background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Neuropedagogie.com. Né en 1920, Antoine de la Garanderie est un pédagogue de grande renommée, fondateur de la Gestion Mentale.

Neuropedagogie.com

Docteur en philosophie, il est également professeur certifié en biologie animale et en biologie végétale. Il a enseigné la philosophie et la culture générale en lycée comme en prépa avant de devenir Maître de Conférences à l'Institut Catholique de Paris, à l'Université Catholique de l'Ouest et à l'Université de Lyon II. Confronté pendant sa jeunesse à des problèmes scolaires en raison d'une surdité partielle, Antoine de la Garanderie a découvert que la réussite scolaire était liée à de bonnes habitudes plus qu'à l'absence d'aptitude.

Héritier des philosophes et psychologues de l'introspection, Antoine de la Garanderie a fondé sa pédagogie sur l'observation des processus mentaux de plus de 1000 élèves qu'il a interrogés longuement. Il s'est intéressé aux bons élèves comme aux élèves en difficulté, mais également aux sportifs de haut niveau. Bibliographie progressive en Gestion Mentale.

Les capsules pédagogiques – Pour stimuler l'envie d'apprendre des collégiens et des lycéens. Working Memory French. Neurosciences : comment notre cerveau réagit-il aux flux numériques ? Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene

Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés.

L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau Mais ce recyclage n’est pas une simple réutilisation. Comment alors passe-t-on d’une lecture ânonnante à une lecture fluide ? Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique.

Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale. Comment étudier? Perspective de la neuroscience. Shutterstock / Antonio Guillem Le 10 mai dernier, Steve Masson, professeur à la faculté des sciences de l’Éducation de l’UQAM, a présenté un webinaire intitulé « Comment étudier?

Comment étudier? Perspective de la neuroscience

Perspective de la neuroscience ». La présentation avait pour but de fournir à des élèves du secondaire des stratégies d’étude efficaces appuyées par certains principes neuroscientifiques. Les stratégies d’étude privilégiées par les étudiants À l’approche d’un examen, relire les notes de cours et surligner les passages clés seraient deux stratégies d’étude souvent utilisées par les étudiants. Apprendre, c’est changer son cerveau D’abord, Masson explique qu’apprendre, c’est modifier les connexions entre les neurones de notre cerveau. Apprentissage : Le cerveau est comme une forêt Pour apprendre, on doit donc « activer » son cerveau (les connexions neuronales) à plusieurs reprises.

Psychologie cognitive et Neurosciences: Mayer (2009). théorie de l’apprentissage multimédia – les douzes principes. See on Scoop.it – Instructional Design Mayer (2009).théorie de l’apprentissage multimédia – les douzes principes Multimedia learning principes conception web design principe cohérence principe signalisation principe redondance principe continuité contiguité spatiale principe continuité… See on psychologie-cognitive.blogspot.fr J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème LA GRA­TUITE DES CONTENUS UNI­VER­SI­TAIRES est peut-​​être à nos portes !

Psychologie cognitive et Neurosciences: Mayer (2009). théorie de l’apprentissage multimédia – les douzes principes

See on Scoop.it - Apprentissage en ligneUn MOOC c’est un des leviers de trans­for­mation les plus per­cu­tants de l’enseignement supé­rieur, actuel­lement. Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale.