potager Grand potager

Fondation Bemberg : L'art en s'amusant Le portrait L'énigme Tête de jeune paysan - Paul GAUGUIN (1848-1903) – Fin XIXe siècle – Huile sur toile Le paysage Petite histoire de la peinture La nature morte Parmi toutes les couleurs qui composent le visage de l’enfant, tu peux distinguer deux ensembles : les couleurs chaudes et les couleurs froides. La scène de genre Les couleurs chaudes évoquent le feu, le soleil, la chaleur… comme le jaune, l’orange, le rouge… Les couleurs froides suggèrent la glace, l’eau, le froid… comme le bleu, le vert, le violet… Revoir les couleurs originales > Observe à nouveau le visage. Une couleur crée une zone d’ombre Les couleurs employées par le peintre ne sont pas le reflet de la réalité. alors qu’une couleur évoque une zone de lumière > Tu peux donc en conclure que… froide chaude Regarde bien ces 4 visages. Dans ses représentations de femmes, cet artiste germanique du XVIe siècle réutilise les mêmes critères physiques. La plupart des œuvres rencontrées dans ces deux jeux appartiennent au genre portrait.

LE SERPENT PREMIER A L'ORIGINE DE LA CREATION Le même hiéroglyphe se décrypte "serpent" au premier niveau terre-à-terre, mais au second niveau il signifie "vibration" et au troisième "Vie" ! "Est-ce un hasard si toutes les danses traditionnelles de toutes les tribus humaines sont vibration des corps, déroulements en cercles et spirales, imitation de la reptation du serpent ? Chez les Indiens Zunis habitant encore les pueblos au Nouveau Mexique, la fête du solstice d'hiver, fête du Nouvel An, donnait lieu à des “chants spirales” et à des “danses spirales” (6). Chez le peuple Bavenda d'Afrique du Sud, les jeunes vierges obtiennent la fertilité due à l'harmonie cosmique « au moyen d'une danse où elles s'identifient à la force du serpent.(7) » ; après les pluies, les danseurs bavendas « tournent en des mouvements rythmiques rappelant les enroulements sinueux du python(8) », lors d'une danse appelée Deumba. « l'Aube du jour de la Terre », qui sont alors revivifiées. Egypte. Le serpent, image du chaos porte la barque Autre image de Vishnu.

MyCube Mobile Le culte de la perfection Egyptienne Le culte de la perfection Egyptienne - Vu 11348 fois. En Egypte, il existait autrefois une mystérieuse association de prêtres bien organisée, dont le symbole était l’œil d’Horus. Ils exerçaient le vrai pouvoir, dans l’ombre des pharaons. Ils descendaient de prêtres qui avaient survécus au cycle précédent de l’humanité. Ceux-là même, qui avaient vu dans le déluge universel, une chance de guider l’humanité vers une destinée plus haute, et qui voulaient fonder une nouvelle société vouée à la perfection spirituelle. Ils élevèrent la civilisation Egyptienne du néant, à partir de leurs temples et de leurs actes religieux. Ils révélaient la vérité par le biais de ces histoires fabuleuses, ces paraboles pleines d’enseignement. Dans une pièce de l’un des temples, on peut voir dessiné aux murs, Isis, la sœur d’Osiris l’un des personnages mythique dont nous vous parlions précédemment. Sa souffrance devient paix, son intolérance devient respect, son agonie devient harmonie. Complément : Egypte

Related: