background preloader

Mon cerveau, ce héros... et ses mythes

Mon cerveau, ce héros... et ses mythes
De "l'effet Mozart' à la croyance que l'on n'utilise que 10% de son cerveau, les neuro mythes sont partout et particulièrement dans l'enseignement. Philosophe de formation mais chargée de mission à La main à la pâte et membre associée à l'Institut Nicod, Elena Pasquinelli nous invite à découvrir les neuro mythes et à les comprendre pour mieux les combattre. Un combat devenu nécessaire parce qu'ils justifient de façon banale le maintien de préjugés et qu'ils empêchent du coup l'Ecole de tirer parti des avancées scientifiques. "Ce voyage au royaume des mythes ne sera pas un voyage de tout repos et il présente des risques", écrit E Pasquinelli. En fait, son petit livre, publié aux éditions Le Pommier, se lit très agréablement. Le risque c'est qu'il détruit des mythes bien ancrés dans nos têtes, qu'il en fait découvrir d'autres et qu'il nous invite à exercer notre esprit critique. Son ouvrage n'est en rien une remise en question des neurosciences. Je ne crois pas.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/06/02062015Article635688253395187294.aspx

Related:  NeurosciencesNeurosciencesNeurosciences et éducationUE1 SOCIOLOGIE ET PSYCHOLOGIE SOCIALELe cerveau

Anki - powerful, intelligent flashcards Comme nous l’avons vu plus tôt, Anki créera automatiquement autant de cartes que vos notes le nécessitent. Le nombre de cartes crées ou leurs champs se configurent dans la fenêtre du bouton « Cartes… ». Avant de continuer, revoyez les bases si vous ne vous en souvenez plus. En haut de la fenêtre, une barre d’onglets liste les cartes actuelles. Le « + » tout à droite vous permet d’ajouter une carte. Dossier neuro-pédagogie Dossier préparé par Francine Mounier-Barreau L’homme est capable de penser, de créer, de sentir, d’apprendre parce qu’il est doté de son système nerveux : les sens et son cerveau. Etant donné que tout apprentissage commence par la perception et qu’il est possible grâce à notre cerveau, il s’avère de première importance de comprendre le fonctionnement de celui-ci. En effet, la méconnaissance de notre potentiel cérébral et du fonctionnement des mécanismes cérébraux impliqués dans l’acte d’apprendre est souvent la source des problèmes aussi bien des enseignants que des apprenants.

Les neurosciences, la grande illusion en éducation (1) Chaque fois, leur(s) auteur(s) pense(nt) avoir découvert la panacée : l’idée géniale qui va « révolutionner » le système éducatif ! Dans le même temps, la pédagogie se conçoit encore trop souvent sous influence. Elle fut longtemps regardée comme une retombée de considérations politiques sous couvert de philosophie ; en 1882, il fallait transformer des paysans en « bons » ouvriers ou en « bons » soldats. Dans les années 60, elle devint dépendante de la psychologie, Piaget fut érigé en maître à penser de la classe. En prolongement, ce fut le tour des sciences cognitives.

Les neuromythes Mémoire malléable ou apprendre en dormant ? « Comment améliorer votre mémoire ? » : cette formule publicitaire fleurit en général à l’approche des examens scolaires ou pour accompagner la vente de produits de parapharmacie censés nous aider à développer nos capacités de mémoire et, par analogie, nos capacités intellectuelles. L’étude des processus mémoriels a montré que la mémoire est composée de plusieurs systèmes et qu’elle n’est pas située à un point unique du cerveau. On sait également qu’elle n’est pas infinie et que la capacité d’oubli est indispensable à une bonne mémorisation. Il existe des techniques pour améliorer sa mémoire mais elles opèrent sur certains types de mémoires seulement et chez certains individus.

Des chercheurs créent une carte 3D du cerveau pour visualiser comment nous comprenons le langage Chaque jour, nous échangeons des milliers de mots. En famille, au bureau, avec les amis. Comment le cerveau est-il capable de reconstituer le sens des mots. Comment utiliser Anki pour améliorer sa mémoire Leçon 4 : Mémoriser pour le long terme (Débuter avec Anki – tutoriel) Un peu de théorie: Nous avons appris grâce aux leçons précédentes à composer des mnémoniques à l’aide du code chiffre-son afin de retenir toutes sortes de données chiffrées. Mais comment retenir ces mnémoniques sur le long terme (plusieurs mois ou années). La mémorisation sur le long terme repose sur la répétition. Management: comment se servir des neurosciences quand vous êtes dos au mur - 19 avril 2014 Comme un réalisateur hollywoodien talentueux le fait subtilement pour nous faire vivre pleinement l’histoire qu’il nous raconte, nous pouvons prendre conscience puis modifier volontairement ce que nous voyons, entendons et ressentons pour atteindre plus efficacement nos objectifs. La réalité est perçue et vécue de manière subjective et très personnelle. Les découvertes en psychologie et neurosciences nous amènent à parler de "réalités" au pluriel : certaines situations altèrent notre représentation interne (perception de la réalité externe), tout autant que cette dernière impacte les actions que nous menons dans le monde environnant Des illusions sensorielles sont créées par le cerveau en fonction de paramètres tels que l’effort, la faim, le plaisir ou la réussite, réels ou anticipés. 1. La taille :

Les neurosciences en éducation, les limites méthodologiques (2) Actuellement, plusieurs principaux biais sur le plan de la problématique et de la méthodologie peuvent être mis en avant qui leur enlèvent toute pertinence. En effet, les méthodes d’investigation en neurosciences se trouvent être des approches indirectes, très fastidieuses à mettre en place et prenant appui sur une technologie très coûteuse. Les échantillons analysés ou comparés demeurent trop limités. Il en résulte déjà un manque de fiabilité statistique qu’il s’agit de dénoncer avant toute extrapolation. « Small, low-powered studies are endemic in neuroscience » déclare une méta-analyse publiée dans Nature Reviews Neuroscience[1]. Ces chercheurs ont en effet passé au crible les méthodologies de 740 articles publiés en 2011 dans le champ.

Pourquoi l’éducation fondée sur les preuves et les essais contrôlés randomisés sont-ils d’une importance centrale ? Un compte-rendu et une synthèse personnelle de la seconde partie d’une conférence très instructive donnée par Franck Ramus, associés à quelques références d'un article complémentaire de Paul Connolly : Un enseignant peut-il évaluer par observation quelles sont les pratiques qui marchent ? Nous sommes des êtres humains avec un cerveau de primate qui n'est pas fait pour comprendre la cause des phénomènes que nous observons. Un enseignant qui observe l’effet ses pratiques sur ses élèves et qui pense que ça marche court un grand risque de se leurrer, car il y a des facteurs psychologiques qui nuisent à l’évaluation informelle des interventions

4 informations à connaître par tous sur la manière dont le cerveau apprend Connaître la manière dont le cerveau fonctionne est un gage pour des apprentissages efficaces. Je vous propose de répondre aux questions suivantes dans cet article, qui pourra aider à la fois les enseignants, les parents, les enfants et les adolescents à l’école et au moment des devoirs : 1.

Related: