background preloader

Le blog de Christine Vaufrey

Le blog de Christine Vaufrey
Demain jeudi 28 juin, je vais animer un atelier aux Journées du e-learning de Lyon, organisées par l’université Lyon 3 et ses partenaires. Quatre témoins de pratiques « améliorées » de formation et d’apprentissage vont se succéder pour un débat avec la salle. Moi, je ne dirai pas grand chose, car je considère que j’ai dit tout ce que j’ai à dire (pour le moment) sur le sujet, dans le livre blanc L’apprentissage augmenté que j’ai coordonné pour Thot, à partir des articles publiés sur le site depuis quelques années. Tout, sauf une chose, que je partage ici. Je ne suis plus étudiante depuis longtemps. Maintenant, je n’ai plus besoin de diplômes supplémentaires. Au moment d’effectuer un choix de cours / parcours, je me trouve face à une profusion d’offres toutes plus intéressantes les unes que les autres. J’élimine d’emblée : – Les cours sur des sujets sans doute intéressants, mais pas directement liés à mes préoccupations professionnelles ou privées. – Les cours « tout papier en ligne ». Related:  `test 1017`test 1017

Éduveille | Autour des recherches en éducation et formation Mathieu CISEL Intégration de plateformes de cours en ligne dans les cursus : la taille critique atteinte par endroits Depuis quelques billets, je vous parle de digitalisation au sein de mon établissement d’exercice. Nous menons à Cergy des expérimentations avec Datacamp, où nos étudiants se sont inscrits à une plateforme de cours complets, assez riche, qui permet de se former à différentes techniques dans des langages de programmation comme R ou Python. En parallèle, j’ai exploré un peu l’offre de Coursera Campus à l’occasion de la réflexion sur le confinement, qui permet d’avoir accès, pour des sommes équivalentes, à des offres de cours dans des disciplines variées. Continue reading Pourquoi l’on ne peut pas « cartographier » l’esprit des apprenants grâce aux learning analytics Continue reading Plateformes à la Datacamp : les promesses initiales des MOOC enfin tenues ? Continue reading Mobiliser des sites de cours en ligne privés dans les cursus universitaires ? Continue reading Continue reading

Anne-Céline GROLLEAU - PEDATICE Du 4 octobre au 13 décembre 2012 se tiendra un cours en ligne, gratuit et ouvert à tous. Il abordera la question de l’utilisation d’Internet pour apprendre. Et l’objectif est qu’à l’issue de ce cours, chaque participant ait construit son « environnement personnel d’apprentissage ». Aujourd’hui, rien de plus facile que d’ouvrir son navigateur internet et de taper, dans le champ “recherche”, les termes clés qui nous permettront de trouver une réponse à nos questions. En outre, l’intérêt du net, c’est également de partager, notamment pour apprendre ensemble. Autant de questions auxquelles vous proposent de réfléchir et de répondre les animateurs de ce cours d’un nouveau type. Le cours est organisé en semaines thématiques. Le cours sera animé par : L’équipe s’est entourée de conseillers scientifiques : Annie Jézégou, chercheur en sciences de l’éducation, CAPE – Mines Nantes Paul Bouchard, professeur titulaire en andragogie, Université Concordia (Montréal).

Le blog de Guillaume Caron La recherche au secours de l’école ? Dans les sociétés d’aujourd’hui, il n’est d’activité qu’on ne cherche à améliorer en s’appuyant sur les acquis de la recherche. Cela vaut pour les activités à forte charge humaine, comme la médecine, même si, particulièrement dans ce cas, les apports de la recherche ne sont pas forcément mis en œuvre, parce que des considérations autres que techniques interviennent ; par exemple, si on sait parfaitement comment aider à mourir les personnes en fin de vie, ceci apparaît comme méritant un débat. Réformer grâce aux « acquis de la recherche » ? C’est à cet égard que le ministre de l’Éducation Jean‑Michel Blanquer entend se démarquer. Certes, on déplorera qu’il semble juger sans importance de remettre du même coup en cause, avant toute évaluation sérieuse, l’expérience « plus de maîtres que de classe », engagée elle aussi sur la base de recherches. Les neurosciences à la rescousse La tentation d’instrumentaliser la science Marie Duru-Bellat L'article complet est à lire en cliquant ci-dessous

Pédagogie des formations professionnelles : discours sur la méthode Les marchands de compétences Je vous propose un article à propos de la pédagogie des formations professionnelles. Malgré le clin d'oeil à Descartes, ce texte n'est pas un discours de la méthode, recommandant comment faire, mais bien sur la méthode, par rapport à ce qui existe. Ce texte se décompose en quatre temps : réflexion par rapport aux postulats et au contexte des formations professionnelles en Belgique ; analyse des méthodes pédagogiques proprement dites ; présentation schématique du déroulement typique d'une journée de formation ; forces et faiblesses de ces modes de fonctionnement : que peut-on en retirer d'un point de vue didactique en général? Commençons donc par la réflexion quant au contexte et aux partis pris partagés de ces pratiques didactiques en Belgique francophone. 1.1. En Belgique, la formation professionnelle est un domaine où le secteur privé est largement représenté (résultant d'une lacune dans l'offre "publique" de formation continue / pour adultes?). 1.2. 2.1.

Jean-Marie GILLIOT Le MOOC (Massive Open Online Course) ou CLOM (Cours en Ligne, Ouvert et Massif) propose une nouvelle modalité d’apprentissage. Si l’idée de mettre en ligne un cours est une pratique comprise, utilisée par de nombreux enseignants, soit parce qu’ils interviennent en ligne, soit parce qu’ils complètent un cours en présentiel par des ressources en ligne. La nouveauté des MOOC, est d’ouvrir non pas l’accès aux ressources, mais bien l’accès au groupe des personnes qui se réunissent à une séquence de cours, et donner ainsi l’accès aux échanges dans et autour du cours. Si l’idée d’ouvrir l’accès à son cours est facile à comprendre, les implications de cette ouverture intriguent plus d’un praticien. Le terme massif est clairement un faux ami, et peut être une source d’incompréhension. Pour certains M pour Massif rime avec foule. Certains enseignants qui découvrent les MOOC s’inquiètent de la perte d’une relation privilégiée possible avec chacun de ses étudiants. Like this: J'aime chargement…

Morgan Magnin | Associate professor ("TICE", bio-informatics) at Centrale Nantes & cultural coordinator La pédagogie 3.0 expliquée simplement. Le parcours de Stéphane Côté en est un où une certaine effervescence l’entoure concernant la pédagogie. Si vous l’avez déjà rencontré en personne, vous avez tout de suite remarqué son emballement quasi enfantin lorsqu’il parle de l’enseignement. En effet, il cherche, découvre, évalue, mesure l’impact de ses idées qui se tissent autour d’une approche non conventionnelle qu’il décide d’intituler la pédagogie 3.0. À son atterrissage dans la réalité d’une classe, il remarque qu’il avait oublié la pression du temps et ses effets néfastes sur la réflexion. Définition de la pédagogie 3.0 : Contrairement à une méthode, la pédagogie 3.0 est une approche complète qui englobe : une gestion de classe axée: sur le respectle gain de l’autonomie des élèves.des tâches qui visent l’apprentissage sur à long termeet l’amélioration des stratégies de lecture.et surtout, une motivation intrinsèque de tous les élèves attribuable par la progression des résultats de chacun. Introduction sommaire aux 3 pédagogies

Related: