background preloader

Méthodes et modèles pédagogiques

Méthodes et modèles pédagogiques
Nous respectons votre vie privée Nous (la société Webedia) et nos partenaires utilisons des technologies telles que les cookies sur notre site pour personnaliser le contenu et les annonces publicitaires, vous fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic sur le site et sur Internet. En cliquant sur le bouton « Ok » ou en poursuivant votre navigation via une action de défilement, vous acceptez le traitement de vos données personnelles (ex: adresse ip) pour servir ces différentes finalités.Vous pouvez à tout moment modifier vos choix de consentement en vous rendant sur notre charte cookies. Nous respectons votre vie privée Nous (la société Webedia) et nos partenaires utilisons des technologies telles que les cookies sur notre site pour personnaliser le contenu et les annonces publicitaires, vous fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic sur le site et sur Internet. Nous respectons votre vie privée Related:  Apprentissage et Neurosciences

L'approche par compétence Je vous propose un résumé des excellents travaux de M. Henri Boudreault professeur à L’UQAM (Canada). Il est question d’un modèle d’apprentissage basé sur le développement des compétences dans un contexte de formation professionnelle et technique. Crédits photos UQAM. En deux mots un enseignant doit être capable de distinguer les objets d’apprentissage d’une formation, être capable de développer les concepts liés et de les rendre perceptibles et compréhensibles. 1) La compétence professionnelle c’est quoi ??? La compétence professionnelle est au-delà de la simple acquisition de connaissances ou du développement d’habiletés. Le rôle d’un professeur est donc de mettre en œuvre des situations d’apprentissages contextualisées permettant de relever les défis didactiques authentifiés : Comprendre, réussir, réaliser, s’dapater etc. 2) Les 4 étapes de la compétence Etape 1 : L’exploration faire prendre conscience de ce qu’il reste à découvrir, susciter l’envie. Premier facteur : Deuxième facteur :

Didactique professionnelle | Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend! | Page 3 Nous sommes à une époque où toutes les nouveautés technologiques, en éducation, semblent toujours être meilleures que les pratiques déjà existantes. Sans vouloir être un éteignoir des technologies de l’information et des communications, je me positionne toujours pour trouver les avantages et les inconvénients d’une mode ou d’un moyen d’enseignement. C’est probablement parce que j’enseigne et que je suis en mesure d’évaluer l’impact de ces concepts, parce que je les utilise. Je favorise la réaction pragmatique aux pulsions technologiques. Par exemple, pour les TBI au Québec, j’aurais investi plus sur les enseignants que sur leur tableau. Il y a eu un mélange de concepts ici. Pour ceux qui me connaissent, ils savent que je suis un maniaque des technologies. Les décisions pour utiliser ces technologies sont rarement au service des apprentissages, mais surtout au service de l’économie ou pire, des technologies elles-mêmes. Tout cela pour vous dire que j’ai expérimenté la modalité hybride.

Comment apprendre à apprendre François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation. Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l’interdisciplinarité est venu évoquer son obsession : comment innover dans l’éducation, comment apprendre à apprendre… Quand Garry Kasparov a perdu contre Deep Blue, The Economist titrait « si votre métier ressemble aux échecs, il faut vous préparer à changer de métier ». « Aujourd’hui, notre système éducatif sélectionne ses éléments sur leur capacité à mémoriser des leçons. Or, force est de constater que la pédagogie, elle n’a pas progressé aussi vite que la science. « Rien ne ressemble plus à une salle de classe d’aujourd’hui qu’une salle de classe du Moyen-Âge. Les 3 niveaux d’intelligence Pour François Taddéi, nous avons besoin de créer les conditions de développement de toutes les formes d’intelligence. L’université sait résoudre les problèmes existants (niveau 1).

Ce que les nouvelles façons d'apprendre changent pour les formateurs Les apprentissages informels occupent le plus clair de notre vie. Comparés aux apprentissages formels ils représentent la majorité de nos acquisitions. Certains chercheurs comme Tough avance même le chiffre de 80%. Par apprentissage informel nous entendons les apprentissages incidents, buissonniers, en marge des cours officiels, les rencontres, les aléas, les incidents qui nous procurent des découvertes. La technologie vient contester la source unique de savoir La portabilité des ressources tant sous la forme de contenus que de liens et leur accès via une variété de terminaux électroniques (5 milliards de portables et 2 milliards d’ordinateurs dans le monde) rend l’information facilement disponible. Les modes d’individuation échappent aux normes traditionnelles des groupes de proximité Les individus développeraient des liens singuliers avec leurs environnements et changeraient de facette identitaire en fonction des situations. Conclusion provisoire

LES TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Repenser les environnements d'apprentissage S’il est vrai que l’environnement façonne les apprentissages, comment expliquer que la réforme de l’éducation au Québec mise tant sur les méthodes et le contenu, sans égard à l’environnement d’apprentissage ? La réponse, évidemment, est affaire d’argent : il en coûterait beaucoup trop cher de transformer l’espace physique des écoles. Mais il vaut la peine, néanmoins, de souligner l’aberration d’une réforme coincée dans des écoles bâties sur d’anciens modèles d’apprentissage. Diana Oblinger, qui nous avait déjà offert Educating the Net Generation, a mis en ligne son dernier livre : Learning Spaces. George Siemens porte à notre attention cette formidable citation : Spaces are themselves agents for change. L’aménagement des écoles traditionnelles favorise certaines formes d’enseignement. Pour ma part, j’ai constaté que les élèves sont plus actifs et plus motivés quand ils ont l’occasion de bouger. Par ricochet : Les classes en tant que boîtes à sardines Éduquer la génération Internet

LE SOCIOCONSTRUCTIVISME Le socioconstructivisme qui s'ancre au constructivisme met l'accent sur le rôle des interactions sociales multiples dans la construction des savoirs. Les auteurs parlent de processus interpsychiques et de processus intrapsychiques plutôt que de processus uniquement intrapsychiques. Des auteurs, dont Brown et Campione (1995) soulignent alors l'aspect culturel des savoirs, c'est-à-dire qu'ils sont le fruit des échanges et qu'ils sont partagés. Psychologie sociale génétique Perret-Clermont (1976-79) ainsi que Doise et Mugny (1981) ont étudié le rôle des interactions sociales entre pairs dans le développement de l'intelligence selon une perspective structuraliste piagétienne. Voir Gilly dans Garnier (1989) Gilly et ses collaborateurs (1988) s'intéressent à la construction de compétences liées à des classes de problèmes et à la perspective procédurale adoptée en résolution de problèmes. Voir Gilly, Fraisse, Roux dans Garnier (1989), p.171 * Développement en contexte.

Éduquer la génération Internet Les TIC ont transformé le rapport de l’apprenant au savoir. Les enseignants qui croient être un rouage indispensable dans la transmission du savoir sont comme ces artères bloquées qui font l’objet d’un pontage. Mais comment l’école peut-elle s’adapter à cette génération d’élèves branchés ? … Educause vient de lancer Educating the Net Generation, une collection de 15 auteurs gracieusement offerte en ligne, en tout ou en partie, que je me promets bien de lire dans les semaines à venir. Post-scriptum : Les premières réactions à Educating the Net Generation sont très mitigées. Par ricochet : Statistiques Canada : prof n’égale pas TIC Tendances TIC sur les campus Retard des TIC dans les universités Les TIC auront-elles raison des écoles ? Le gouffre qui sépare enseignants et TIC Les TIC qui influenceront nos apprentissages Future génération de profs (débranchés)

LE CONSTRUCTIVISME Le constructivisme a pris son essor en réaction au behaviorisme qui limitait trop l'apprentissage à l'association stimulus-réponse. L'approche constructiviste de l'apprentissage met l'accent sur l'activité du sujet pour appréhender les phénomènes. La compréhension s'élabore à partir des représentations que le sujet a déjà. Aussi, dans cette perspective, les auteurs parlent de restructuration des informations en regard des réseaux de concepts particuliers à chaque personne. Voir Lasnier (2000) : p.9 Piaget (1896-1980), en réaction aux associationnistes, a développé une théorie du développement de l'intelligence où il a placé le sujet au coeur du processus; il en a fait l'acteur principal. En outre, Piaget (1974) suppose différents niveaux de prise de conscience de la démarche cognitive que le sujet-apprenant mène ou a menée. Piaget a également parlé d'abstraction réfléchissante. Voir Dubé (1990) pp.203-210, Goupil et Lusignan : pp.50-52 Voir Goupil et Lusignan (1993) pp.52-54 Minier (2000)

programme de neuroéducation Neurosup Formation classique profs sur une journée (6H) : Lycée Bichat - Lunéville (54)-juin 2010 Collège Bichat - Lunéville (54) - février 2011 Lycée Delorme-L'Isle d'Abeau (38) - avril 2011 Collège Cassin-Eloyes (88)-décembre 2011 Collège Buvignier-Verdun (55)-décembre 2011 Collège Demange-Boulay (57)-janvier 2012 Lycée Callot-Vandoeuvre (54)-janvier 2012 Collège Callot-Vandoeuvre (54)-janvier 2012 Collège Theuriet-Bar le Duc-(55)-janvier 2012 Collège Verlaine-Malzéville (54)-janvier 2012 Collège Les Avrils-Saint Mihiel (55)-janvier 2012 Lycée Eiffel-Talange (57)-février 2012 Collège Carles-Ancerville (55)-février 2012 Collège Pasteur-Faulquemont (57)-mars 2012 Collège Prouvé-Laxou (54)-mars 2012 Collège Ferry-Briey (54)-mars 2012 Lycée Mayer-Creutzwald (57)-avril 2012 Lycée Saint-Exupéry-Fameck (57)-avril 2012 Collège Armand-Nancy (54)-mai 2012 Lycée Delorme-L'Isle d'Abeau (38)-mai 2012 Collège Curie-Fontoy (57)-juin 2012 Lycée Reiser-Longlaville (54)-juin 2012 Internat d'Excellence- Montpellier (34)-juillet 2012

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école. Il s’agit donc de créer des dispositifs pédagogiques qui répondent à ces grands enjeux. J'aime : J'aime chargement…

NEUROLOGIE. Comment l’éducation modifie la structure du cerveau - Sciencesetavenir.fr À la naissance (à terme), les 80 à 100 milliards de neurones du bébé sont arrivés à destination, les fibres conductrices (substance blanche) sont en place. Puis des ramifications vont croître et des connexions se former à une vitesse phénoménale jusqu'à 3 ans. Ce réseau dense sera ensuite élagué, les connexions les moins utilisées étant éliminées. À 4 ans, le réseau, débarrassé du superflu, est efficace. La pollution nuit gravement au neurodéveloppement Près de 100 % des femmes enceintes présentent des traces de polluants, comme les phtalates, dont on sait que l’exposition in utero à ces substances est corrélée à une baisse du QI chez l’enfant (1), ou les pyréthrinoïdes (insecticide), suspectés de nuire au développement cognitif (2). Cette infographie est extraite d'un dossier "Le génie du bébé", rédigé par Elena Sender et Sylvie Riou-Milliot et publié dans Sciences et Avenir n°841 de mars 2017. La pollution nuit gravement au neurodéveloppement

"Aider à mieux enseigner" selon John Hattie Les découvertes sur le cerveau : essentielles pour mieux comprendre le jeune enfant | lesprosdelapetiteenfance Le cerveau du jeune enfant est immature et très fragile Avant 5 à 6 ans, l’enfant ne peut contrôler seul ses émotions, son cerveau supérieur n’est pas encore mûr et ses tempêtes émotionnelles (joie, tristesse, peur) ont toujours besoin d’être accompagnées par un adulte bienveillant, empathique, maternant, affectueux.(2) Les 5 âges du cerveau : le plus malléable de nos organes Centre de nos émotions, souvenirs, conscience et pensée, le cerveau se développe in utéro et reste en effervescence toute notre vie. 1er âge, le Big bang : dès le 28ème jour in utéro, l’embryon a la taille d’un grain de riz et déja ses premières cellules commencent à émerger et forment des neurones. La machine à fabriquer les neurones met le turbo et 3000 neurones se forment chaque secondes ; à 6 mois de grossesse on en compte 90 milliards ; pourtant, à la naissance, le cerveau est très immature même si les cortex visuel et auditif sont quasiment achevés. Les émotions : c’est naturel ! Les écrans c’est excitant !

Related: